FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement Index du Forum

FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement
Finance Européenne, Crise de la Dette, Banques, Zone Euro, Forum temporaire pour analyser l'activité , informer donner des nouvelles à ceux qui en ont envie .

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

ARGENTINE, FLORANGE, même combat !!!!
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement Index du Forum -> Rubrique Finance -> Dernier BILLET: Face aux Faiseurs de Guerre: l'armée des ombres
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Mar 26 Fév - 17:34 (2013)    Sujet du message: ARGENTINE, FLORANGE, même combat !!!! Répondre en citant



Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 26 Fév - 17:34 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
shadok
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 2 052

MessagePosté le: Jeu 28 Fév - 11:01 (2013)    Sujet du message: ARGENTINE, FLORANGE, même combat !!!! Répondre en citant

Florange : une occasion manquée de collaboration entre la France et la Russie

Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Jeu 28 Fév - 21:27 (2013)    Sujet du message: ARGENTINE, FLORANGE, même combat !!!! Répondre en citant

20:05 Allemagne-Enquête sur un cartel présumé dans l'acier (Reuters)




L'Office allemand des Cartels enquête sur une entente présumée sur les prix pour la fourniture d'acier à l'industrie automobile en Allemagne, a annoncé ThyssenKrupp jeudi. 
 
Les locaux de la division Steel Europe de ThyssenKrupp à Duisbourg ont été perquisitionnés, a précisé le groupe. 
 
"D'après le mandat de perquisition, le dossier porte sur des ententes anticoncurrentielles entre acteurs du marché relatives à la fourniture d'acier à l'industrie automobile en Allemagne", indique-t-il dans un communiqué. 
 
Il ajoute coopérer avec les autorités et se dit prêt à prendre une "action rigoureuse" si les accusations se révèlent exactes. 
 
A Londres, ArcelorMittal, le numéro un mondial de l'acier, a également dit coopérer avec l'enquête de l'Office fédéral des cartels. 
 


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Mar 5 Mar - 17:50 (2013)    Sujet du message: ARGENTINE, FLORANGE, même combat !!!! Répondre en citant

Petroplus : Libyens et Suisses fusionnent leurs offres
05/03 | 13:47 | mis à jour à 15:32 
 
La société libyenne Murzuk Oil et la suisse Terrae International ont décidé de fusionner leurs offres de reprise pour la raffinerie normande en liquidation judiciaire, annonce mardi le PDG de Murzuk, Mabrouck Jomode Elie Getty. 


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Dim 31 Mar - 11:51 (2013)    Sujet du message: ARGENTINE, FLORANGE, même combat !!!! Répondre en citant

Argentina Seeks to Reassure Creditors
Argentina's government pledged to keep paying its debts after it submitted a proposal to settle with litigating creditors that some analysts say is unlikely to convince the judges who will rule in the case. 


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Mer 1 Mai - 22:45 (2013)    Sujet du message: ARGENTINE, FLORANGE, même combat !!!! Répondre en citant

©AFP From COMPANIES 8:39pm Paris stops Yahoo ‘devouring’ French video group Montebourg says he blocked Dailymotion bid


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Lun 17 Juin - 17:27 (2013)    Sujet du message: ARGENTINE, FLORANGE, même combat !!!! Répondre en citant

Argentine contre Elliott : la bataille se joue aussi en Europe
Par MATHIAS AUDIT
Un bras de fer juridique oppose Buenos Aires à des fonds qui ont acheté de la dette argentine avec une clause « pari passu ». La justice de New...


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Sam 27 Juil - 12:23 (2013)    Sujet du message: ARGENTINE, FLORANGE, même combat !!!! Répondre en citant

La France apporte son soutien à l’Argentine contre les fonds vautours
27/07 | 09:49 | mis à jour à 10:27 | Isabelle Couet

Créancier de l’Argentine, la France est sortie de sa neutralité en apportant son soutien au pays devant la Cour suprême américaine


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Lun 5 Aoû - 22:06 (2013)    Sujet du message: ARGENTINE, FLORANGE, même combat !!!! Répondre en citant

Acier suisse et milliardaire russe :


Contrôle 20:37
Chez Schmolz + Bickenbach, la lutte actionnariale touche à sa fin
Les dirigeants démissionnaires s’opposent à l’offre de rachat de Vekselberg. Son emprise sur l’aciériste fait toutefois de moins en moins de doute


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Dim 25 Aoû - 22:25 (2013)    Sujet du message: ARGENTINE, FLORANGE, même combat !!!! Répondre en citant

L’Argentine redit « non » aux fonds vautours
25/08 | 09:01 | mis à jour à 17:59

Le ministre argentin des Finances, Hernan Lorenzino, a annoncé dimanche que Buenos Aires, en dépit de sa condamnation par la justice américaine à rembourser plus d’un milliard de dollars, ne modifiera pas les modalités de remboursement de ses obligations,.


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Mar 17 Sep - 17:09 (2013)    Sujet du message: ARGENTINE, FLORANGE, même combat !!!! Répondre en citant



Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Ven 20 Sep - 20:52 (2013)    Sujet du message: ARGENTINE, FLORANGE, même combat !!!! Répondre en citant

Frits Bolkestein: BIS shelters money for dictators and ...
... the Basel-based Bank for International Settlements. ... Today, the Argentine central bank holds $45 billion in its account at the BIS -- a staggering 86% of Argentina's total capital reserves.
gata.org/node/10165   More from gata.org


MercoPress - Argentine international reserves fall below the ...
Argentina's Central bank international reserves have fallen below the 40bn dollars benchmark, which is the lowest in six years, according to the bank's official data.
en.mercopress.com/2013/04/19/argentine-international-rese...   More from en.mercopress.com



MarketWatch - Argentina central bank eases reserve ...
BUENOS AIRES--The Central Bank of Argentina has temporarily suspended reserve requirements for foreign currency deposits held in the banking system in a move seen as helping banks cope with significant outflows of U.S. dollar deposits in recent weeks. Daily minimum reserve requirements for those
marketwatch.com/story/argentina-central-bank-eases-rese...   More from marketwatch.com



Argentina and Europe - Abuse of the Bank of International ...
Argentina and Europe - Abuse of the Bank of International Settlements (BIS) Argentina's default has since cost global lenders and taxpayers more than $30 billion to date, including accrued interest.
atfa.org/worldwide-impact/   More from atfa.org


Central bank websites - Bank for International Settlements
BIS Chronology; Archive collections; Conditions for using the archives; Legal information. Administrative Tribunal of the BIS (ATBIS) ... Central Bank of Argentina: Armenia: Central Bank of Armenia: Aruba: Central Bank of Aruba: Australia: Reserve Bank of Australia: Austria:
bis.org/cbanks.htm   More from bis.org


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Ven 20 Sep - 21:14 (2013)    Sujet du message: ARGENTINE, FLORANGE, même combat !!!! Répondre en citant


The Basel bung | Adam Smith Institute
The Bank for International Settlements (BIS) ... While these are welcome decisions it remains the case that bondholders are barred from seeking repayment from Argentina's rapidly accumulating reserves held at the BIS. Ironically, the Argentine Central Bank is pulled in many directions and may ...
adamsmith.org/blog/international/the-basel-bung   More from adamsmith.org



B.I.S. - ex-Nazi bank now the world central bank - The Bank ...
By commingling part of their reserves in what amounts to a gigantic ... With the multibillion-dollar debts of a score of other countries - including Argentina, Chile, Venezuela, Brazil, Zaire, the ... The World Central Bankers' Bank The Bank for International Settlements ...
bilderberg.org/bis.htm   More from bilderberg.org


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Lun 7 Oct - 18:18 (2013)    Sujet du message: ARGENTINE, FLORANGE, même combat !!!! Répondre en citant

Argentine : les fonds vautours gagnent une nouvelle bataille
07/10 | 16:29 | mis à jour à 16:37 | Les Echos

La Cour suprême des Etats-Unis a refusé d’examiner un litige sur la dette de l’Argentine. Ce faisant, elle confirme l’arrête de la cour d’appel de New York et risque de mettre en péril de futures restructurations de dettes, comme en Grèce.


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Dim 27 Oct - 01:01 (2013)    Sujet du message: ARGENTINE, FLORANGE, même combat !!!! Répondre en citant

ENQUETE Le jeu trouble d’un fonds « vautour » en Argentine
26/10 | 17:06 | mis à jour à 17:31 | Isabelle Couet

L’Argentine est en train de changer radicalement de stratégie envers ses créanciers. Etrange coïncidence, le fonds Gramercy évoquait ce virage depuis un an.


Un fonds « vautour » allié à l’Argentine ? L’histoire paraît inconcevable. Depuis des années, la présidente Cristina Kirchner mène une guerre sans relâche à ces investisseurs qui viennent rôder autour des pays en faillite pour réaliser de juteux profits. Au nom de ce principe, elle a juré qu’elle ne rembourserait jamais les fonds Elliott ou Aurelius, qui ont mis la main sur des créances obligataires argentines quand le pays était en pleine descente aux enfers. L’un de leurs semblables ferait-il exception à la règle ? Gramercy, une société d’investissement américaine spécialisée dans les achats de dettes à prix cassé et opérant dans des pays aux abois, se targue de collaborer avec l’Etat argentin. Peut-on imaginer qu’un fonds « vautour » ait une relation privilégiée avec un Etat, tout en spéculant sur sa dette ?

Gramercy travaille avec l’Argentine
Dans un document émanant du fonds américain, datant de septembre 2012, que « Les Echos » ont vu (voir le document ci-dessous), il est notamment écrit : « Gramercy travaille avec l’administration argentine sur des solutions destinées à régler (plusieurs) dettes non honorées ». Mais le plus étonnant, c’est que les plans ébauchés dans cette présentation semblent actuellement se matérialiser. Ainsi, en 2012, Gramercy indique œuvrer en faveur d’ « un règlement des dettes faisant l’objet d’une procédure devant le Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements (CIRDI) et devant la Commission des Nations Unies pour le droit commercial international (CNUDCI) ». Il précise qu’il n’y aura « aucun versement avant 2014 », mais une remise « de titres obligataires expirant en 2022 ».

Vivendi règle son contentieux argentin devant le CIRDI
Or, justement, il y a quelques jours, Vivendi a créé la surprise en annonçant la fin d’un contentieux devant le CIRDI. Le groupe français attendait depuis 1997 d’être remboursé sur une créance argentine. Dans son communiqué, il précise sans détour que l’opération a été réalisée « dans le cadre d’un accord de partenariat avec un fonds américain ». Et souligne avoir obtenu « en échange de cette créance (…) des obligations de l’Etat argentin (…). » Quatre autres entreprises auraient signé un accord similaire, subissant ainsi une décote de 25% sur la valeur initiale de leur créance. Un tel revirement de l’Argentine, qui ignorait depuis des années toutes les plaintes contre elle, était difficilement prévisible. Finalement, l’opération a été saluée par le ministre de l’Economie argentin qui s’est réjoui des conditions « extrêmement favorables» pour son pays, qui a réalisé une économie de 171 millions de dollars.

Dégel des relations entre l’Argentine et le Club de Paris
Autre « prophétie » de Gramercy : un accord avec le Club de Paris, ce groupe de pays riches (dont la France) qui ont prêté des milliards à Buenos Aires et qui, eux aussi, s’impatientent depuis des années. En 2012, le fonds américain prétend que l’Argentine propose de rembourser pleinement le Club de Paris en échelonnant les paiements sur 5 ans. Difficile de savoir s’il avait vraiment une information privilégiée car le sujet est évoqué dans la presse depuis des années. Mais, heureux hasard du calendrier, selon nos informations, le dégel des relations avec les pays membres du Club est aujourd’hui effectivement amorcé, même si aucun accord n’est signé.

Enfin, toujours visionnaire, Gramercy évoquait il y a un an une opération destinée à se débarrasser des derniers investisseurs récalcitrants, ceux qui, comme Elliott et Aurelius, ont toujours refusé de participer à un échange de titres avec l’Argentine. Pour ce faire, la société américaine imaginait de régler tous les autres différends afin d’isoler ces créanciers et de faire pression sur eux. Ces derniers jours, plusieurs medias ont rapporté qu’une offre destinée aux porteurs de titres argentins était lancée. Et selon certains, Gramercy pourrait être à la manœuvre.

Le fonds, derrière l’échange de dette argentine de 2010

Comment le fonds américain a-t-il pu voir juste un an à l’avance ? A-t-il l’oreille du gouvernement argentin ? L’a-t-il convaincu de suivre son plan de marche ou a-t-il reçu de bonnes informations ? Gramercy n’a pas souhaité répondre à ces questions. Mais son fondateur, Robert Koenigsberger, se vante sur le site Internet de sa société d’avoir, par le passé, apporté des solutions clefs en main à Buenos Aires. « Face à un problème énorme, nous avons trouvé une solution consistant en une restructuration pré-formatée (…). Tout ce que [l’Argentine] a eu à faire, c’est d’appuyer sur le bouton », confesse-t-il, manifestement fier de sa contribution à la restructuration de dette de 2010.

Problème : s’il a orchestré la grande opération d’échange de titres de 2010, tout en y participant en tant qu’investisseur, cela le place en position privilégiée par rapport aux autres porteurs de titres…et en situation de gagner beaucoup d’argent. C’est ce qu’ont flairé deux hommes politiques argentins qui, d’après le journal « El Cronista » ont demandé la suspension de la restructuration de dette de 2010 en attendant d’obtenir la liste des participants ainsi que des détails sur leurs investissements dans les titres argentins. « L’échange a été conçu par certains fonds vautours qui ont acheté les titres en défaut à vil prix, en s’appuyant sur l’information selon laquelle le gouvernement allait refaire une opération de restructuration (…) », ont-ils violemment dénoncé, sans jamais obtenir la fameuse liste.

Des câbles diplomatiques argentins mentionnent Gramercy

Dans un document de Gramercy datant de décembre 2011, une frise chronologique illustre parfaitement les positions du fonds en Argentine, au gré des événements et à mesure que se rapprochait l’échéance de la nouvelle restructuration de 2010. On voit, au passage, que celui-ci n’a pas hésité à jouer la baisse des titres argentins à certains moments. Seule la faillite de Lehman Brothers en 2008 et la crise qui a suivi ont, pour un temps, déjoué ses plans. En 2009, la société de Robert Koenigsberger « détenait 15% des titres argentins en circulation et était le plus gros créancier du pays », indique un article posté sur son site.

Certes, les paris du fonds « vautour » n’étaient pas dénués de risque. Celui-ci n’avait pas la certitude que le gouvernement allait procéder à une nouvelle opération et surtout ne pouvait pas précisément savoir quand. Mais Gramercy mentionne plusieurs discussions avec des membres du gouvernement, en 2007 et 2008. Et son nom apparaît dans une poignée de câbles diplomatiques publiés par le site Wikileaks. « Lorenzino [alors secrétaire d’Etat aux finances] a prudemment reconnu qu’il avait rencontré des représentants du hedge fund américain Gramercy, qui essaient discrètement de convaincre le gouvernement de conclure un accord avec les investisseurs qui ont refusé l’offre d’échange (…). Les représentants de Gramercy ont informé le bureau économique le 31 mai, qu’ils travaillent avec Barclays et JPMorgan à la structuration d’une offre portant sur l’ensemble des titres qui n’ont pas été apportés à l’Argentine [lors de la restructuration de 2005]… », est- il écrit dans un câble de juillet 2008 (voir ci-dessous).


Un autre, daté de septembre 2008, relate que « Barclays et Gramercy (…) s’échinent depuis presque un an à convaincre des représentants de haut rang du gouvernement d’envisager une réédition de l’échange de dette de 2005. » Et en 2009, il apparaît que « les hedges funds et Gramercy en particulier [sont] impatients de conclure une offre ». Cette pression du fonds, avec d’autres visiblement, et des banques a-t-elle influencé le gouvernement ? Quoi qu’il en soit, malgré une loi votée dans la foulée de la restructuration de 2005 pour empêcher toute nouvelle offre d’échange à l’avenir, l’Argentine a bien rouvert l’échange en 2010.

Elliott veut négocier en direct avec le gouvernement argentin
Aujourd’hui, une nouvelle opération serait donc en cours. Il s’agirait pour les détenteurs de titres argentins issus de la restructuration de 2010 de payer les créanciers qui n’ont participé à aucun échange. Les premiers y gagneraient grâce à la remontée des cours des titres, et les seconds seraient enfin remboursés. Une proposition séduisante, car elle réglerait l’imbroglio qui dure depuis la faillite du pays. Ces chances de réussite sont toutefois incertaines. Elliott, le fonds du milliardaire américain Paul Singer affirme qu’il ne négociera pas avec un intermédiaire, mais seulement avec le gouvernement argentin.

Comment se terminera ce qui ressemble à une guerre entre fonds « vautours » ? Jusqu’ici, la stratégie de Gramercy s’est avérée plus payante que celles d’Elliott ou Aurelius. En choisissant d’aligner ses intérêts sur ceux de l’Argentine, la société de Robert Koenigsberger a réalisé des profits. Les autres fonds, qui ont préféré se battre devant les tribunaux pour être remboursés à 100%, ont remporté plusieurs victoires judiciaires mais n’ont jusqu’ici rien touché…


Lire la suite


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:40 (2016)    Sujet du message: ARGENTINE, FLORANGE, même combat !!!!

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement Index du Forum -> Rubrique Finance -> Dernier BILLET: Face aux Faiseurs de Guerre: l'armée des ombres Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  >
Page 7 sur 9

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com