FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement Index du Forum

FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement
Finance Européenne, Crise de la Dette, Banques, Zone Euro, Forum temporaire pour analyser l'activité , informer donner des nouvelles à ceux qui en ont envie .

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Qui donc est en train de mettre la main sur EADS ?
Aller à la page: <  1, 2, 3
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement Index du Forum -> Rubrique Finance -> Dernier BILLET: Face aux Faiseurs de Guerre: l'armée des ombres
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Lun 5 Aoû - 20:35 (2013)    Sujet du message: Qui donc est en train de mettre la main sur EADS ? Répondre en citant

From COMPANIES 5:59pm EADS activist puts Paris on the spot Dassault stake pressure threatens complex status quo in defence
From UK 10:01pm Cameron adviser poised for EU envoy role





Hedge fund challenge to EADS puts Paris on the spot
By Hugh Carnegy in Paris and Sam Jones and Andrew Parker in London


When an activist hedge fund wrote to Tom Enders urging the EADS chief to sell the aerospace group’s big stake in Dassault Aviation, it was essentially tossing a well-aimed grenade at France’s socialist government.
The 46.3 per cent shareholding in Dassault – maker of the Falcon business jet and more importantly the Rafale fighter – is at the centre of an elaborate set of cross-shareholdings and family interests knitting together France’s strategic defence industry.





But, as the TCI hedge fund pointed out, the stake, worth €4bn at today’s market values, represents a poor use of EADS capital. TCI’s criticism in a letter to Mr Enders comes as EADS has decided to concentrate its future development on commercial planes, changing its name to Airbus accordingly.
“They have a point,” says François Heisbourg, special adviser at the Foundation for Strategic Studies in Paris. “The stake is a stack of money frozen into a large minority shareholding that is largely sterile.”
TCI clearly knew that, as far as Mr Enders was concerned, it was pushing on an open door. He has made much of recent changes in EADS’s structure, removing veto rights from its French, German and Spanish state shareholders, that he says now mean the company is under “normal” governance.
EADS insiders have made no secret of the company’s eagerness to shed the Dassault stake. “Central to our strategy is efficient capital allocation and creation of shareholder value,” a spokesman said on Monday.
Ben Walker, TCI partner, has been at pains to signal friendly intentions to EADS’s management. “We want to emphasise that Mr Enders and the CFO, Harald Wilhelm, are doing a fantastic job,” he says, in a rare note of praise from TCI, whose usual dealings with corporate management are more bruising.
But the issue really turns on the French government.
For all Mr Enders’ insistence that he is free from state interference, he recently concluded a 90-year shareholder pact with Paris giving it a say in any decisions about the Dassault stake, the right of first refusal in a sale of any part of it – and a single Dassault share.
It appeared this was intended to maintain, at least for the time being, a complex status quo prevailing in the French defence sector.
The share in Dassault maintains French state interest in the maker of the Rafale, France’s main fighter aircraft. Dassault also holds 26 per cent of Thales, another key defence contractor, and manages the state’s 27 per cent stake in the same company.
Any move to consolidate these interests have been resisted to date by the Dassault family, presided over by 88-year-old Serge Dassault, which holds just over 50 per cent of the eponymous company.
[TCI] have a point. The stake is a stack of money frozen into a large minority shareholding that is largely sterile
- François Heisbourg, Foundation for Strategic Studies in Paris

A shortage of funds presents another obstacle: with high public debt, the government can ill-afford to buy the Dassault stake. Only last week it slashed its 2014-2019 orders for the Rafale to 26 from 66 because of budgetary constraints.
Mr Heisbourg at the Foundation for Strategic Studies says one solution would be to turn the single share that the state holds in Dassault into a “golden share”, allowing EADS to cash in while preserving the government’s interest. “That could work out quite well for all sides,” he says. However this could raise objections from Brussels.
Meanwhile, TCI is agitating for action. Analysts at TCI believe Dassault trades cheaply relative to its real value precisely because of its ownership structure, with only a tiny free float.
The hedge fund’s preferred option is for EADS to arrange for a public offering of the holding, which it believes would result in a significant re-rating of the company. “EADS’s stake could be worth €5bn,” says Mr Walker.
A sale would resolve one longstanding tension: EADS is the largest stakeholder in a consortium making the Eurofighter combat aircraft that competes head-on with Dassault’s own fighter aircraft, the Rafale.
Last year, Eurofighter lost out to Rafale when the Indian government named Dassault as the preferred bidder to supply up to 126 combat aircraft in a deal that could be worth $20bn.
“Dassault Aviation would be happy to see EADS sell its stake, because EADS is a direct competitor,” says Sash Tusa, analyst at Eschelon.
But TCI’s wish that the proceeds of any sale should be returned to EADS shareholders could yet provoke tensions.
One possible course of action for the hedge fund could be tabling a formal motion at EADS’s next AGM. Such a move would replicate the strategy used by TCI at ABN Amro in 2007, where the hedge fund secured massive shareholder approval for an “advisory” motion recommending the sale of the bank.

Copyright The Financial Times Limited 2013. .


Dernière édition par Danyves le Lun 5 Aoû - 22:28 (2013); édité 2 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 5 Aoû - 20:35 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Lun 5 Aoû - 22:21 (2013)    Sujet du message: Qui donc est en train de mettre la main sur EADS ? Répondre en citant

Air Défense
Industrie - Services   Air Défense   Actualités

EADS prié de céder ses parts dans Dassault par un fonds activiste
05/08 | 09:12 | mis à jour à 09:36 | 4commentaires
La part d’EADS dans Dassault représente « un intérêt stratégique limité », selon TCI - AFP
Le fonds activiste TCI (The Children’s Investment Fund) a demandé au groupe européen EADS de céder sa part de 46 % dans l’avionneur français Dassault, qui représente « un intérêt stratégique limité » selon lui, a affirmé lundi le Financial Times. Dans un courrier au patron d’EADS Tom Enders, TCI estime que cette participation dans Dassault, qui s’élève à 4 milliards d’euros, constitue « une mauvaise utilisation du capital » de l’avionneur européen, n’apporte « aucune synergie » et se trouve être d’un « intérêt stratégique limité ». « Les perspectives pour Dassault Aviation sont loin d’être aussi favorables que pour Airbus », estime le fonds, actionnaire d’EADS depuis 2012.

«  Vous avez affirmé avec insistance qu’EADS était à présent une entreprise “normale“, recherchant les profits et l’intérêt des actionnaires privés », écrit-il. Cette cession « constituerait un important test de ce principe (...) Nous ne voyons pas de justification à retarder le processus de vente » de ces parts, ajoute-t-il, selon le FT.

Un pacte d’actionnaires de 90 ans avec l’Etat français
EADS a revu sa gouvernance après au printemps en mettant fin au pacte d’actionnaires complexe qui permettait aux gouvernements des trois Etat fondateurs (France, Allemagne et Espagne) de peser sur ses décisions. Dans la foulée, le groupe a conclu avec l’Etat français un pacte d’actionnaires d’une durée de 90 ans, rendu public début juillet, pour permettre aux autorités françaises de continuer à peser sur la stratégie de Dassault Aviation.

En vertu de ce pacte, la France bénéficiera d’une priorité pour racheter les titres d’EADS si ce dernier devait vouloir céder tout ou partie des actions qu’il détient dans le constructeur de l’avion de combat Rafale. Pendant la durée du pacte, EADS prend aussi l’engagement de consulter Paris en vue de déterminer une position commune lors des grandes décisions que Dassault Aviation sera amené à prendre. L’Etat français détient 12% d’EADS.


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Lun 5 Aoû - 22:23 (2013)    Sujet du message: Qui donc est en train de mettre la main sur EADS ? Répondre en citant

andre1 05/08/2013 | 15:36

Tibre, vous nous dites que la demande du fonds activiste est parfaitement légitime et logique, elle est dans l'intérêt de l'entreprise.. c'est une affirmation pas une démonstration d'autant que sur le site de la Tribune, on nous précise que ce désinvestissement pourrait servir aux rachats d'actions en cours ou encore à verser un dividende exceptionnel...
Dans une activité fortement consommatrice de capitaux, comme celle d'EADS j'ai du mal à y voir l'intérêt de l'entreprise..
On peut d'ailleurs s'interroger sur certaines distributions de dividendes par rapport aux capitaux réellement apportés par les actionnaires, la palme revenant sans doute à Pages jaunes, dont le dernier dividende versé en 2011 représentait un montant supérieur aux apports des actionnaires, dont le montant se trouve dans les postes capital et primes d'émission de la société mère..


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Mar 6 Aoû - 04:47 (2013)    Sujet du message: Qui donc est en train de mettre la main sur EADS ? Répondre en citant

EADS poussé par un actionnaire à se désengager de Dassault Aviation


latribune.fr | 05/08/2013, 11:32 - 415 mots
Le fonds activiste TCI (The Children's Investment Fund), qui détient 1% du capital d'EADS, a demandé à ce dernier de céder sa part de 46% dans Dassault, laquelle représente "un intérêt stratégique limité" selon lui.
Sur le même sujet


« Avec la nouvelle gouvernance chez EADS et la fin de l'ingérence des Etats fondateurs dans les affaires du groupe, EADS est une entreprise normale, prouvez-le ». C'est en substance le message envoyé au géant de l'aéronautique et de la défense (qui s'appellera prochainement Airbus) par le fonds activiste TCI (The Children's Investment Fund). Selon le Financial Times, TCI, par ailleurs actionnaire à hauteur de 1% d'EADS, a envoyé un courrier au président du géant de l'aéronautique et de la défense Tom Enders lui demandant de céder sur le marché ou de gré à gré sa part dans Dassault Aviation (46%), qui représente "un intérêt stratégique limité" selon lui. Aussi importante soit-elle en effet, cette participation ne donne à EADS qu'un strapontin au conseil d'administration de Dassault et aucun rôle dans la gestion face à la famille Dassault. Dassault Aviation a pour actionnaire majoritaire le Groupe industriel Marcel Dassault avec 50,55% du capital. Son flottant est limité à 3% de son capital.
>> Lire aussi : EADS, appelez-moi désormais Airbus
"Valeur stratégique limitée"
"Vous avez affirmé avec insistance qu'EADS était à présent une entreprise « normale », recherchant les profits et l'intérêt des actionnaires privés" TCI. Cette cession "constituerait un important test de ce principe (...) Nous ne voyons pas de justification à retarder le processus de vente" de ces parts. Et d'ajouter : "nous estimons que la participation dans Dassault Aviation (4 milliards d'euros) ne constitue pas une bonne utilisation du capital d'EADS. Elle ne fournit pas de synergies et a une valeur stratégique limitée pour le groupe", écrit TCI.

TCI estime qu'un désengagement de Dassault Aviation pourrait nourrir le programme de rachat d'actions en cours d'EADS ou servir au versement d'un dividende exceptionnel. TCI souligne les surcapacités du marché des avions d'affaires, qui assure les trois quarts du chiffre d'affaires de Dassault Aviation (constructeur de l'avion de combat Rafale et des jets Falcon) ainsi que les pressions sur les budgets de la défense."Les perspectives pour Dassault Aviation sont loin d'être aussi favorables que pour Airbus", estime le fonds. Interrogé par Reuters, EADS n'était pas disponible pour commenter.
Nouveau pacte d'actionnaires
En juillet, EADS a conclu avec l'Etat français un pacte d'actionnaires d'une durée de 90 ans pour permettre aux autorités françaises de continuer à peser sur la stratégie de Dassault Aviation. En vertu de ce pacte, la France bénéficiera d'une priorité pour racheter les titres d'EADS si ce dernier devait vouloir céder tout ou partie des actions qu'il détient dans le constructeur de l'avion de combat Rafale.


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Mar 6 Aoû - 04:49 (2013)    Sujet du message: Qui donc est en train de mettre la main sur EADS ? Répondre en citant

 Commentaires :


Bobo a répondu le 05/08/2013 à 14:58:
En effet ces capitaux pourraient être investis ailleurs, mais ce n'est pas ce que propose TCI si je ne m'abuse ? Les distribuer en dividendes et rachat d'actions n'apporterait pas d'avantage de valeur à long terme pour EADS. Après il est vrai que la famille Dassault est la seule qui a son mot à dire dans les affaire de l'entreprise, ce qui réduit l?intérêt d'EADS au conseil d'administration.

@Bobo a répondu le 05/08/2013 à 15:11:
La question de l'emploi des fonds récupérés est en effet importante et ne nous leurrons pas: TCI recherche avant tout un dividende ou un boost sur l'action (via rachats d'actions) plutôt que des investissements stratégiques long terme. Il demeure qu'ils ont pointé une bonne question pour EADS.


la roue tourne a écrit le 05/08/2013 à 14:04 :
Marcel Dassault a donné à l' état en 1981 , 46% du capital de Dassault aviation . l' état éternel a reversé ces actions à EADS ( Airbus désormais représentant sa mise dans l' entreprise EADS , égale de celle de l' Allemagne . Dassault Aviation est une machine à faire du cash (gros dividende que l' état socialiste décrie mais empoche avec avidité ) .Les restrictions du budget des armées remettent en question l 'avenir militaire de la société qui pourrait se désengager à terme ( succession de Serge Dassault , nonagénaire ) de ce qui fut une immense réussite . La division militaire serait fondue dans Airbus Space & Military , Dassault conservant son activité avions d' affaires très fortement implantée aux Etats Unis .



Oui et les détenteurs des 99% restant...ils disent quoi ?
par roro le 05/08/2013 à 22:12


Revenir en haut
shadok
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 2 052

MessagePosté le: Mar 6 Aoû - 09:33 (2013)    Sujet du message: Qui donc est en train de mettre la main sur EADS ? Répondre en citant

L'important est aussi de regarder qui sont les actionnaires de TCI .. 

Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Mar 6 Aoû - 14:21 (2013)    Sujet du message: Qui donc est en train de mettre la main sur EADS ? Répondre en citant

Déjà :

The fund is also a top institutional holder of Lockheed Martin.[6]




  1. Infigen chairman quit after threats by The Children's Investment ...
    www.theaustralian.com.au/...the-childrens-investment...fund/story-fn4xq4z...
    Nov 12, 2010 - ... him by the group's biggest shareholder and London hedge fund, TCI. ... disagreements with The Children's Investment Master Fund, or TCI.


  2. Advice on Children's Investment Fund - Finance is Your Friend
    russellwardlow.net/investing/childrens-investment-fund.html‎
    A: The Children's Investment Fund (TCI) is a London-based hedge fund. ... an elusive hedge fund (has no website) known for aggressive shareholder activism.


  3. CSX Slams Activist Shareholder - Forbes
    www.forbes.com/.../csx-railroad-closer-markets-equity-cx_ra_0214mark...‎
    Feb 15, 2008 - CSX threw The Children's Investment Fund's words back in its face. ... of shareholders the ability to request special shareholder meetings and ...


  4. CSX Implores Shareholders Not To Play Children's Game - Forbes
    www.forbes.com/.../hedge-fund-lawsuit-markets-equity-cz_sk_0613mar...‎
    Jun 16, 2008 - The railroad company is asking its shareholders to vote for its ... In March, CSX sued The Children's Investment Fund, charging that the ...


  5. Shareholder activism on CIL: read the fine print - Hindustan Times
    www.hindustantimes.comeditorial-views-onGautamChikermane
    Apr 8, 2012 - When Children's Investment Fund (CIF) bought 1.01% of Coal India Ltd ... you that the majority shareholder's interests could conflict with yours?






Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Mar 6 Aoû - 20:07 (2013)    Sujet du message: Qui donc est en train de mettre la main sur EADS ? Répondre en citant

En vue


Christopher Hohn
Si, comme c’est probable, Tom Enders, le patron d’EADS, doit...


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Lun 28 Oct - 16:59 (2013)    Sujet du message: Qui donc est en train de mettre la main sur EADS ? Répondre en citant

1:21pm COMPANIES
EADS plans defence job cuts Falls in US military spending spark move to restructure division


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:16 (2016)    Sujet du message: Qui donc est en train de mettre la main sur EADS ?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement Index du Forum -> Rubrique Finance -> Dernier BILLET: Face aux Faiseurs de Guerre: l'armée des ombres Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3
Page 3 sur 3

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com