FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement Index du Forum

FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement
Finance Européenne, Crise de la Dette, Banques, Zone Euro, Forum temporaire pour analyser l'activité , informer donner des nouvelles à ceux qui en ont envie .

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Austérité en Europe
Aller à la page: <  1, 2, 342, 43, 4473, 74, 75  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement Index du Forum -> Rubrique Finance -> Revue de presse financière
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Mer 23 Oct - 22:43 (2013)    Sujet du message: Austérité en Europe Répondre en citant

  1. INEOS - The Word for Chemicals
    www.ineos.com/‎
    https://www.google.fr/search?client=safari&rls=en&q=Ineos&ie=UT…


    We are one of the world's largest manufacturers of chemicals and oil products, with sales of $45 billion, employing 15000 people.
    Company - ‎Products - ‎Locations - ‎Contact


  2. Ineos - Wikipedia, the free encyclopedia
    en.wikipedia.org/wiki/Ineos‎
    https://www.google.fr/search?client=safari&rls=en&q=Ineos&ie=UT…


    Ineos Group Limited is a privately owned multinational chemicals company consisting of 15 standalone business units, headquartered in Rolle, in Switzerland, ...
    History - ‎Products - ‎Controversy - ‎References




Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 23 Oct - 22:43 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Mer 23 Oct - 22:45 (2013)    Sujet du message: Austérité en Europe Répondre en citant

Grangemouth owners Ineos to close petrochemical site - Telegraph
www.telegraph.co.uk › Finance › News by Sector › Industry

46 mins ago - Part of the giant Grangemouth site is to close following a bitter row between Ineos and unions over pay and conditions, while the fate of the ...


Revenir en haut
BA


Hors ligne

Inscrit le: 30 Juil 2013
Messages: 280

MessagePosté le: Jeu 24 Oct - 21:54 (2013)    Sujet du message: Austérité en Europe Répondre en citant

Chômage en septembre 2013 : catégories A, B, C, D, E :
 
France métropolitaine :
 
5 473 000 inscrits à Pôle Emploi.
 
France entière (y compris l'outre-mer) :
 
5 795 300 inscrits à Pôle Emploi.
 
Variation sur un mois : + 1,4 %.
 
Variation sur un an : + 6,8 %.
 
http://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/PI-Mensuelle_JMT751.pdf
 
Vous vous rappelez toutes les belles promesses au moment du référendum sur le traité de Maastricht ?
 
-              « Si le traité était en application, finalement la Communauté européenne connaîtrait une croissance économique plus forte, donc un emploi amélioré. » (Valéry Giscard d’Estaing, 30 juillet 1992, RTL)
 
-              « L’Europe est la réponse d’avenir à la question du chômage. En s’appuyant sur un marché de 340 millions de consommateurs, le plus grand du monde ; sur une monnaie unique, la plus forte du monde ; sur un système de sécurité sociale, le plus protecteur du monde, les entreprises pourront se développer et créer des emplois. » (Michel Sapin, 2 août 1992, Le Journal du Dimanche)
 
-              « Maastricht constitue les trois clefs de l’avenir : la monnaie unique, ce sera moins de chômeurs et plus de prospérité ; la politique étrangère commune, ce sera moins d’impuissance et plus de sécurité ; et la citoyenneté, ce sera moins de bureaucratie et plus de démocratie. » (Michel Rocard, 27 août 1992, Ouest-France)
 
-              « Les droits sociaux resteront les mêmes – on conservera la Sécurité sociale –, l’Europe va tirer le progrès vers le haut. » (Pierre Bérégovoy, 30 août 1992, Antenne 2)
 
-              « Pour la France, l’Union Economique et Monétaire, c’est la voie royale pour lutter contre le chômage. » (Michel Sapin, 11 septembre 1992, France Inter)
 
-              « C’est principalement peut-être sur l’Europe sociale qu’on entend un certain nombre de contrevérités. Et ceux qui ont le plus à gagner de l’Europe sociale, notamment les ouvriers et les employés, sont peut-être les plus inquiets sur ces contrevérités. Comment peut-on dire que l’Europe sera moins sociale demain qu’aujourd’hui ? Alors que ce sera plus d’emplois, plus de protection sociale et moins d’exclusion. » (Martine Aubry, 12 septembre 1992, discours à Béthune)
 
-              « Si aujourd’hui la banque centrale européenne existait, il est clair que les taux d’intérêt seraient moins élevés en Europe et donc que le chômage y serait moins grave. » (Jean Boissonnat, 15 septembre 1992, La Croix)


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Jeu 24 Oct - 23:38 (2013)    Sujet du message: Austérité en Europe Répondre en citant

30 juin 2012
L’EURO N’EST PAS EN FAILLITE, BIEN AU CONTRAIRE: IL FAIT EXACTEMENT CE POURQUOI IL A ÉTÉ CRÉÉ Publié par libertesinternets sous Denis Kessler, Greg Palast, Libertés publiques, Manipulation de l'opinion, Néo-connerie, Nouvelle Barbarie | Mots-clés: greg palast, l euro, Margaret Thatcher, Milton Friedman, Paul Krugman, Reaganomics, robert mundell, université de chicago |
[4] Commentaires




L’euro est un immense succès – Je ne déconnne pas !
[Greg Palast - The Guardian - Mardi 26 Juin 2012 - Traduction: Gregor Seither - IES News Service]
L’idée que l’euro a «échoué» est d’une naïveté dangereuse. L’euro a réussi à faire exactement ce que son géniteur – et les 1% de riches qui l’ont adopté – avaient prévu qu’il fasse et ce pour quoi ils l’avaient conçu.
Ce géniteur est l’ancien détenteur de la chaire d’économie à l’Université de Chicago, l’économiste renommé Robert Mundell. L’architecte du concept d’une « économie de l’offre » est désormais professeur à l’Université de Columbia, mais j’avais fait sa connaissance par le biais de mon ancien professeur à l’université de Chicago, Milton Friedman. Je l’avais rencontré bien avant que les travaux de recherche de Mundell sur les monnaies et les taux de change aient posé les bases économiques et théoriques de l’union monétaire européenne ainsi que de la monnaie commune européenne.
A l’époque, Mundell était très occupé avec l’aménagement de la salle de bains de sa résidence secondaire en Europe. Le professeur Mundell, qui était détenteur à la fois d’un prix Nobel et d’une ancienne villa en Toscane, m’avait expliqué, furieux:  « Ils ne m’autorisent même pas à installer des toilettes. Ils ont des règlements qui m’interdisent d’installer des toilettes dans cette pièce ! Est-ce que vous pouvez imaginer une chose pareille ? « 
De fait, je ne pouvais pas. Mais il est vrai que je ne possède pas de villa italienne, je ne peux donc pas imaginer la frustration d’avoir à subir des règlements administratifs régissant l’emplacement des sanitaires.
Mais Mundell, un homme énergique d’origine canadienne et étatsunienne, n’était pas homme à se laisser mettre des bâtons dans les roues par l’administration. Il était bien décidé à contre-attaquer en inventant une arme qui balayerait les règles gouvernementales et la réglementation du travail. (Encore plus que l’administration tatillonne, il détestait les plombiers syndiqués qui lui avaient facturé des sommes folles pour déplacer sa cuvette de chiottes.)
« Il est bien trop difficile de virer des ouvriers, en Europe. Ils ont des droits, là-bas » se plaignait-il. Sa réponse à cette situation: l’Euro.
Pour Mundell, le vrai visage de l’Euro ne se révèlerait qu’en période de crise. C’est là que la monnaie unique ferait vraiment son travail. Le fait d’éliminer le contrôle d’un gouvernement sur la monnaie permettrait d’éviter que des vilains petits élus fassent appel à des méthodes monétaires et budgétaires d’inspiration keynésienne pour sortir un pays de la récession.
« L’Euro permettra de mettre la politique monétaire hors de la portée des politiciens», m’avait-il expliqué. « [Et] privé des leviers de la politique fiscale, la seule façon pour un pays de conserver des emplois sera de de devenir compétitif en allégeant les règles et contraintes qui pèsent sur les entreprises et les affaires.« 
Pour Mundell, ces contraintes qu’il fallait éliminer sont les lois du travail, les règlementations environnementales et, bien sûr, les impôts et charges sociales. Tout cela serait balayé comme fétus de paille par l’Euro. Il ne serait pas permis à la démocratie d’interférer avec le marché capitaliste – ou avec la plomberie.
 
Lire la suite


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Ven 25 Oct - 13:21 (2013)    Sujet du message: Austérité en Europe Répondre en citant



Revenir en haut
BA


Hors ligne

Inscrit le: 30 Juil 2013
Messages: 280

MessagePosté le: Dim 27 Oct - 16:27 (2013)    Sujet du message: Austérité en Europe Répondre en citant

Jeudi 10 octobre 2013, le FMI publiait ses prévisions pour l'année 2014. Ces prévisions confirmaient que les grands pays industrialisés étaient en faillite.
 
Mais 13 jours plus tard, le 23 octobre, Eurostat donnait les chiffres de la dette publique du deuxième trimestre 2013 : pour l’Italie, le Portugal, l’Irlande, les chiffres d'Eurostat explosent les prévisions du FMI.
 
Prévisions du FMI pour l'année 2014 :
 
1- Japon : dette publique de 242,3 % du PIB.
 
2- Grèce : dette publique de 174 % du PIB.
 
3- Italie : dette publique de 133,1 % du PIB. Fin juin 2013, nous en sommes déjà à 133,3 % du PIB.
 
4- Portugal : dette publique de 125,3 % du PIB. Fin juin 2013, nous en sommes déjà à 131,3 % du PIB.
 
5- Irlande : dette publique de 121 % du PIB. Fin juin 2013, nous en sommes déjà à 125,7 % du PIB.
 
6- Etats-Unis : 107,3 % du PIB.
 
7- Espagne : 99,1 % du PIB.
 
8- Royaume-Uni : 95,3 % du PIB.
 
9- France : 94,8 % du PIB.
 
Le FMI ne parle pas de la Belgique. Fin juin 2013, la dette publique de la Belgique était de 105 % du PIB.
 
http://www.imf.org/external/pubs/ft/fm/2013/02/pdf/fm1302.pdf
 
La question est donc :
 
« QUAND vont avoir lieu ces défauts de paiement ? »


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Lun 28 Oct - 16:46 (2013)    Sujet du message: Austérité en Europe Répondre en citant

Budget A court d'argent, la gendarmerie française roule à crédit

Les gendarmes français ont consommé tous leurs crédits destinés à l'achat de carburant. S’ils ont conservé leurs effectifs, les 100’000 pandores sont contraints aussi de se déplacer dans des véhicules de plus en plus vétustes. Plus...
Par Jean-Claude Meier. Mis à jour à 13h54 2 Commentaires


Revenir en haut
BA


Hors ligne

Inscrit le: 30 Juil 2013
Messages: 280

MessagePosté le: Lun 28 Oct - 17:03 (2013)    Sujet du message: Austérité en Europe Répondre en citant

Dimanche 27 octobre 2013 :
 
En Europe, les Etats sont hyper-endettés.
 
En Europe, les ménages sont hyper-endettés.
 
En Europe, les entreprises sont hyper-endettées.
 
Et en Europe, les banques sont en faillite.
 
Lisez cet article :
 
La crise négligée de l'Europe : les ménages et les entreprises croulent sous les dettes.
 
Lorsque Mario Draghi, le président de la Banque Centrale Européenne (BCE), a affirmé que la BCE « ferait tout ce qu'il faudrait pour sauver l’euro » pour apaiser les marchés financiers en juillet 2012, il a transformé la crise de l’euro qui était alors aigüe en une crise chronique.
 
Cette semaine, le patron de la BCE a provoqué un second tournant en indiquant que les 128 plus grandes banques européennes subiront un stress-test l'année prochaine afin de déterminer quelles étaient celles qui étaient viables, celles qui étaient à recapitaliser, et celles qu’il faudrait liquider.
 
Les politiciens européens ont toujours été réticents à examiner les bilans des banques, redoutant de devoir se poser des questions sur les grandes quantités d’obligations souveraines qu’elles ont acquises au cours des dernières années. Cependant, ils négligent souvent que ce ne sont pas les actifs les plus toxiques de leurs bilans, mais que ce sont souvent les prêts aux ménages et aux entreprises défaillants qui posent problème.
 
D’après The Economist, la crise de l’euro n’est d’ailleurs pas tant une crise de dette souveraine, qu’une crise de dette privée. En Grèce, tout a commencé avec les dépenses excessives du gouvernement et les emprunts exagérés qu’elles ont impliqués, mais dans la plupart des autres pays en difficulté, l’éclatement de la bulle a fait suite à un endettement excessif du secteur privé : emprunts hypothécaires en Irlande, prêts aux entreprises au Portugal, et une combinaison des deux en Espagne. Dans ces 3 pays, l’endettement du secteur privé avait déjà largement dépassé les 200% du PIB avant la crise, bien plus qu’aux Etats-Unis ou au Royaume Uni, où il atteignait respectivement 175% et 205% du PIB.
 
Les Etats-Unis ont réussi à réduire des deux tiers l’endettement des familles américaines, mais en Europe, 3 obstacles empêchent un tel désendettement :
 
1- Les politiques d'austérité imposées dans les pays de la périphérie ont aggravé la récession, ce qui complique la réduction de la dette privée.
 
2- Les banques les plus faibles rechignent à reconnaître les prêts défaillants et à enregistrer les provisions correspondantes.
 
3- La législation européenne est moins favorable aux emprunteurs que celle des Etats-Unis. Après la saisie de leur bien, les emprunteurs américains sont totalement désengagés de leur emprunt initial. En Europe, ils restent bien souvent devoir la partie non couverte résiduelle de l’emprunt.
 
Le problème de la dette des entreprises est le plus aigu au Portugal, en Espagne et en Italie où, selon le Fonds Monétaire International (FMI), respectivement 50%, 40% et 30% de l’endettement proviennent d’entreprises qui ne peuvent faire face aux intérêts de leurs prêts, parce qu’elles génèrent trop peu de bénéfices avant impôt.
 
C’est le phénomène des « sociétés zombies » incapables d’investir et de se développer, que le Japon a connu dans les années 1990. 
 
D’un autre côté, l'endettement des ménages est particulièrement important en Irlande, aux Pays-Bas et en Espagne. Pour les ménages, des échéances de crédit trop importantes réduisent la capacité à consommer.
 
Le FMI a alerté que la dette privée était devenue un fardeau plus important pour l’Europe que celui de la dette souveraine, et si le continent souhaite renouer avec la croissance, il doit alléger cet endettement.
 
Pour The Economist, la méthode à employer comprendrait 4 volets:
 
1- L'arrêt des politiques d’austérité trop draconiennes, qui empêchent le secteur privé de se désendetter.
 
2- L’admission et l’enregistrement en créances douteuses de la totalité des prêts défaillants par les banques européennes, ce qui pourra sans doute être réalisé grâce à l’audit de la BCE.
 
3- Le nettoyage du bilan des banques européennes par la restructuration ou la revente des actifs toxiques et des prêts défaillants, qui pourra être mené avec l’appui de gouvernements, le cas échéant, et la création de « bad banks », par exemple.
 
4- La refonte des codes des impôts et des codes des procédures collectives pour faciliter ces restructurations.
 
http://www.express.be/business/fr/economy/la-crise-negligee-de-leurope-les-mnages-et-les-entreprises-croulent-sous-les-dettes/197686.htm


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Lun 28 Oct - 19:21 (2013)    Sujet du message: Austérité en Europe Répondre en citant

PM: foreign labour is schools' fault

David Cameron says education system must produce young people who are 'fully capable' of doing factory work


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Mar 29 Oct - 07:45 (2013)    Sujet du message: Austérité en Europe Répondre en citant

http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/actu/reuters-00556878-le-de…

15/10 | 19:33




A vendre porte-avions, 32 ans, 210 mètres de long, 22.000 tonnes, prix à débattre: la marine britannique, victime de l'austérité budgétaire, est à la recherche d'un acquéreur pour l'Illustrious, dernier bâtiment de ce type encore en activité dans la Royal Navy.

Selon une porte-parole du ministère de la Défense, le futur acheteur ne doit pas nécessairement être britannique, mais devra conserver tout ou partie du navire en Grande-Bretagne pour des raisons de patrimoine national.

Le ministère de la Défense attend désormais des offres venant de sociétés, d'organisations humanitaires ou de fonds spécialisées.





Revenir en haut
BA


Hors ligne

Inscrit le: 30 Juil 2013
Messages: 280

MessagePosté le: Mar 29 Oct - 11:29 (2013)    Sujet du message: Austérité en Europe Répondre en citant

En Europe, les Etats sont hyper-endettés. Les dettes des Etats européens forment une gigantesque bulle qui va bientôt éclater.
 
Et la dette privée ?
 
Qu’en est-il de la dette privée ?
 
En Europe, les ménages sont hyper-endettés, les entreprises sont hyper-endettées, et les banques sont en faillite.
 
A propos de la dette des ménages et de la dette des entreprises, le Luxembourg remporte le championnat d’Europe de la dette privée.
L’Irlande a la médaille d’argent.
Chypre a la médaille de bronze.
La France finit 14ème.
 
Ces dettes privées forment une gigantesque bulle, encore une, qui va bientôt éclater.
 
Depuis plusieurs années, l’économie des pays européens ne repose que sur … de la dette.
 
Quand ces bulles éclateront, les pays européens vont connaître un effondrement économique et financier.
 
1-      Médaille d'or : Luxembourg : dette privée de 317,4 % du PIB (en 2006, c’était seulement 134,7 % du PIB).
2-      Médaille d’argent : Irlande : dette privée de 306,5 % du PIB (en 2001, c’était seulement 154,7 % du PIB).
3-      Médaille de bronze : Chypre : dette privée de 296,4 % du PIB (en 1999, c’était seulement 158,6 % du PIB).
4-      Danemark : 238,9 % du PIB.
5-      Portugal : 225 % du PIB.
6-      Pays-Bas : 221 % du PIB.
7-      Suède : 214,2 % du PIB.
8-      Espagne : 195,6 % du PIB.
9-      Royaume-Uni : 181,4 % du PIB.
10-   Finlande : 160,5 % du PIB.
11-   Malte : 155,4 % du PIB.
12-   Autriche : 147,5 % du PIB.
13-   Belgique : 146,4 % du PIB.
14-   France : 140,6 % du PIB (en 1999, c’était seulement 95,8 % du PIB).
 
Source : Eurostat.
 
http://epp.eurostat.ec.europa.eu/tgm/table.do?tab=table&init=1&language=fr&pcode=tipspd20&plugin=0


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Mar 29 Oct - 12:47 (2013)    Sujet du message: Austérité en Europe Répondre en citant

"L’euro n’appartient pas à l’Allemagne" : Montebourg tire dans le tas
29/10 | 11:20 | Les Echos


Lors d'une intervention qui a fait salle comble au Medef, le ministre du Redressement productif s'est livré à une vaste charge contre l'Allemagne, l'euro fort et l'austérité.


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Mar 29 Oct - 18:10 (2013)    Sujet du message: Austérité en Europe Répondre en citant

Tata Steel Eyes 500 U.K. Job Cuts

Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Mar 29 Oct - 18:44 (2013)    Sujet du message: Austérité en Europe Répondre en citant

RETAIL
Amazon strike in Germany spreads
Industrial action over wage dispute escalates as workers at second distribution center walk out.


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Mar 29 Oct - 22:03 (2013)    Sujet du message: Austérité en Europe Répondre en citant



Lire la suite : L'actualité en Grèce, pas comme ailleurs | Okeanews https://www.okeanews.fr/#ixzz2j8wKQr1d
Follow us: @okeanews on Twitter | okeanews on Facebook


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:52 (2016)    Sujet du message: Austérité en Europe

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement Index du Forum -> Rubrique Finance -> Revue de presse financière Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 342, 43, 4473, 74, 75  >
Page 43 sur 75

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com