FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement Index du Forum

FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement
Finance Européenne, Crise de la Dette, Banques, Zone Euro, Forum temporaire pour analyser l'activité , informer donner des nouvelles à ceux qui en ont envie .

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Marchés Mars 2013
Aller à la page: <  1, 2, 357, 58, 59110, 111, 112  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement Index du Forum -> Rubrique Finance -> Revue de presse financière
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Jeu 30 Jan - 18:11 (2014)    Sujet du message: Marchés Mars 2013 Répondre en citant

L’incursion de Google dans les smartphones n’a pas été une si mauvaise affaire
30/01 | 12:53 | Solveig Godeluck

Le géant de la publicité conserve la majeure partie des brevets de Motorola et suscite l’émergence d’un nouveau champion d’Android.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 30 Jan - 18:11 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Jeu 30 Jan - 19:06 (2014)    Sujet du message: Marchés Mars 2013 Répondre en citant

argent vendredi 31 janvier 2014
Ports francs: un modèle genevois à la conquête du monde

Singapour, Luxembourg, Pékin et bientôt Shanghai: de nouveaux ports francs attirent des fortunes colossales. Derrière ce phénomène, une poignée de Genevois et un modèle à succès. Cet univers discret intéresse les gardiens de la transparence financière


Revenir en haut
BA


Hors ligne

Inscrit le: 30 Juil 2013
Messages: 280

MessagePosté le: Ven 31 Jan - 19:48 (2014)    Sujet du message: Marchés Mars 2013 Répondre en citant

Turquie, Ukraine, Argentine, Brésil, Afrique du Sud, Thaïlande, Inde, Russie, etc, etc : les nuages noirs s'accumulent.


Pays émergents : cyclone financier à l'horizon.


Vendredi 31 janvier 2014 :


Emergents : l'incertitude politique vient aggraver la crise économique.


Les marchés émergents les plus touchés sont aussi ceux où la situation politique est fragile.


Les pressions sur les devises contraignent leurs banques centrales à remonter leurs taux et prendre ainsi le risque de freiner la croissance. Cela en retour menace la popularité de leurs dirigeants et pèse sur leur avenir politique, comme dans le cas du turc Recep Tayyip Erdogan et de l'Ukrainien Viktor Ianoukovitch.


TURQUIE: Touché par un scandale politico-financier, le gouvernement du Premier ministre, Recep Tayyip Erdogan, et son parti AKP ont vu leur popularité chuter. Il affronte notamment la confrérie du prédicateur musulman, Fethullah Gülen, et va devoir passer l'écueil des élections municipales à la fin mars où plusieurs villes importantes ou symboliques pourraient basculer dans le camp de l'opposition, notamment Ankara et Istanbul. La Banque centrale vient de remonter fortement ses taux pour défendre la Livre turque malgré l'opposition du gouvernement qui craint que cela ne freine la croissance économique et ne creuse les déficits. Les résultats des municipales vont conditionner la décision de M. Erdogan, à la tête du gouvernement depuis 2003, de se présenter ou pas pour la présidentielle d'août 2014. Atteint par la limite des trois mandats, il devra quitter son poste de Premier ministre à l'issue des législatives de 2015.


UKRAINE: Le pays est la proie d'une forte contestation après la décision du gouvernement du président Viktor Ianoukovitch de renoncer à un accord de libre-échange avec l'Union européenne et de se rapprocher économiquement de la Russie. Elu en 2010, il a maintenu sa majorité parlementaire aux législatives de 2012 mais l'opposition réclame maintenant des élections anticipées. Le Premier ministre, Mykola Azarov, et son cabinet viennent de démissionner. Du fait de ces incertitudes, la demande pour les devises est actuellement deux fois plus forte qu'en temps normal. Si la plupart des économistes estiment que la baisse actuelle de la monnaie locale, la hryvnia, pourrait contribuer à relancer l'économie, ils craignent aussi qu'une escalade des tensions dans le pays entraînent une ruée de la population, ce qui rendrait incontrôlable l'effondrement de la devise nationale.


ARGENTINE: Victime d'une crise économique sans précédent en 2001 qui l'a obligé à faire défaut sur sa dette, le pays n'a toujours pas accès aux marchés financiers internationaux. La présidente, Cristina Kirchner, au pouvoir depuis 2007 et réélue en 2011, ne peut en principe se représenter en 2015. Elle a confié la politique économique au ministre, Axel Kiciloff, contesté par les milieux d'affaires et qui défend le principe d'une forte intervention de l'Etat dans la vie économique. Mais les réserves monétaires fondent à vue d'oeil et le pays est en proie à une forte inflation.


AFRIQUE DU SUD: Elu en 2009 pour cinq ans, le président Jacob Zuma s'appuie sur le parti historique ANC au pouvoir depuis 1994 dont la figure historique était Nelson Mandela. Mais Jacob Zuma, qui se représentera lors de l'élection présidentielle qui doit avoir lieu avant l'été, a été hué en décembre lors de la cérémonie d'hommage à Nelson Mandela. Il est la cible d'accusations de corruption dans un pays où les inégalités sont encore très fortes malgré la fin de l'apartheid en 1991.


THAILANDE: Le pays est touché depuis trois mois par une nouvelle vague de contestation visant le gouvernement de la Première ministre, Yingluck Shinawatra. Des élections législatives doivent avoir lieu ce dimanche mais le déroulement en est perturbé, notamment pour les procédures de vote par anticipation. Boycottées par l'opposition, ces élections devraient voir la victoire du parti Puea Thai, au pouvoir, mais le pays a perdu entre 200 et 500 millions de bahts (entre 5 et 12,5 millions d'euros) par jour depuis le début de la crise il y a trois mois, selon la Chambre de Commerce de Thaïlande.


INDE: L'économie du pays est atone mais la Banque centrale vient de décider de remonter ses taux pour défendre la roupie et lutter contre l'inflation, ce qui risque de freiner encore la croissance. Le parti du Congrès au pouvoir est en position délicate avant les élections prévues cette année et le président, Manmohan Singh, a indiqué qu'il laisserait la place à Rahul Gandhi, un héritier de la dynastie qui a dominé la vie politique indienne depuis l'indépendance, en cas de victoire. Mais le parti d'opposition Bharatiya Janata Party, formation hindoue nationaliste dirigée par Narendra Modi, semble mieux placée pour l'emporter.


HONGRIE: Le forint, la devise de ce pays de l'Union européenne qui ne fait pas partie de la zone euro, a fortement baissé ces derniers jours alors que la Banque centrale s'est lancée depuis 2012 dans une politique de baisse des taux pour soutenir l'économie. L'OCDE vient de souligner que le potentiel économique du pays est bridé par un faible niveau d'investissement et par l'interventionnisme du gouvernement conservateur du Premier ministre Viktor Orban. Des élections législatives vont avoir lieu le 6 avril. Le parti de Viktor Orban apparait comme le favori mais les principaux partis de l'opposition ont décidé de former une liste électorale commune pour augmenter leurs chances.


RUSSIE: Le rouble a été attaqué sur les marchés et la Russie traverse une période de stagflation (faible croissance et inflation). La dégringolade de la monnaie nationale est toujours vue avec inquiétude par la population, qui a vécu depuis la chute de l'URSS plusieurs dévaluations traumatisantes mais n'a pas affecté pour l'instant la popularité de Vladimir Poutine, très élevée. Cette chute devrait aussi avoir un effet positif pour le budget, dont la majorité des revenus proviennent des exportations d'hydrocarbures vendus en devises. "Le côté négatif, c'est que la population va immanquablement ressentir les effets de la hausse de l'inflation avec le temps",relève Nikolaï Petrov, de la Haute école d'Economie de Moscou.


http://www.romandie.com/news/n/FOCUSEmergents_L_incertitude_politique_vient_aggraver_la_crise_economique70310120141401.asp


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Ven 31 Jan - 20:37 (2014)    Sujet du message: Marchés Mars 2013 Répondre en citant

LIVE BLOG: U.S. stocks put final touches on worst January in years

Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Ven 31 Jan - 21:31 (2014)    Sujet du message: Marchés Mars 2013 Répondre en citant

Don’t let a January stinker turn you against stocks
Commentary: Mark Hulbert comes down on the side of rebalancing rather than heading for the hills.
David Weidner says the stock market isn’t the ptroblem; we are


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Ven 31 Jan - 22:01 (2014)    Sujet du message: Marchés Mars 2013 Répondre en citant

4:05pm Global Market Overview
Stocks eye worst start to year since 2010 Turbulent month ends with more selling of EM assets


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Ven 31 Jan - 22:08 (2014)    Sujet du message: Marchés Mars 2013 Répondre en citant

Emerging Market Woes Again Put Drag on Wall Street By DAVID JOLLY
American stocks sank on Friday amid concerns about weak euro zone data and turbulent emerging markets.


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Ven 31 Jan - 22:14 (2014)    Sujet du message: Marchés Mars 2013 Répondre en citant

Autant aller directement aux sources :

Emerging market stocks continue slide
By Rodrigo Campos
NEW YORK - Emerging market stocks and currencies fell along with a gauge of global equities, on track to close its worst month in two years.  Full Article 

Reuters


Revenir en haut
BA


Hors ligne

Inscrit le: 30 Juil 2013
Messages: 280

MessagePosté le: Sam 1 Fév - 00:01 (2014)    Sujet du message: Marchés Mars 2013 Répondre en citant

Pays émergents : cyclone financier à l'horizon.


Vendredi 31 janvier 2014 :


Le FMI veut une action "urgente" dans les émergents.


Les monnaies de plusieurs pays émergents ont plongé ces derniers jours sur fond de reflux des capitaux étrangers et de doutes croissants sur la solidité de ces économies. 


Le FMI s'est dit favorable vendredi 31 janvier à une action "urgente" dans certains pays émergents déstabilisés par des récentes turbulences monétaires, tout en appelant les banques centrales à la "vigilance" à travers le globe.


"Les turbulences soulignent dans certains cas la nécessité d'une action urgente pour améliorer les fondamentaux économiques des pays et la crédibilité de leurs politiques", a indiqué dans un communiqué le Fonds monétaire international, sans toutefois désigner précisément de pays.


Depuis plusieurs jours, plusieurs pays émergents (Brésil, Turquie, Inde, Russie, Afrique du Sud, ...) ont vu leur monnaie plonger sur fond de reflux des capitaux étrangers et de doutes croissants des investisseurs sur la solidité de ces économies.


Cette tendance est par ailleurs aggravée par le retour à la normale amorcée par la Banque centrale américaine, la Fed, qui augure de la fin de l'ère de l'argent facile et nourrit un mouvement de relocalisation des capitaux dans le pays.


"Même s'il est difficile de désigner un seul déclencheur, les turbulences mettent en évidence les situations difficiles auxquelles plusieurs pays sont confrontés du fait d'un resserrement des conditions financières extérieures, d'une croissance plus lente et de prix des matières premières moins élevés", explique le Fonds.


Le FMI note toutefois que certaines banques centrales (Turquie et Afrique du Sud notamment) ont répondu "énergiquement" en relevant leurs principaux taux directeurs pour retenir les capitaux étrangers.


Plus globalement, l'institution appelle l'ensemble des banques centrales à rester "vigilantes" sur les besoins de liquidités des pays dans le monde afin d'éviter qu'une économie se trouve à court de financement.


Cette mise en garde intervient alors que la Fed vient, mercredi 29 janvier, d'annoncer une nouvelle réduction de ses injections mensuelles de liquidités sans faire la moindre référence aux turbulences sur les marchés émergents.


http://www.challenges.fr/economie/20140131.CHA9938/le-fmi-veut-une-action-urgente-dans-les-emergents.html


Revenir en haut
BA


Hors ligne

Inscrit le: 30 Juil 2013
Messages: 280

MessagePosté le: Dim 2 Fév - 16:28 (2014)    Sujet du message: Marchés Mars 2013 Répondre en citant

Ce qui est ahurissant, c’est que tous les pays émergents sont en train de voir leur économie s’arrêter.


Nous pouvons comparer l’économie mondiale à un avion qui vole haut, très haut dans le ciel.


Petit problème : aujourd’hui, cet avion n’a plus de kérosène.


Donc nous allons avoir deux possibilités dans les mois qui viennent :


1- Soit l’avion redescend tranquillement, en planant, et il réussit à atterrir, comme dans les films.


2- Soit l’avion s’écrase.


Dimanche 2 février 2014 :


Chute de la production manufacturière chinoise en janvier.


La production manufacturière en Chine a chuté en janvier à son plus bas niveau en six mois. Une baisse confirmant un ralentissement d’activité dans la deuxième économie mondiale.


L’indice PMI des directeurs d’achat calculé par la Fédération chinoise de la logistique et des achats (CFLP), une organisation gouvernementale, se monte à 50,5 en janvier, après 51,0 en décembre et 51,4 en novembre, indique le gouvernement.


Un chiffre supérieur à 50 marque une expansion de l’activité manufacturière, tandis qu’un indice inférieur à ce seuil signale une contraction.


http://www.romandie.com/news/n/Chute_de_la_production_manufacturiere_chinoise_en_janvier21020220141013.asp


Revenir en haut
shadok
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 2 052

MessagePosté le: Lun 3 Fév - 10:01 (2014)    Sujet du message: Marchés Mars 2013 Répondre en citant

http://leblogalupus.com/2014/02/02/alerte-rouge-du-dimanche-2-fevrier-2014-…

Revenir en haut
shadok
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 2 052

MessagePosté le: Lun 3 Fév - 10:15 (2014)    Sujet du message: Marchés Mars 2013 Répondre en citant

http://www.atlantico.fr/decryptage/avis-tempete-comment-pays-emergents-sont…

Revenir en haut
BA


Hors ligne

Inscrit le: 30 Juil 2013
Messages: 280

MessagePosté le: Lun 3 Fév - 11:25 (2014)    Sujet du message: Marchés Mars 2013 Répondre en citant

Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud, Argentine, Indonésie, Turquie, etc : les pays émergents sont en train d'entraîner toute la planète dans leur chute.

Les investisseurs ont retiré 9,1 milliards de dollars des fonds d'actions et d'obligations des marchés émergents dans la semaine arrêtée au 29 janvier, montrent les statistiques d'EPFR Global. Celles-ci reflètent surtout les décisions d'investissement de la clientèle privée. Dans le détail, les fonds actions émergents ont connu 6,3 milliards de dollars de retraits, soit un flux de sorties hebdomadaires comparable aux alertes d'août 2011 ou de mai 2013 lors des premières allusions de la Fed à son «tapering». Depuis le début de l'année, les retraits sur fonds actions émergents atteignent 11,5 milliards. Les fonds obligataires ont connu quant à eux 2,7 milliards de dollars de retraits hebdomadaires.

http://www.agefi.fr/articles/les-fonds-emergents-connaissent-une-forte-deco…

Lundi 3 février 2014 :

Tokyo termine en forte baisse de 1,98%, inquiète pour la croissance.

La Bourse de Tokyo a terminé la séance de lundi en forte baisse de 1,98%, inquiète des risques pesant sur la croissance mondiale et préoccupée par un rebond du yen nuisible aux groupes exportateurs japonais.

Les opérateurs ont été pris dans un faisceau de nouvelles décevantes ou inquiétantes qui les ont incité à vendre, particulièrement des titres de petites entreprises.

Ils ont gardé un oeil sur la situation des pays émergents, victimes d'une fuite des capitaux provoquée par la décision de la Banque centrale américaine (Fed) de réduire l'ampleur de son programme de soutien monétaire à l'économie des Etats-Unis - des liquidités qui ont souvent terminé indirectement sur les marchés émergents ces derniers mois et que les investisseurs retirent désormais.

Les acteurs du marché ont aussi été pris d'un regain d'anxiété pour la zone euro où l'inflation a encore ralenti en janvier, à 0,7%, alimentant les craintes de déflation dans cette région frappée par une crise de la dette et une cure d'austérité.

http://www.romandie.com/news/n/BOURSETokyo_termine_en_forte_baisse_de_198_i…


Revenir en haut
shadok
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 2 052

MessagePosté le: Lun 3 Fév - 12:00 (2014)    Sujet du message: Marchés Mars 2013 Répondre en citant

Les capitaux refluent sur le dollar , ce qui était le but de l'opération .. 
Sans parler de la récente déclaration de Kissinger sur un éventuel conflit Chine /Japon .
Les Américains voudraient provoquer une grosse panique pour récupérer des capitaux qui ont fui le sol américain qu'ils ne s'y prendraient pas autrement . 


http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/actu/0203287533903-cette-nu…


J'ai du mal à penser que les Japonais soient stupides au point de se laisser manipuler ainsi par les américains . Donc c'est une pure campagne d'intox comme nous y sommes désormais très habitués de la part de tout ce qui vient d'outre atlantique 


Revenir en haut
BA


Hors ligne

Inscrit le: 30 Juil 2013
Messages: 280

MessagePosté le: Lun 3 Fév - 19:49 (2014)    Sujet du message: Marchés Mars 2013 Répondre en citant

Lundi 3 février 2014 :


L'économie mondiale, c'est comme un avion.


Le kérosène qui faisait voler l'avion, c'était la liquidité fournie par les banques centrales.


Aujourd'hui, les banques centrales commencent à fermer le robinet à liquidité.


Quand il n'y a plus de kérosène, l'avion descend et reprend contact avec le sol.


1- Soit l'avion reprend contact avec le sol en s'écrasant.


2- Soit il reprend contact avec le sol tout en douceur, en planant, en atterrissant gentiment, sans aucune casse.


Maintenant, à 18 heures 30, nous pouvons faire le bilan de la journée de lundi : sur les marchés, c'est la baisse.
Rome : baisse de 2,63 %
Tokyo : baisse de 1,98 %
Madrid : baisse de 1,96 %
Bruxelles : baisse de 1,63 %
Taïwan : baisse de 1,58 %
Bombay : baisse de 1,48 %
Paris : baisse de 1,39 %
Francfort : baisse de 1,29  %
Séoul : baisse de 1,09 %
Londres : baisse de 0,69 %
Moscou : baisse de 0,60 %


Pour la Bourse des Etats-Unis et la Bourse du Canada, le suspens est insoutenable.


http://www.romandie.com/news/n/BOURSEWall_Street_preoccupee_poursuit_sa_degringolade94030220141823.asp


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:01 (2016)    Sujet du message: Marchés Mars 2013

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement Index du Forum -> Rubrique Finance -> Revue de presse financière Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 357, 58, 59110, 111, 112  >
Page 58 sur 112

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com