FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement Index du Forum

FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement
Finance Européenne, Crise de la Dette, Banques, Zone Euro, Forum temporaire pour analyser l'activité , informer donner des nouvelles à ceux qui en ont envie .

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Marchés Mars 2013
Aller à la page: <  1, 2, 310, 11, 12110, 111, 112  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement Index du Forum -> Rubrique Finance -> Revue de presse financière
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Lun 1 Avr - 20:46 (2013)    Sujet du message: Marchés Mars 2013 Répondre en citant

   April dip in stocks unlikely: Deutsche Bank

Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 1 Avr - 20:46 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Lun 1 Avr - 21:03 (2013)    Sujet du message: Marchés Mars 2013 Répondre en citant

Goldman Launches New Unit to Invest in High-Risk Debt 

 
 
 
By KATY BURNE
Goldman Sachs Group Inc. GS -0.95% has launched a new specialty finance company to invest in high-risk debt primarily of U.S. mid-size companies with no credit ratings.
The New York firm said in a filing with the Securities and Exchange Commission late Friday that it plans to offer shares in the new unit, Goldman Sachs Liberty Harbor Capital LLC, "as soon as practicable after the effective date of this registration statement."
Goldman said in the filing it that Liberty Harbor was a recently formed investment company that the group has "elected to be regulated as a business development company under the Investment Company Act of 1940."
Goldman said it expects the new unit will not fall be covered under the so-called Volcker Rule, which was is part of the Dodd-Frank financial regulatory overhaul. The rule, which is not yet finalized, is expected to restrict banks from taking large bets with their own cash.
The unit does qualify as an emerging growth company under the Jumpstart Our Business Startups Act of 2012, known as the JOBS Act, which could allow it to "take advantage of specified reduced reporting and other burdens that are otherwise applicable generally to public companies," said Goldman in the filing.
A Goldman spokeswoman did not immediately return a request for comment on the business development company, or BDC.
Goldman said the loans and other assets it plans to put into the BDC "typically are not rated by any rating agency," but that if they were rated they would be below investment grade. Such investments are likely include high yielding investments called "leveraged loans" and "junk bonds," the bank said.
As of Jan. 31, the filing said the current fair value of the portfolio, in place as a private fund since November, is now $71 million. As of Feb. 28, it had not incurred any leverage, but the bank said that before it sells shares in the BDC to outside investors it expects "that it will be a party to one or more debt financing arrangements that will allow us to borrow money and lever out investment portfolio" to boost its yield.
Goldman said its investment advisor Goldman Sachs Asset Management L.P. and its management, which will earn incentive fees based on their performance, "have no prior experience managing a BDC."

 
 Write to Katy Burne at katy.burne@dowjones.com
 


Revenir en haut
shadok
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 2 052

MessagePosté le: Mar 2 Avr - 01:02 (2013)    Sujet du message: Marchés Mars 2013 Répondre en citant

http://www.bilan.ch/myret-zaki/redaction-bilan/les-banques-centrales-fabriq…

Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Mar 2 Avr - 12:44 (2013)    Sujet du message: Marchés Mars 2013 Répondre en citant

Stock futures up ahead of auto sales, factory orders 
U.S. stock futures point to a higher open for Wall Street, shaking off the prior-day's losses, as investors look for better news from auto sales and factory order data due later.
• Commentary: Only 4 strategies can save you from the next crash

• Apple removed from conviction buy list at Goldman Sachs


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Mar 2 Avr - 12:45 (2013)    Sujet du message: Marchés Mars 2013 Répondre en citant

   Europe stocks up, but Cyprus tumbles

Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Mar 2 Avr - 17:17 (2013)    Sujet du message: Marchés Mars 2013 Répondre en citant

U.S. stocks stage rally 
as health insurers surge 


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Mar 2 Avr - 17:56 (2013)    Sujet du message: Marchés Mars 2013 Répondre en citant

taly Bans Short Selling of MPS
Italy's stock market regulator moved to protect Banca Monte dei Paschi di Siena from volatile trading by banning the short sale of its stock, after the bank was hit by losses of up to 12% on the Milan bourse in the morning.  47 min ago 


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Mar 2 Avr - 18:40 (2013)    Sujet du message: Marchés Mars 2013 Répondre en citant

Gold is getting slammed 
as stocks stage broad rally 

• U.S. stocks jump as health insurers surge; Dow hits intraday record


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Mer 3 Avr - 12:35 (2013)    Sujet du message: Marchés Mars 2013 Répondre en citant

Analysts say it's a 'misleading' market |
 


Revenir en haut
shadok
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 2 052

MessagePosté le: Mer 3 Avr - 18:29 (2013)    Sujet du message: Marchés Mars 2013 Répondre en citant

Bechade : Bernanke est devenu fou .. 
Video : On a essayé d'enfumer les gens : http://www.dailymotion.com/video/xypa3y_philippe-bechade-on-a-essaye-d-enfumer-les-gens-dans-integrale-placements-3-avril_news#.UVxYrr_6Qw0
Hausse saugrenue du CAC 40 dans une conjoncture lamentable


C’est vrai, le 1er avril c’était lundi, mais la plupart des places européennes étaient fermées… alors les mystifications et les gags surréalistes sont restés dans les cartons. Pas pour longtemps, comme l’a démontré la séance de mardi. 
Pas plus qu’un amuseur public ne sait garder pour lui un mauvais calembour, le marché version 21ème siècle ne peut résister à la matérialisation du scénario boursier le plus incongru. 
▪ Commençons par planter le décor conjoncturel 
Très concrètement, voilà le tableau qui se dressait devant l’investisseur hier matin : le chômage atteint 12% en Europe (19 millions de sans-emploi officiels, plus de 25 millions en réel, un record historique), les ventes d’automobiles se sont effondrées en mars et les chiffres d’activité industrielle ont dégringolé partout en Europe. 
 
Pour être plus précis : le PMI manufacturier de l’Eurozone se contracte de 47,9 vers 46,8 en mars (46,6 en première estimation). Il retombe sous les 50 en Allemagne, une vraie surprise puisqu’il était attendu à 51. Il décroche également de façon inattendue en Irlande, de 51,5 vers 48,6. Enfin, la débâcle se poursuit en Italie à 44,5 (un plancher depuis avril 2009) et en Espagne (de 46 vers 44,3). Seule la France se stabilise : le PMI ressort inchangé par rapport à février (à 44) après 42,6 en janvier. 
▪ Les places boursières ne dérogent pas à leur règle… 
Face à cette déferlante de vents contraires, les places européennes affichaient une résistance inattendue. Les indices gagnaient même un peu de terrain à chaque (mauvais) chiffre publié… Comme si le jeu consistait à prendre à revers les vendeurs et à tirer les cours jusqu’au déclenchement de leurs stops (rachats visant à limiter les pertes face à une évolution inattendue du marché). 
Comme cela n’allait pas assez vite, un “coup de robot” a été tiré à 11h59. Le CAC 40 a pris 15 points en quelques secondes sans aucune information — cela va de soi — et pratiquement aucune transaction. 
Il devait y avoir un trou dans les carnets d’ordres sur le cash et les contrats à terme qui a été parfaitement identifié et exploité par les têtes chercheuses algorithmiques. En à peine 10 minutes, la hausse du marché parisien est passée de 0,55% à 1,1%… et ce score a été doublé au cours de la dernière heure de cotation. 
Même les plus optimistes parmi les ultrabulls restent bouche bée devant la flambée des indices survenue ce mardi. 
Manifestement, les marchés nous rejouent le scénario du 1er octobre 2012 et du 2 janvier 2013. C’est le premier jour du trimestre et les robots arrachent tout, peu importe le contexte, peu importent les perspectives conjoncturelles. 
Mais comme l’étroitesse des volumes rendait cette manipulation grossière des indices trop voyante, de “bons Samaritains” se sont chargés d’effectuer quelques ajustements durant le fixing de clôture. 
Ils ont fait exploser les volumes de un milliard d’euros à 3,4 milliards — soit presque un tiers des transactions du jour surgissant comme par miracle à 17h35. En effet, un gain de 2% avec 2,3 milliards d’euros à 17h29, cela signifiait que le marché montait dans le vide. 
▪ Un bon chiffre ne fait pas le printemps 
Comme les commentateurs permabullesques ne cherchent même plus à fournir des explications crédibles tant ils pensent s’adresser à un public décérébré, ils n’ont pas hésité à justifier la hausse surréaliste du CAC 40 (+2% à 3 805 points au final) par un bon chiffre américain sorti à 16h (commandes industrielles en hausse de +3%). 
Sauf que c’est faux : l’accélération à la hausse de 40 points supplémentaires à Paris ne s’est réellement enclenchée qu’une demi-heure plus tard, à 16h30, sans lien mécanique avec la statistique de 16h. 
Même si un unique chiffre faisait le printemps à lui tout seul aux Etats-Unis, cela ne saurait occulter la déferlante de mauvaises statistiques économiques publiés en Europe hier matin. 
Comment expliquer dans ces conditions que l’Euro-Stoxx 50 ait pu progresser trois fois plus vite à 17h35 (+2,1% contre +0,7%) que les indices américains — les seuls où l’on puisse invoquer le bénéfice d’un chiffre convenable (à condition d’oublier le piètre indice ISM publié la veille, à 51,3 contre 54,2 attendu) ? 
Bien entendu, le mécanisme psychologique invoqué est archi-classique. C’est tellement mauvais, tellement en-deçà des prévisions dans l’Eurozone, que la BCE “va faire quelque chose”. 
Mais l’argument n’a même pas séduit les premiers acteurs concernés, les spécialistes des marchés obligataires. Ils sont restés de marbre au sujet d’un éventuel assouplissement monétaire tandis que les gérants “actions” s’abandonnaient à l’exubérance la plus irrationnelle. 
▪ Les 15 dernières minutes sont cruciales 
La preuve est faite qu’avec quelques logiciels algorithmiques suffisamment retors, il suffit de peu de moyens financier et de quelques arguments stupides repris par des médias complaisants et des vendeurs d’actions peu scrupuleux (mais avides de bonus) pour que s’instaure un marché à sens unique où le rally se nourrit de lui-même… ou plutôt, de l’argent de la Fed. 
Et si cela ne suffit pas, il y a le traditionnel coup de booster des 15 dernières minutes : ça n’as pas raté hier soir ! 
Le S&P 500 et le Nasdaq ne gagnaient plus que 0,20% vers 21h45 ; ils en terminent en progression de 0,5% — et cela fait toute la différence car le S&P inscrit un nouveau record absolu de clôture à 1 570 points, contre 1 569,2 le 28 mars. Un record, certes… mais acquis à la dernière minute, et ce n’est pas une image ! 
Et où sont les volumes ? A peine 470 millions de titres contre plus du double (et parfois le triple) lors du précédent zénith d’octobre 2007. Difficile dans ces conditions de parler d’une “vague de fond” acheteuse de la part des épargnants américains. Ce mouvement perpétuel n’est pas vraiment fédérateur, loin s’en faut… mais le mot d’ordre demeure “don’t fight the Fed” (“ne luttez pas contre la Fed”).  


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Mer 3 Avr - 21:49 (2013)    Sujet du message: Marchés Mars 2013 Répondre en citant


JOHN NYARADI
Big correction dead ahead
CODY WILLARD
Market hype vs. market opportunity
MICHAEL A. GAYED
The Spring Sync and the Correction Tell
MICK WEINSTEIN
Bitcoin goes parabolic
THOMAS H. KEE JR. 
Smart Money buys Treasurys  


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Mer 3 Avr - 21:51 (2013)    Sujet du message: Marchés Mars 2013 Répondre en citant

Latest News
  1. 3:47pFinancials dragged lower by tepid economic data
  2. 3:46pBREAKINGStocks poised for second worst session this year
  3. 3:42pFed could start tapering QE3 this summer: Williams
  4. 3:35pU.S. dollar drops against yen, other rivals
  5. 3:31pOil sinks nearly 3% to settle below $95 a barrel


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Mer 3 Avr - 22:54 (2013)    Sujet du message: Marchés Mars 2013 Répondre en citant

From COMPANIES 3:53pmEx-Goldman trader surrenders to FBICriminal charges relate to alleged fabricated trades

Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Jeu 4 Avr - 00:46 (2013)    Sujet du message: Marchés Mars 2013 Répondre en citant

Commodities Plunge as Oil Drops on U.S. Inventories Report
BloombergCommodities fell to the lowest level in almost a month as crude dropped after data showed U.S. oil stockpiles climbed to a 22-year high.


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Jeu 4 Avr - 00:48 (2013)    Sujet du message: Marchés Mars 2013 Répondre en citant

Big Investors Rethink Rosy Outlook on Euro-Zone Debt
Several large institutional investors are starting to question the European Central Bank's ability to stay true to its pledge last July to "do whatever it takes" to support the euro zone. 


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:59 (2016)    Sujet du message: Marchés Mars 2013

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement Index du Forum -> Rubrique Finance -> Revue de presse financière Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 310, 11, 12110, 111, 112  >
Page 11 sur 112

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com