FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement Index du Forum

FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement
Finance Européenne, Crise de la Dette, Banques, Zone Euro, Forum temporaire pour analyser l'activité , informer donner des nouvelles à ceux qui en ont envie .

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Austérité en Europe
Aller à la page: <  1, 2, 364, 65, 6673, 74, 75  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement Index du Forum -> Rubrique Finance -> Revue de presse financière
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
BA


Hors ligne

Inscrit le: 30 Juil 2013
Messages: 280

MessagePosté le: Ven 26 Sep - 17:31 (2014)    Sujet du message: Austérité en Europe Répondre en citant

C'est fini.



Ils n'y croient plus.



Les européistes commencent à comprendre que l'Union Européenne n'est pas viable.



Les européistes commencent à comprendre que l'Union Européenne va bientôt mourir.



Les deux derniers exemples :



Mercredi 24 septembre, un européiste de gauche, l'économiste Bernard Maris, écrivait dans Charlie Hebdo qu'il fallait maintenant sortir de l'euro. Bernard Maris est professeur des universités à l'Institut d'études européennes de l'université Paris-VIII. Il est membre du conseil général de la Banque de France.



Vendredi 26 septembre, un européiste de droite, l'économiste Eric Le Boucher, écrit dans Les Echos que l'Europe est en train de mourir.



A gauche et aussi à droite, le vent tourne.



Les européistes commencent à comprendre que la construction européenne est une expérience qui a complètement foiré.



Le seul résultat politique de la construction européenne, c'est le retour des nationalismes d'extrême-droite partout en Europe, et la montée des forces centrifuges.



Les égoïsmes nationaux, les fureurs populaires et les passions nationalistes vont faire mourir l'Europe.



L'agonie de l'Europe a commencé.



Lisez cet article :



L'Europe est en train de mourir, surtout ne faites rien.


http://www.lesechos.fr/idees-debats/editos-analyses/0203805835795-leurope-est-en-train-de-mourir-surtout-ne-faites-rien-1046818.php


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 26 Sep - 17:31 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
BA


Hors ligne

Inscrit le: 30 Juil 2013
Messages: 280

MessagePosté le: Lun 29 Sep - 21:12 (2014)    Sujet du message: Austérité en Europe Répondre en citant

Lundi 29 septembre 2014 :


Economie mondiale : "combinaison toxique" de dette élevée et de faible croissance.



L'économie mondiale est confrontée à une "combinaison toxique" de dette élevée et de faible croissance qui jette les bases d'un processus de désendettement douloureux, voire d'une autre crise, dont l'épicentre pourrait se trouver cette fois dans les pays émergents, selon un rapport d'experts publié lundi.


Contrairement à une idée répandue, l'économie mondiale est loin d'avoir pris le chemin du désendettement, a pointé le rapport de l'ICMB (International Center for Monetary and Banking Studies) sur l'économie mondiale, réalisé pour le Centre international d'études monétaires et bancaires.


Depuis la crise financière, le ratio de dette global rapporté au PIB, en excluant le secteur financier a continué de grimper pour atteindre de nouveaux sommets, ont pointé les auteurs de ce rapport. Selon leurs estimations, ce ratio a grimpé de 38% depuis le début de la crise financière, pour atteindre 212%.


Les auteurs de l'étude, qui incluent notamment Luigi Buttiglione, directeur de la stratégie au sein de la société de fonds alternatifs Brevan Howard, et Philip Lane, professeur d'économie politique à Trinity College à Dublin, ont mis en garde contre le cercle vicieux de la dette dans un contexte de croissance nominale modeste et de faible inflation.


La faible croissance économique rend en effet le processus de réduction de la dette plus difficile tandis que la dette, elle-même, exacerbe le ralentissement économique.


Dans ce contexte, le taux d'intérêt d'équilibre est appelé à se maintenir à des niveaux historiquement bas alors même que la capacité à contracter des emprunts sera sous pression si le taux d'intérêt réel devait se stabiliser au dessus de ce niveau d'équilibre.


Le niveau d'endettement est actuellement plus élevé dans les pays développés, où le ratio de dette par rapport au PIB a atteint 272%, que dans les économies émergentes, où il se situe à 151%.


Dans les pays développés, les auteurs du rapport notent une stabilisation depuis 2010 à un niveau proche des sommets historiques.


Aux Etats-Unis et au Royaume Uni, les ajustements ont notamment concernés les ménages et le secteur financier. Ce désendettement du secteur privé s'est toutefois accompagné d'une hausse de la dette du secteur public, et en particulier des bilans des banques centrales qui vont se poser comme un des défis de premier plan dans les années à venir.


Mais les auteurs de l'étude notent également une accélération de l'endettement dans les économies émergentes depuis 2008, en particulier en Chine.


"Bien que le niveau d'endettement soit plus élevé sur les marchés développés, la vitesse du récent processus d'endettement dans les économies émergents, et en particulier en Asie, est en effet une source d'inquiétude grandissante", ont jugé les auteurs de l'étude.



http://www.romandie.com/news/Economie-mondiale-combinaison-toxique-de-dette…


Revenir en haut
BA


Hors ligne

Inscrit le: 30 Juil 2013
Messages: 280

MessagePosté le: Mar 30 Sep - 18:39 (2014)    Sujet du message: Austérité en Europe Répondre en citant

Mardi 30 septembre 2014 :



La dette publique de la France dépasse pour la première fois la barre symbolique des 2.000 milliards.



Selon les chiffres publiés ce mercredi par l’Insee, elle s’est établie à 2.023,7 milliards d’euros à la fin du deuxième trimestre, contre 1.985,9 milliards fin mars, soit une hausse de 28,7 milliards d’euros.



Au ministère des Finances, on souligne que la dette a doublé entre 2002 et 2012, passant de 930 milliards à 1.860 milliards d’euros, dont 600 milliards entre 2007 et 2012.



http://www.leparisien.fr/economie/dette-publique-la-france-a-franchi-le-seu…



Dans l’Union Européenne, neuf pays sont en faillite.



La Grèce, l’Italie, le Portugal, l’Irlande, Chypre, la Belgique, l’Espagne, la France, et le Royaume-Uni sont en faillite.



1- Médaille d’or : Grèce. Dette publique de 314,801 milliards d’euros, soit 174,1% du PIB.
2- Médaille d’argent : Italie. Dette publique de 2120,143 milliards d’euros, soit 135,6 % du PIB.
3- Médaille de bronze : Portugal. Dette publique de 220,696 milliards d’euros, soit 132,9 % du PIB.
4- Irlande : dette publique de 202,920 milliards d’euros, soit 123,7 % du PIB.
5- Chypre : dette publique de 18,206 milliards d’euros, soit 112,2 % du PIB.
6- Belgique : dette publique de 404,248 milliards d’euros, soit 105,1 % du PIB.
7- Espagne : dette publique de 989,925 milliards d’euros, soit 96,8 % du PIB.
8- France : dette publique de 2023,7 milliards d’euros, soit 95,1 % du PIB.
9- Royaume-Uni : dette publique de 1486,878 milliards de livres sterling, soit 91,1 % du PIB.



La question est :



“QUAND ces neuf pays vont-ils se déclarer en défaut de paiement ?”


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Mar 30 Sep - 21:00 (2014)    Sujet du message: Austérité en Europe Répondre en citant

4:00pm WORLD
Draghi pushes ECB to take ‘junk’ loan bundlesRelaxation of rules likely to face German opposition

NEW
Ebay defends spin-off plan for PayPalStrategy switch after pressure from activist investor Icahn
6:00pm
Google faces German order over profilingSearch group told users must have chance to object to data gathering
5:56pm
Deutsche Bank withholds bonusesExecutives will not receive latest instalment of 2011 pay
6:12pm
Surge in M&A deals in 2014In the first three quarters the value of M&A hit $2.66tn


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Mar 30 Sep - 21:01 (2014)    Sujet du message: Austérité en Europe Répondre en citant

9:23am WORLD
Brussels hits at Apple’s Irish tax dealsUS tech giant may face penalty running into billions of euros


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Mar 30 Sep - 21:02 (2014)    Sujet du message: Austérité en Europe Répondre en citant

3:43pm WORLD

Hollande warns France of spending cutsBerlin puts pressure on Paris to adopt robust reforms


Revenir en haut
BA


Hors ligne

Inscrit le: 30 Juil 2013
Messages: 280

MessagePosté le: Mer 1 Oct - 09:40 (2014)    Sujet du message: Austérité en Europe Répondre en citant

- Les Echos : En 2007, vous évoquiez un « Etat en faillite ». Et aujourd’hui ?


- François Fillon : Je crains que la France ne soit à la veille d’un accident financier grave qui pourrait faire éclater la zone euro. Pour l’heure, notre pays ne tient que parce que les taux d’emprunt sont bas. Mais cette bulle n’est pas durable : pas de croissance, un chômage qui progresse, une dette qui explose et dépasse les 2.000 milliards, des déficits qui ne se résorbent pas et l’impossibilité de ramener le déficit sous les 3 %, même en 2017… la crise ne fait que s’aggraver.

http://www.lesechos.fr/politique-societe/politique/0203820061512-francois-f…


François Fillon « craint que la France ne soit à la veille d’un accident financier grave qui pourrait faire éclater la zone euro. »


Mais il n'y a pas que la France !


Il va y avoir huit accidents financiers graves en zone euro.


La zone euro est bâtie sur des gigantesques bulles de dettes publiques.


Mais les bulles ne peuvent pas gonfler jusqu'au ciel.


Nous savons comment finissent les bulles.


Plop !


Ces gigantesques bulles de dettes publiques vont bientôt éclater.


1- Médaille d’or : Grèce. Dette publique de 314,801 milliards d’euros, soit 174,1% du PIB.
2- Médaille d’argent : Italie. Dette publique de 2120,143 milliards d’euros, soit 135,6 % du PIB.
3- Médaille de bronze : Portugal. Dette publique de 220,696 milliards d’euros, soit 132,9 % du PIB.
4- Irlande : dette publique de 202,920 milliards d’euros, soit 123,7 % du PIB.
5- Chypre : dette publique de 18,206 milliards d’euros, soit 112,2 % du PIB.
6- Belgique : dette publique de 404,248 milliards d’euros, soit 105,1 % du PIB.
7- Espagne : dette publique de 989,925 milliards d’euros, soit 96,8 % du PIB.
8- France : dette publique de 2023,7 milliards d’euros, soit 95,1 % du PIB.


http://epp.eurostat.ec.europa.eu/cache/ITY_PUBLIC/2-22072014-AP/FR/2-220720…




Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Jeu 2 Oct - 00:10 (2014)    Sujet du message: Austérité en Europe Répondre en citant

What’s News —BUSINESS & FINANCE

Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Jeu 2 Oct - 00:12 (2014)    Sujet du message: Austérité en Europe Répondre en citant

France's Budget Tests Eurozone Tolerance
France's 2015 budget poses a political and economic headache for the European Commission and a threat to the eurozone's fiscal credibility.


Revenir en haut
BA


Hors ligne

Inscrit le: 30 Juil 2013
Messages: 280

MessagePosté le: Lun 6 Oct - 10:00 (2014)    Sujet du message: Austérité en Europe Répondre en citant

Lundi 29 septembre 2014 :


L’International Center for Monetary Banking (ICMB) a additionné trois dettes :
dette publique + dette des ménages + dette des entreprises.


Voici quelques-uns de ses résultats :


1- Médaille d'or : Irlande.
Dette publique + dette des ménages + dette des entreprises = 442 % du PIB.


2- Médaille d'argent : Portugal.
Dette publique + dette des ménages + dette des entreprises = 379 % du PIB.


3- Médaille de bronze : Belgique : 350 % du PIB.


4- Grèce : 304 % du PIB.


5- Espagne : 300 % du PIB.


6- Pays-Bas : 294 % du PIB.


7- Italie : 258 % du PIB.


8- France : 254 % du PIB.


9- Etats-Unis : 250 % du PIB.


10- Finlande : 242 % du PIB.


11- Autriche : 235 % du PIB.


12- Chine : 218 % du PIB.


13- Allemagne : 193 % du PIB.


http://cimb.ch/ICMB/Publications_files/Geneva16_2.pdf


Une autre crise menacerait l'économie mondiale, selon un rapport d'experts.


L'économie mondiale est confrontée à une "combinaison toxique" de dette élevée et de faible croissance qui jette les bases d'un processus de désendettement douloureux, voire d'une autre crise, dont l'épicentre pourrait se trouver cette fois dans les pays émergents, selon un rapport d'experts publié lundi.



Contrairement à une idée répandue, l'économie mondiale est loin d'avoir pris le chemin du désendettement, a pointé le rapport de l'ICMB (International Center for Monetary and Banking Studies) sur l'économie mondiale.



Depuis la crise financière, le ratio de dette global rapporté au PIB, en excluant le secteur financier, a continué de grimper pour atteindre de nouveaux sommets, ont pointé les auteurs de ce rapport. Selon leurs estimations, ce ratio a grimpé de 38% depuis le début de la crise financière, pour atteindre 212%.



Les auteurs de l'étude, qui incluent notamment Luigi Buttiglione, directeur de la stratégie au sein de la société de fonds alternatifs Brevan Howard, et Philip Lane, professeur d'économie politique à Trinity College à Dublin, ont mis en garde contre le cercle vicieux de la dette dans un contexte de croissance nominale modeste et de faible inflation.



La faible croissance économique rend en effet le processus de réduction de la dette plus difficile tandis que la dette, elle-même, exacerbe le ralentissement économique.



Dans ce contexte, le taux d'intérêt d'équilibre est appelé à se maintenir à des niveaux historiquement bas alors même que la capacité à contracter des emprunts sera sous pression si le taux d'intérêt réel devait se stabiliser au dessus de ce niveau d'équilibre.



Le niveau d'endettement est actuellement plus élevé dans les pays développés, où le ratio de dette par rapport au PIB a atteint 272%, que dans les économies émergentes, où il se situe à 151%.



http://www.bilan.ch/economie/une-crise-menacerait-leconomie-mondiale-selon-un-rapport-dexperts


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Lun 6 Oct - 17:57 (2014)    Sujet du message: Austérité en Europe Répondre en citant

• German factory orders drop 5.7% 

Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Mer 8 Oct - 14:52 (2014)    Sujet du message: Austérité en Europe Répondre en citant


Germany’s Bad Numbers Are Great News For All Of Us
Submitted by Tyler Durden on 10/07/2014 - 21:29

The good thing about Germany’s bad, make that awful, numbers is that they will raise the voices of euroskeptics across the country. If there is to be a change in view or politics from Angela Merkel and her people, it’s not going to be what the rest of Europe wants, a softer stance on Mario Draghi’s ABS junk paper purchases. Quite the opposite: Germans will increase their calls for Deutschland first, and Merkel can no longer ignore them.




Revenir en haut
BA


Hors ligne

Inscrit le: 30 Juil 2013
Messages: 280

MessagePosté le: Mer 8 Oct - 17:55 (2014)    Sujet du message: Austérité en Europe Répondre en citant

La soi-disant "locomotive de l'économie européenne" est en train de s'arrêter.


Mercredi 8 octobre 2014 :


Allemagne : les instituts plus pessimistes sur la croissance : + 1,3 % en 2014, et + 1,2 % en 2015.



Les quatre grands instituts de conjoncture allemands révisent nettement à la baisse leurs prévisions de croissance pour la première économie européenne en 2014 et 2015, dans un rapport à paraître jeudi, selon le quotidien économique "Handelsblatt".

Dans leur traditionnelle publication d'automne, qui inspire les prévisions du gouvernement allemand dévoilées mardi prochain, les experts n'attendent plus que 1,3% de croissance du Produit intérieur brut (PIB) cette année, contre 1,9% dans leur dernière publication en avril.

La révision est plus marquée encore pour l'an prochain, avec 1,2% de hausse prévue du PIB en 2015, contre 2% prévue au printemps dernier par les quatre instituts allemands – Ifo (Munich), le DIW (Berlin), RWI (Essen) et IWH (Halle) – .

En avril, le gouvernement avait dévoilé des prévisions très proches de celles des experts, tablant sur 1,8% de croissance cette année et 2% l'an prochain, soit une accélération après deux années poussives (+0,4% en 2012 et +0,1% en 2013).

Les nuages s'amoncellent depuis la rentrée au-dessus de l'économie allemande. Traditionnellement tirée par son industrie, elle souffre d'un passage à vide de ce secteur qui alimente les craintes d'une récession technique.

Selon deux indicateurs décevants publiés lundi et mardi, les commandes à l'industrie ont chuté de 5,7% en août sur un mois, leur plus gros plongeon depuis janvier 2009, et la production industrielle a accusé un recul de 4% ce même mois.



http://www.romandie.com/news/Allemagne-les-instituts-plus-pessimistes-sur-l…


Revenir en haut
BA


Hors ligne

Inscrit le: 30 Juil 2013
Messages: 280

MessagePosté le: Lun 13 Oct - 13:20 (2014)    Sujet du message: Austérité en Europe Répondre en citant

Lundi 13 octobre 2014 :


Depuis les référendums en France et aux Pays-Bas (ces deux référendums avaient vu la victoire du « non » en 2005), les européistes savent qu'ils NE peuvent PAS organiser de référendum.


Si les européistes organisent un référendum concernant la construction européenne, les peuples voteront « non ».


Conséquence : les européistes n'organisent plus de référendum.


Depuis 2005, il n'y a plus de référendum.


… mais en Italie, ça pourrait arriver.


Ca se passe en Europe : un référendum pour la sortie de l’euro.


A l’issue de la grande kermesse du «peuple des Grillini» qui s’est tenue à Rome, Beppe Grillo a promis de recueillir un million de signatures en faveur de la sortie de l’euro.



« Il faut sortir de l’euro le plus tôt possible. Nous ne sommes pas encore en situation de défaut, mais les capitaux sont en train de fuir de l’Italie depuis septembre ». Après plusieurs mois de silence radio, le leader du Mouvement Cinque Stelle (M5S), Beppe Grillo, est sorti de sa réserve à l’occasion d’une grande kermesse du «peuple des Grillini» qui a réuni quelque 150.000 personnes selon les services de police (500.000 selon les organisateurs) au Cirque Massimo, à Rome. Un «Woodstock» de trois jours, en plein cœur de la cité éternelle, où il a harangué la foule des militants en promettant de lancer sa campagne visant à recueillir un million de signatures pour son référendum sur la sortie de l’euro. Malgré les objections des constitutionnalistes rappelant que la Constitution interdit d’organiser un référendum en vue d’abroger un traité international, il a promis le dépôt d’une «première loi d’initiative populaire » pour mai 2015.



Qu’il s’agisse de Mario Draghi, le «banquier qui n’a aucun titre pour nous donner des ordres», de Matteo Renzi ou d’Angela Merkel… , le gourou du M5S n’a pas ménagé ses adversaires : les «singes au c… rouge pelé» et les «maçons qui gèrent le pays»… «Nous sommes menacés de défaut de paiement : Matteo, je t’en prie, dépêches toi de faire exploser ce pays pour que nous puissions réaliser ton effet dévastateur. Si vous avez des bons du Trésor, vendez-les au plus vite», a conclu le leader du mouvement populiste. «Regardez-moi : ou nous changeons de cap maintenant ou je me jette par-dessus bord», a même menacé l’ancien comique génois, du haut d’une grue de vingt mètres. Histoire de prendre de la hauteur… Selon les derniers sondages, cinq mois après les élections européennes de mai dernier, le M5S se maintient comme la deuxième force politique du pays derrière le parti démocrate, avec 21% des intentions de vote contre 38,4% pour le parti de Matteo Renzi.



http://www.lesechos.fr/monde/europe/0203852038823-ca-se-passe-en-europe-un-…


Revenir en haut
BA


Hors ligne

Inscrit le: 30 Juil 2013
Messages: 280

MessagePosté le: Lun 13 Oct - 20:35 (2014)    Sujet du message: Austérité en Europe Répondre en citant

Lundi 13 octobre 2014 :


Sur son blog, Jacques Attali écrit :


« Quelque chose va se passer.



Il faut vraiment se voiler la face, comme le font trop de dirigeants politiques, pour ne pas voir que quelque chose de majeur va se passer en Europe, dans les mois qui viennent : l’une ou l’autre des multiples épées de Damoclès suspendues au ciel de l’Histoire tombera sur nos têtes.



Plus directement, la situation globale de l’Europe, qui s’enfonce dans la déflation, rend probable une faillite d’un des Etats européens, et non des moindres, devenu incapable de rembourser sa dette.



Et la colère des Allemands, devant la dérive des autres, pourrait conduire ce pays à sortir, le premier, de la zone euro.
 
Par ailleurs, la décision attendue de la cour européenne de justice, sur les mécanismes audacieux de solidarité monétaire créés par Mario Draghi, provoquerait, si elle les déclarait contraires aux traités européens, la démission du président de la BCE et un effondrement de l’euro.
 
Plus spécifiquement, la France, dont le déficit budgétaire est désormais hors de contrôle et où les réformes tardent à venir, pourrait se trouver attaquée par les marchés et devenir à son tour insolvable.
 
L’une au moins de ces menaces a de fortes chances de se matérialiser dans les dix-huit prochains mois.



http://blogs.lexpress.fr/attali/2014/10/13/quelque-chose-va-se-passer/



La zone euro est bâtie sur des gigantesques bulles de dettes publiques.


Ces gigantesques bulles de dettes publiques vont bientôt éclater.


1- Médaille d’or : Grèce. Dette publique de 314,801 milliards d’euros, soit 174,1% du PIB.
2- Médaille d’argent : Italie. Dette publique de 2120,143 milliards d’euros, soit 135,6 % du PIB.
3- Médaille de bronze : Portugal. Dette publique de 220,696 milliards d’euros, soit 132,9 % du PIB.
4- Irlande : dette publique de 202,920 milliards d’euros, soit 123,7 % du PIB.
5- Chypre : dette publique de 18,206 milliards d’euros, soit 112,2 % du PIB.
6- Belgique : dette publique de 404,248 milliards d’euros, soit 105,1 % du PIB.
7- Espagne : dette publique de 989,925 milliards d’euros, soit 96,8 % du PIB.
8- France : dette publique de 2023,7 milliards d’euros, soit 95,1 % du PIB.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:49 (2016)    Sujet du message: Austérité en Europe

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement Index du Forum -> Rubrique Finance -> Revue de presse financière Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 364, 65, 6673, 74, 75  >
Page 65 sur 75

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com