FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement Index du Forum

FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement
Finance Européenne, Crise de la Dette, Banques, Zone Euro, Forum temporaire pour analyser l'activité , informer donner des nouvelles à ceux qui en ont envie .

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

ECO Française mois en cours
Aller à la page: <  1, 2, 3 … , 12, 13, 14  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement Index du Forum -> Rubrique Finance -> Revue de presse financière
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Ven 4 Avr - 12:49 (2014)    Sujet du message: ECO Française mois en cours Répondre en citant

Bouygues Raises Offer for Vivendi's SFR

Bouygues said it raised the cash portion of its offer for Vivendi's SFR to €15 billion ($20.6 billion) from €13.15 billion, just hours ahead of a Vivendi board meeting to decide on the sale of the mobile operator.

The move represents an 11th-hour attempt to convince parent company Vivendi to choose Bouygues over rival bidder Altice, and is the third time the French telecom company has raised its offer for the unit.

See More Coverage »


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 4 Avr - 12:49 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Ven 4 Avr - 16:40 (2014)    Sujet du message: ECO Française mois en cours Répondre en citant

Hollande pits rivals in economics jobs
Commentary: New French economics and finance ministers represent growth versus austerity, notes Darrell Delamaide


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Dim 6 Avr - 23:56 (2014)    Sujet du message: ECO Française mois en cours Répondre en citant

Par
Xavier Monnier


ven, 28/03/2014 (All day)


Les courses chinoises passent par Reims
L'Empire du Milieu a signé 18 milliards d'euros de contrats en France. Et réalisé une très belle affaire au tribunal du commerce de Reims. Un fleuron de l'aviation française pour une bouchée de pain. Champagne.


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Lun 7 Avr - 15:26 (2014)    Sujet du message: ECO Française mois en cours Répondre en citant

Cement Makers to Shed Assets in Merger Bid
Cement makers Holcim and Lafarge will look to sell big chunks of their businesses in a bid to win regulatory approval for a merger that will create a construction-materials giant with a market value of roughly $50 billion. 57 min ago


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Lun 7 Avr - 15:28 (2014)    Sujet du message: ECO Française mois en cours Répondre en citant

Industrie
Lafarge "ne quitte pas la France", assure son patron
07/04 | 11:57 | mis à jour à 14:51 | Les Echos

Le futur groupe né de la fusion avec Holcim aura bien son siège en Suisse. Mais il sera coté à Paris et conservera son centre de recherche à Lyon.


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Ven 25 Avr - 14:38 (2014)    Sujet du message: ECO Française mois en cours Répondre en citant

France Seeks Plan B for Alstom
The French government is working on alternatives to the sale of Alstom's energy assets to General Electric in a bid to keep the heavy-machinery maker in French hands.



Peugeot Citroën First-Quarter Revenue Rises French auto maker Peugeot Citroën reports a 1.9% rise in its first-quarter revenue, held back by the euro's strength.


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Ven 25 Avr - 14:39 (2014)    Sujet du message: ECO Française mois en cours Répondre en citant

Alstom-GE : Montebourg "travaille à d’autres solutions"
25/04 | 10:02 | mis à jour à 14:19 | Les Echos

Le ministre de l’Economie a affirmé qu’il allait prochainement rencontrer le président de General Electric, en compagnie du Premier ministre Manuel Valls. Le conseil d’administration d’Alstom doit se réunir ce vendredi pour évoquer le rapprochement avec GE. Le PDG d'Alstom parle aux syndicats d'"opération industrielle", pas d'OPA.


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Ven 25 Avr - 14:40 (2014)    Sujet du message: ECO Française mois en cours Répondre en citant

Emprunts toxiques : l'Etat veut se défaire d'une bombe de 17 milliards
25/04 | 06:00 | Sharon Wajsbrot

Les contentieux avec les collectivités pourraient entraîner la recapitalisation de la SFIL et de Dexia. L'Etat pourrait alors accuser une charge de 9 milliards dès cette année.


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Ven 25 Avr - 14:41 (2014)    Sujet du message: ECO Française mois en cours Répondre en citant

Vivendi va redistribuer 5 milliards d’euros
24/04 | 18:52 | mis à jour à 19:33 | Gregoire Poussielgue

Les actionnaires de Vivendi vont toucher les premiers bénéfices des cessions réalisées par le groupe (Activision Blizzard, Maroc Telecom, SFR).


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Ven 25 Avr - 18:11 (2014)    Sujet du message: ECO Française mois en cours Répondre en citant

Redressement fiscal : Google reconnaît être sous le coup d'une procédure en France
25/04 | 15:07 | mis à jour à 16:06 | Les Echos
Le groupe américain a reconnu avoir reçu, en mars, une "notification" du gouvernement français relative à un redressement fiscal. Google a d'ores et déjà passé des provisions en ce sens. Sans préciser le montant qui pourrait aller de 500 millions à un milliard d'euros.


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Sam 26 Avr - 15:56 (2014)    Sujet du message: ECO Française mois en cours Répondre en citant

    1. Comment General Motors veut empêcher Peugeot et Renault
      www.challenges.frEntreprise
      15 déc. 2013 - Peugeot a été contraint d'arrêter en 2012 de cesser de livrer les pièces ... General Motors a même pris langue avec Iran Khodro et tente de ...


    2. En Iran, l'offensive discrète des entreprises américaines
      www.lefigaro.fr/.../20002-20131004ARTFIG00001-en-iran-l-offensive-...‎
      4 oct. 2013 - General Motors noue des contacts à Téhéran. Au détriment de Peugeot et Renault, paralysés par les sanctions.


    3. PSA vise la reconquête du marché iranien - Libération
      www.liberation.frÉconomie
      21 janv. 2014 - Dans une usine Peugeot-Citroën en juillet 2013. ... les frenchies : General Motors était bien implanté en Iran jusqu'au renversement du chah en ...


    4. Comment General Motors a fait perdre 500.000 voitures à PSA
      www.huffingtonpost.fr/.../general-motors-perte-voiture-psa_b_4765415....‎
      12 févr. 2014 - Et GM d'imaginer que son retour en Iran passerait d'abord par Paris. Car la Perse, chez Peugeot, on connaît. Depuis 1978, le lion assemble ...


    5. L'Iran a-t-il fait sombrer PSA ? - Le Point
      www.lepoint.frÉconomie
      16 juil. 2012 - En faisant une croix sur son marché iranien, Peugeot renonce à son ... au Point.fr que Peugeot a bel et bien dû montrer patte blanche à GM au ...


    6. Renault prospère en Iran, PSA s'en retire sous la pression ...
      www.latribune.fr/.../renault-prospere-en-iran-psa-s-en-retire-sous-la-pres...‎
      10 janv. 2013 - PSA y a stoppé ses ventes, sous la pression de son 'allié GM. ... La marque Peugeot, puisqu'elle était concernée au sein de PSA, s'octroyait ...


    7. Pourquoi la « grande alliance stratégique » avec GM a ...
      www.latribune.fr/.../pourquoi-la-grande-alliance-strategique-avec-gm-a-...‎
      15 oct. 2013 - Son mariage avec GM est resté cantonné à l'Europe, au grand dam du groupe tricolore. ... L'Iran était un marché historique pour Peugeot.


    8. Embargo sur l'Iran : halte à la naïveté européenne - Le Monde
      www.lemonde.fr/.../embargo-sur-l-iran-halte-a-la-naivete-europeenne_3...‎
      17 oct. 2013 - Dès 2012, GM, forte de ses 7 % du capital, avait contraint Peugeot à sabrer son activité iranienne, qui représentait alors 30 % du marché de ce ...






Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Dim 27 Avr - 12:00 (2014)    Sujet du message: ECO Française mois en cours Répondre en citant

Alstom et General Electric dans une course de vitesse
25/04 | 17:42 | mis à jour à 21:35 | Veronique Le Billon et Anne Drif

Le gouvernement doit rencontrer dimanche le patron de General Electric.





Le sénateur du territoire de Belfort et ancien ministre de l’Industrie qu’est Jean-Pierre Chevènement ne pouvait pas laisser passer la nouvelle sans réagir. Il vient d’envoyer une lettre au Premier ministre pour lui demander de faire obstacle au rachat des divisions énergie d’ Alstom par GE.



A lire :
Quels scénarios alternatifs possibles pour Alstom ?


« Je vous demande instamment, Monsieur le Premier Ministre, de bien vouloir faire valoir aux actionnaires et aux dirigeants des groupes concernés que ce transfert de propriété est hors de question », écrit-il dans sa missive envoyé vendredi à Manuel Valls.

Le sénateur MRC rappelle que « le groupe américain a déjà repris en 1999 la branche "turbines à gaz" quand Alstom a choisi de reprendre les turbines à gaz fabriquées en Suisse ». Et il considère que « ce fut une énorme erreur à laquelle Alstom a failli ne pas survivre ».

« Avec le recul de quinze ans, explique-t-il, nous constatons que cette opération autorisée par le Gouvernement de l’époque a abouti à deux résultats : Alstom a vu sa part du marché dans les turbines à gaz, qu’elle fabrique désormais en Suisse, se réduire considérablement. Par ailleurs, General Electric, s’il a dans un premier temps développé ses fabrications à Belfort, tend aujourd’hui à relocaliser une part de ses fabrications aux États-Unis, ce qui correspond, semble t-il, aux orientations données par le Président Obama ».

Pour l’ancien ministre, « cette évolution illustre la nécessité de maintenir en France les centres de décision ». Et d’égrainer la liste des fleurons nationaux rachetés par des investisseurs étrangers : « Nous savons ce que nous a coûté l’abandon d’Usinor-Sacilor à Arcelor, au prétexte de constituer un groupe européen, puis à Mittal, la France s’étant désarmée en acceptant le choix du Luxembourg pour l’implantation du siège social d’Arcelor. Il en est allé de même avec Péchiney, abandonné à Alcan sur décision de la Commission européenne avec comme conséquence la fermeture de l’usine de St Jean de Maurienne. Hier, c’était le tour de Lafarge dont le siège social a été délocalisé de Paris à Zurich. »

En rappelant ces exemples douloureux pour le gouvernement fait peser une pression politique sur l’exécutif qui pourrait se résumer en ces termes : veut-il ou non être tenu pour responsable de la perte par la France de ses fleurons industriels ? Exactement a lecture du dossier qu’Alstom et General Electric veulent éviter, craignant qu’un raidissement politique de l’Etat n’empoissonne cette reprise.

Aussi rien d’étonnant à ce que Jean-Pierre Chevènement ne fasse vibrer la fibre patriotique : « Aujourd’hui, la reprise de la branche énergie d’Alstom porterait un coup fatal à l’indépendance de notre filière électronucléaire. Elle signifierait l’abandon par la France d’un des deniers pans de son industrie d’équipement : turbines à vapeur, alternateurs de moyenne et de grande puissance etc. »

Et d’ajouter : « La fuite des centres de décision est dramatique : lorsqu’on mesure pleinement les conséquences, comme à la guerre il sera trop tard pour livrer bataille. » Quelle que soit la nature de la bataille, le temps est compté. Une communication commune Alstom-General Electric est attendue pour lundi après un rendez-vous probablement dimanche entre le patron de GE, Jeff Immelt, et l’exécutif.


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Sam 3 Mai - 22:08 (2014)    Sujet du message: ECO Française mois en cours Répondre en citant


Matthew Lynn's London Eye Archives | Email alerts
April 23, 2014, 3:01 a.m. EDT
The most overvalued market in the world? France Opinion: Electoral victory by far right could finally rouse investors to flee


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Sam 3 Mai - 22:26 (2014)    Sujet du message: ECO Française mois en cours Répondre en citant

Ces milliards de dollars à l’abri du fisc qui investissent l’EuropeLorraine MILLOT Correspondante à Washington 1 mai 2014 à 19:56

RÉCITA l’instar de General Electric, les groupes américains disposent de liquidités considérables, grâce à leurs bénéfices à l’étranger non assujettis à l’impôt.
Dix-sept milliards de dollars (douze milliards d’euros) pour racheter Alstom : et si ce n’était qu’un amuse-gueule ? Tandis que les services d’Arnaud Montebourg s’activent pour protéger le fleuron français des griffes de General Electric (GE), beaucoup d’autres compagnies américaines pourraient bientôt fondre sur les entreprises françaises et européennes.
Les mille plus grosgroupes américaines ont ainsi vu leurs réserves de cash à l’étranger augmenter de 12% l’an dernier, et presque doubler depuis 2008, pour atteindre 2 119 milliards de dollars en 2013 - un trésor inédit d’un montant proche du PIB annuel de la France, vient de rappeler une étude du cabinet d’analyses Audit Analytics. En tête de son classement, justement : General Electric, avec 110 milliards stockés hors des Etats-Unis, devant Microsoft (76 milliards), Pfizer (69 milliards), Merck (57 milliards) Apple (54 milliards) ou IBM (52 milliards).
Virtuose. «On peut prédire une course aux transactions, prévient Robert Pozen, enseignant à Harvard et ancien dirigeant d’un fonds de 900 milliards de dollars, Fidelity Investments. Surtout maintenant que le sujet fait parler de lui et que le Congrès a montré sa préoccupation, on peut s’attendre à ce que les compagnies américaines cherchent à agir avant un possible changement de législation.»
Car si les multinationales américaines ont accumulé un tel trésor de guerre à l’étranger, c’est surtout pour échapper au fisc américain : celui-ci taxe tous les bénéfices des compagnies nationales, y compris ceux réalisés à l’étranger, à un taux qui peut grimper jusqu’à 35%. Mais il permet d’échapper à cet impôt tant que les bénéfices restent stockés à l’étranger. Pour cette raison, les entreprises américaines ont pris l’habitude de garder une part croissante de leurs bénéfices hors du territoire américain (presque 9% de leurs avoirs en 2013, contre 6% en 2008, selon Audit Analytics).
«On ne sait pas exactement dans quelle mesure l’offre de General Electric sur Alstom est due à cette raison fiscale, mais il est clair que GE, plus que toute autre entreprise américaine encore, a intérêt à cette provision du code fiscal américain, qui lui permet de garder ses 110 milliards de dollars à l’étranger à l’abri du fisc», décrypte Matthew Gardner, directeur de l’Itep (Institute on Taxation and Economic Policy) à Washington. General Electric est aussi depuis longtemps connu aux Etats-Unis comme un virtuose de ce qu’on appelle joliment «l’optimisation» fiscale, rappelle cet expert. En 2012, une enquête de l’Itep montrait que GE a bénéficié d’un taux d’imposition de 1,8% seulement en moyenne sur dix ans (de 2002 à 2011). En 2013, GE a encore profité d’un taux particulièrement dérisoire de 4% (contre 19% pour Microsoft, 27% pour Pfizer ou 26% pour Apple), indique l’étude d’Audit Analytics.
Joyaux. Les milliards qui pourraient demain servir à General Electric pour s’emparer d’une partie d’Alstom et après-demain à d’autres pour acquérir des joyaux européens sont des milliards qui échappent ainsi au fisc et à l’économie américaine, s’inquiète-t-on aux Etats-Unis. «Ces 2 000 milliards de dollars à l’étranger, ce sont 2 000 milliards qui pourraient être investis dans la croissance américaine et qui ne le sont pas», relève Robert Pozen. «Tandis que les multinationales échappent ainsi à l’impôt, ce sont les PME et les classes moyennes américaines qui finissent par payer la différence», abonde Matthew Gardner. Ces mêmes dispositions fiscales viennent aussi de conduire Apple à emprunter douze milliards de dollars pour rémunérer ses actionnaires, plutôt que de puiser dans ses énormes réserves de cash à l’étranger. «Cela devient dingue, résume Robert Pozen. Le Congrès est maintenant vraiment préoccupé par cette question, il va devoir agir
En 2004, un dispositif temporaire avait permis aux entreprises américaines de rapatrier leurs bénéfices stockés à l’étranger en ne payant que très peu d’impôts. Plus de 300 milliards étaient revenus au bercail, mais sans dissuader les compagnies américaines de reconstituer ensuite leurs tirelires à l’étranger, comme si de rien n’était. Le code fiscal américain n’est plus qu’une «carcasse pourrie dont les intérêts particuliers se repaissent», résumait récemment le président de la commission des Finances du Sénat, le démocrate Ron Wyden. «Il faut une réforme», s’accordent de plus en plus d’élus au Congrès… tout en sachant que rien ne se fera sans doute jusqu’aux prochaines élections de mi-mandat, en novembre. D’ici là, les géants américains auront le temps de dévorer des dizaines d’Alstom.

Lorraine MILLOT Correspondante à Washington


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Mer 7 Mai - 22:16 (2014)    Sujet du message: ECO Française mois en cours Répondre en citant

9:11am COMPANIES
Alstom rebuffs French government proposal Chief says company does not want GE freight trains business


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:18 (2016)    Sujet du message: ECO Française mois en cours

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement Index du Forum -> Rubrique Finance -> Revue de presse financière Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3 … , 12, 13, 14  >
Page 13 sur 14

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com