FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement Index du Forum

FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement
Finance Européenne, Crise de la Dette, Banques, Zone Euro, Forum temporaire pour analyser l'activité , informer donner des nouvelles à ceux qui en ont envie .

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le débat sur les retraites : l'entourloupe absolue
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement Index du Forum -> Rubrique Finance -> Billets d'humeur
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Mer 13 Mar - 02:08 (2013)    Sujet du message: Le débat sur les retraites : l'entourloupe absolue Répondre en citant

De leur plein gré à leur insu.

Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 13 Mar - 02:08 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Mer 13 Mar - 09:49 (2013)    Sujet du message: Le débat sur les retraites : l'entourloupe absolue Répondre en citant

Retraite complémentaire : accord historique ou impasse
13/03 | 07:00 | Vincent Collen 
 
Ultime séance de négociation des partenaires sociaux sur l'avenir de l'Agirc-Arrco. La désindexation des pensions pourrait intervenir dès le 1er avril. 


Revenir en haut
shadok
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 2 052

MessagePosté le: Jeu 14 Mar - 11:25 (2013)    Sujet du message: Le débat sur les retraites : l'entourloupe absolue Répondre en citant

Visiblement elle intervient dès le 1er Avril , par ordonnance , ce qui sera sans doute le nouveau mode de décision des hommes de main de Bruxelles. 
De toutes les manières Danyves  , le problème des retraites existe , et une fois de plus ce n'est pas en le traitant ainsi qu'ils le résoudront , comme le dit Malys (CFDT) , ce ne sont que des bricolages qui vont permettre de repousser des réformes . 


Le premier problème des retraites est celui de l'emploi .. cette évidence n'a pas eu l'air de toucher les politiques pour l'instant , mais quel serait le déficit si nous abaissions le chômage de 3% ? 


A mon avis , bien plus que la desindexation , le danger vient du transfert de tous les régimes à des retraites par capitalisation gérées par des financiers.
Il faut que je retrouve les différences de frais de gestion entre les différents organismes , mais c'est gigantesque . Certains fonds prélèvent plus de 50% des produits en frais .. Inutile de vous dire que sur le long terme , cela n'a pas du tout la même incidence sur les pensions elles mêmes . 


Un autre danger vient de la mutualisation : le plus gros problème européen en matière de retraites s'appelle l'Allemagne . Cette mutualisation ne va-t-elle pas permettre aux allemands de se servir en fonction de leurs besoins dans les retraites Européennes , puisque désormais dans cette Europe bananière , l'arbitraire a remplacé le droit et la justice et chacun fait ce qu'il veut au titre des "petits arrangements entre amis" . 


N'oubliez pas qu'ils ont déjà mis à 0 les participations préférentielles émises par Dexia et vendues à 710 000 ménages espagnols .. Pour la plupart de ces ménages , ces investissements vendus comme des investissements non risqués étaient des compléments de retraites . Ce n'est pas parce que nos médias n'en ont pas parlé que cela n'a pas eu lieu . Ils auraient accordé aux Espagnols le même traitement que ce qu'ils viennent d'accorder à l'Irlande, il n'y aurait pas eu besoin d'annuler ces "participations préférentielles " .. 


Traitement totalement à la tête du client . 
http://www.lexpress.fr/actualites/1/economie/espagne-les-participations-pre…


 
Citation:
Parmi ces actifs aux noms rébarbatifs, vendus à tout va depuis la crise, les "participations préférentielles", titres très complexes et risqués, remportent la palme: 710.000 familles sont concernées sur environ un million de foyers touchés par les produits risqués, selon l'association des usagers des banques Adicae, qui a déjà reçu plus de 30.000 plaintes. 
"Au total, 30 milliards de ces produits toxiques ont été vendus depuis 1999, dont quelque 26 milliards sont des participations préférentielles", explique Javier Contreras, un responsable de l'Adicae. 
Les banques y ont vu l'avantage de faire apparaître un bilan de fonds propres "renforcé". Le client s'est lui retrouvé avec "son épargne totalement immobilisée dans un produit à vie, devenant un actionnaire sans droit de vote". Et sans avoir été informé des risques comme l'exige la norme européenne Mifid, dénonce l'Adicae. 
Bankia, produit de la fusion d'anciennes caisses d'épargne, concentre, avec la CAM et Novagalicia, la grande majorité des plaintes en cours. 
Inocencio, ancien ouvrier métallurgiste de 68 ans, a placé ses économies, 12.000 euros, dans des participations préférentielles de CajaMadrid (Bankia) en septembre 2010, faisant confiance à sa banque de "toda la vida", de toujours. 
"C'est un placement sûr qui rapporte 7% et vous pourrez récupérer votre argent en 2014, m'a dit ma banque", raconte-t-il. 
"Je ne savais même pas que j'avais acheté des participations préférentielles. Ils m'ont parlé d'actifs financiers", se souvient-il, totalement abattu. 
"Mes parents n'ont pas de bagage scolaire. Ma mère voulait un produit sans risque. On leur a dit qu'ils récupèreraient leur argent en 2014 mais c'était uniquement verbal", regrette sa fille, Magdalena, employée au chômage de 43 ans. 
"Ils ne les ont même pas appelés!" pour les prévenir que le versement des intérêts s'interrompait et qu'ils ne pouvaient pas récupérer leur argent pour l'instant à cause des problèmes de Bankia, s'insurge-t-elle. 
Comme pour les autres, "la forme de commercialisation a été irrégulière pour manque d'information, abus de confiance", affirme Javier Contreras. 
Ce "camouflage est particulièrement flagrant au vu du grand nombre d'épargnants d'âge très avancé (80-90 ans). Au point que l'autorité boursière espagnole a dû publier un note d'information en avril 2009", rappelle l'Adicae. 




Revenir en haut
shadok
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 2 052

MessagePosté le: Jeu 14 Mar - 11:32 (2013)    Sujet du message: Le débat sur les retraites : l'entourloupe absolue Répondre en citant

Réflexion complémentaire : ce n'est pas en "baissant" les salaires pour améliorer une soi-disant compétitivité  des entreprises françaises qu'ils risquent de résoudre le problème du déficit des régimes de retraite . 
D'ailleurs l'un des problèmes allemands vient également des mini jobs , totalement exonérés de cotisations  ... 


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Jeu 14 Mar - 12:01 (2013)    Sujet du message: Le débat sur les retraites : l'entourloupe absolue Répondre en citant

Continental en Picardie proposait aux licenciés une délocalisation en Roumanie au salaire de 250€. Au Medef, beaucoup rêvent en fait de salaires à 400€ en France. 

Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Jeu 14 Mar - 12:02 (2013)    Sujet du message: Le débat sur les retraites : l'entourloupe absolue Répondre en citant

  1. Les retraites privées allemandes en question


    www.latribune.fr/.../les-retraites-privees-allemande... - Translate this page
    Nov 23, 2012 – En Allemagne, en plein débat sur les retraites, les assurances ... limiter les frais de gestion et reversé au gestionnaire choisi par le travailleur).



  2. Préparer sa retraite par l'épargne privée - Net-investissement.fr


    www.net-investissement.fr › S'informer › Guides - Translate this page
    Net-investissement.fr, site de conseil en gestion de patrimoine, vous .... a préconisé, dans un récent livre blanc, le développement de l'épargne-retraite complémentaireprivée..... net de frais de gestion du contrat et hors prélèvements sociaux.



  3. [PDF] 


    La gestion privée des retraites - points clés
    ec.europa.eu/social/BlobServlet?docId=744...fr - Translate this page
    File Format: PDF/Adobe Acrobat - Quick View
    LA GESTION PRIVEE DES RETRAITES PAR CAPITALISATION ET LEUR ... Lesfrais administratifs et de gestion doivent être maintenus à un niveau bas par ..



Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Jeu 14 Mar - 12:03 (2013)    Sujet du message: Le débat sur les retraites : l'entourloupe absolue Répondre en citant

[PDF] 


les frais de gestion des régimes de retraite des ... - Jacques Bichot
www.bichot.net/doc/2010/01001BichotRI.pdf - Translate this page
File Format: PDF/Adobe Acrobat - Quick View
Dec 20, 2001 – retraites expose des frais de gestion... frais de gestion de l'ACOSS : 250,8 M€ en 2008. ... privé en laissant aux « institutions » le soin ...


Revenir en haut
shadok
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 2 052

MessagePosté le: Jeu 14 Mar - 12:39 (2013)    Sujet du message: Le débat sur les retraites : l'entourloupe absolue Répondre en citant

http://finance.blog.lemonde.fr/2009/05/14/le-scandale-du-fonds-de-pension-d…


http://www.oecd.org/fr/daf/fin/pensions-privees/46098144.pdf
Ce document permet de comprendre le soutien artificiel des indices dénoncé récemment par Dick Fisher . 


http://les7duquebec.org/7-de-garde/fonds-de-pension-en-voie-dextinction/
Une analyse indépendante effectuée par Standford de trois importants fonds pension en Californie a fait état de déficits cachés de l’ordre de 500 milliards de dollars,


Bref, après une analyse des 25 principaux fonds de pension américains par Orin Kramer, une figure influente du Parti démocrate et toujours membre du conseil d’investissement qui supervise le fonds de pension du New Jersey, il se trouve qu’il manque 2500 milliards de dollars dans ces fonds. Un énorme déficit causé par des années de mauvaise gestion, incluant un sous-financement chronique des retraites promises. Cela aura pour effet de forcer les États et gouvernements locaux de vendre leurs avoirs, donc privatisation de l’État, et d’effectuer de profondes coupures dans leurs dépenses publiques. Par exemple,les écoles publiques de Detroit pourraient fermer la moitié de leurs écoles au cours des prochaines deux années et augmenter la taille des classes à 62 étudiants dans le but de réduire leur déficit.
Les États-Unis et le Canada ne sont pas les seuls à devoir faire face à une crise majeure du financement des fonds de retraite. En Europe, les fonds de pension commencent à se faire confisquer. Le Christian Science Monitor a publié ce rapport alarmant: « Les épargnes-retraites du peuple sont une source commode de revenus pour les gouvernements qui ne veulent pas de réduire les dépenses ou privatiser… ». L’article poursuit en nommant d’autres régimes de retraite qui sont saisis en Bulgarie, Pologne, France et en Irlande. De toute évidence, il s’agit d’une mise en garde pour l’Amérique:  l’austérité budgétaire sera aussi proposée comme solution-miracle par un autre gouvernement qui a pour habitude de ne prendre soin que de lui-même.


Revenir en haut
shadok
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 2 052

MessagePosté le: Jeu 14 Mar - 12:49 (2013)    Sujet du message: Le débat sur les retraites : l'entourloupe absolue Répondre en citant

EU pension ruling may net Waterford workers €2.6m
Waterford Crystal went into receivership in Jan 2009 and its pension schemes were wound up with a deficit of over €100m. 


Call for access to pension fundsThe report stated that, in Denmark, 94% of people chose to draw down the funds, while more than 50% of people in Iceland withdrew their money.


Economist predicts that pension plans and 401K's next to fall for Americans


Pension Fund Investors
How hedge funds are adapting to attract allocations


Dernière édition par shadok le Jeu 14 Mar - 12:56 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
shadok
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 2 052

MessagePosté le: Jeu 14 Mar - 12:53 (2013)    Sujet du message: Le débat sur les retraites : l'entourloupe absolue Répondre en citant

 Et à la lecture de celui là : y a-t-il encore quelque chose à rajouter ? Tout est dit 
Pan-European
Pension Fund solutions

Traditionally, the pension markets in Europe have been organized locally, taking into account local rules
and local country specifics. However, the implementation of the IORP Directive has enabled the creation of cross-border pension plans.
Multinationals can take the next step in their centralization process by pooling their pensions across borders into a single pension fund: The-Pan European Pension Fund.
Some multinationals already have a highly centralized structure enabling them to take the next step toward establishing a single pension fund in Europe. Other ones are using the possibilities of new legal entities, IORP ́s*, to solve country-specific pension issues with cross-border arrangements. Financial Institutions are also analyzing the new entities to expand their cross-border services.

Achmea is setting the scene on international pension solutions and has devised a unique solution: the Pan- European Pension Fund administration platform, designed to assist multinationals and new cross-border initiatives. Our tailor-made administration services deliver multinationals or group-employer plans with solutions on a multi-lingual and multi-currency basis.

This platform allows the creation of multi-country sections, taking into account the applicable social and labour laws of each country, and delivers a consolidated reporting for the multinational.

This brochure contains a detailed explanation of the services offered by Achmea Pensions International, along with the insights of 13 of the largest multinationals regarding their move to centralization and their feedback on the provided solutions. 


Revenir en haut
shadok
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 2 052

MessagePosté le: Jeu 14 Mar - 12:59 (2013)    Sujet du message: Le débat sur les retraites : l'entourloupe absolue Répondre en citant

Dans l'article sur les hedge funds la liste  est particulièrement parlante : 


http://www.thehedgefundjournal.com/node/8099
Pension Fund Investors
How hedge funds are adapting to attract allocations



So far, it is the big hedge fund firms that have attracted the overwhelming majority of interest from pension funds and other institutions. However, the impact of institutional money may be spreading to medium and smaller groups as standards and infrastructure across the industry improve. “We see more and more hedge funds regardless of their size making their proposition more institutional investor friendly,” says Loveday. “Consequently we think future surveys may show that hedge funds overall regardless of size will get more institutional inflows.” 



A key political issue
“It relates to the issue at the centre of our political discourse,” says Matt Botein, Managing Director and Head of Blackrock Alternative Investors, which has over $100 billion in alternative investments spanning hedge funds and other strategies. “How are pension funds going to discharge their duty to provide pensions to retirees? US public pensions are driving it. The average plan has a return target of 7-8% and on that assumption they are 75% funded. If you remove the target and compare assets with liabilities, in that analysis it is less than 50%. Plans are not funded for the obligations they have taken. Private defined benefit plans are better funded but not adequately.”


Some years ago pension funds would most likely have used a fund of funds to get hedge fund exposure. But in mid-decade that began to change when a new breed of firms, like Bluecrest Capital Management and Brevan Howard, with highly developed risk infrastructure, began targeting institutional investors directly. When in 2008 many funds of funds suddenly had heavy losses and correlation rose some investors began to question the added cost of fund of funds fees. The response has been for many more pension funds to invest with single manager hedge funds, either directly or through a platform, or use an investible index.


Revenir en haut
shadok
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 2 052

MessagePosté le: Jeu 14 Mar - 13:06 (2013)    Sujet du message: Le débat sur les retraites : l'entourloupe absolue Répondre en citant

L'intégralité des articles que je viens de citer , les liens avec les hedge funds , les trous monstrueux qui existent dans les gestions des fonds de pension donnent un éclairage très particulier à cet article 22 : 


article 22 du règlement 1175 /2011 associé au TSCG ... 



Dans ce cadre, une attention particulière devrait être accordée à la réforme des systèmes de retraite, l’écart devant correspondre, dans ce cas, au surcoût direct occasionné par le transfert des contribu­tions du pilier géré par les pouvoirs publics au pilier financé par capitalisation. Les mesures ayant pour effet de ramener des actifs du pilier financé par capitalisation vers le pilier géré par les pouvoirs publics devraient être considérées comme ponctuelles et temporaires par nature et, par conséquent, devraient être exclues du solde struc­ turel utilisé pour déterminer si des progrès suffisants ont été accomplis pour réaliser l’objectif budgétaire à moyen terme.


Revenir en haut
Monica
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 21

MessagePosté le: Jeu 14 Mar - 13:51 (2013)    Sujet du message: Le débat sur les retraites : l'entourloupe absolue Répondre en citant

Entre les "erreurs" de gestion et le chômage, le trou des caisses de retraite ne pouvait que s'agrandir et devenir un gouffre sans fond.


Comme d'habitude, ils vont traiter les conséquences du problème et non ses causes, en tapant dans les ressources du plus grand nombre, et donc des plus démunis...
_________________
Monica


Revenir en haut
shadok
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 2 052

MessagePosté le: Jeu 14 Mar - 14:12 (2013)    Sujet du message: Le débat sur les retraites : l'entourloupe absolue Répondre en citant

Monica a écrit:
Entre les "erreurs" de gestion et le chômage, le trou des caisses de retraite ne pouvait que s'agrandir et devenir un gouffre sans fond.


Comme d'habitude, ils vont traiter les conséquences du problème et non ses causes, en tapant dans les ressources du plus grand nombre, et donc des plus démunis...








Crampon vient de mettre un commentaire que Danyves m'a envoyé .. et je dois le remercier car il va me permettre de faire un lien supplémentaire sur le prochain article sur le sujet .. celui des paradis fiscaux !!!



 
Citation:
 CRAMPON
Les profits étant de moins en moins convertis en salaires mais transferés directement dans les paradis fiscaux des actionnaires, les caisses de retraite ne sont plus alimentées : à la base il y a l'abandon par l'état de sa mission régalienne de régulation des flux financiers. C'est Francfort qui décide selon les desiderata de Goldman-Sachs, l'auteur, compositeur, et interprète de la chanson "Gagnez moins pour m'emprunter plus que je gagne encore plus".







Mais là , j'irais même plus loin que lui : comme les détenteurs de comptes dans les paradis fiscaux commencent à trouver que les flux se tarissent du fait de la fin des "quantitative easings" , ils ont décidé de mettre la main sur les retraites européennes , bon moyen de pallier à ce manque de liquidités qui commence à les perturber . 


Et pour compléter ta réflexion Art , les trous des pension funds américains , candiens et british ne viennent pas uniquement des "erreurs de gestion " de mon point de vue .. mais sans doute aussi d'une volonté de mettre à l'abri des liquidités qui échappent ainsi à tout contrôle dans les paradis fiscaux . 
Rappel de ce chiffre : le shadow banking , terme générique pour décrire des transactions échappant désormais à tout contrôle représentent désormais 67 000 Milliards de $ ... et il est de notoriété publique que les paradis fiscaux sont un de ses lieux d'atterrisage ou plutôt de parking  privilégié . 


Ce chiffre parle de lui même et le transfert des retraites européennes vers la capitalisation gérée par des "hedge funds" entre autres va permettre de combler le trou dû à l'arrêt des injections de la FED sous la pression des Chinois .. nous revenons en plein dans la géopolitique. 


Revenir en haut
shadok
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 2 052

MessagePosté le: Jeu 14 Mar - 14:46 (2013)    Sujet du message: Le débat sur les retraites : l'entourloupe absolue Répondre en citant

La curiosité m'ayant conduit à rechercher qui étaient les actionnaires d'Achmea , je suis tombée sur RABOBANK , banque coopérative à ses débuts , ayant évolué en banque commerciale , spécialisée dans l'agriculture , les émergents , l'industrie agro alimentaire et qui peut quelque part faire penser au Crédit Agricole ou aux Banques populaires . Pour l'instant elle reste une banque mutualiste , mais elle a totalement évolué vers la banque commerciale avec tous ses outils , en particulier un fond de private equity . 


Cependant , c'est une des banques les plus sûres au monde . Son absence de cotation en bourse ne lui impose pas de rentabiité excessive comme ce qui était imposé à Fortis et ses bénéfices vont principalement grossir ses capitaux propres, renforçant par là même sa solvabilité. 


L'exemple du Crédit Agricole devrait nous montrer combien la démutualisation des coopératives peut conduire à des excès totalement préjudiciables à la banque d'une part, mais aussi à ses sociétaires et à ses clients (à l'heure ou nous parlons de la séparation des activités bancaire) 

Je pense qu'on ne peut rien ajouter d'autre à ce document édifiant sur la financiarisation de l'agriculture Sud africaine et de ses matières premières alimentaires , Rabobank étant le premier acteur mondial dans ce domaine: 


http://www.ifsa2012.dk/downloads/WS1_3/ANSEEUW_DUCASTEL.pdf


From Investment funds and Asset Management Companies to questions about Africa’s farmers


Je ne peux également que recommander la lecture de la partie concernant l'impact et les objectifs des  Hedge Funds sur l'agriculture Sud Africaine .  





4. Conclusion
The South African farming sector is presently characterized by important restructurings, related to the recent agricultural and financial crises and characterized by the “financiarisation” and "corporisation" of agriculture. The agricultural exception, as debated upon the inclusion of the sector in the WTO negotiations, has been buried once and for all. New actors, carriers of references and outside experiences, have entered the sector. Their interactions and inputs have been altering the sector’s "traditional" modes of action, investment and production. As such, a new agricultural development paradigm has been emerging (De Janvry, 2009) manifesting itself both at the national and international levels.

These changes are leading to the concentration of agricultural activities in the hands of a few traditionally non-agricultural macro-actors. This category of investors is foreign to the traditional farming sector: it concerns, between others, financial actors, commercial banks and investment funds, aiming to diversify their portfolios. As a result of the widely held predictions, they perceive the agricultural sector as an investment for the future and engage as such in “Malthusian oriented speculation”. A directly related result is the "agricultural proletarianization" of smaller and emerging farmers, transforming the large bulk of family farmers into rent-seekers, service providers and/or agricultural workers on their own lands.
In the absence of alternative successful investment and production models, this conception of agricultural development centered around macro-actors has become the reigning paradigm. While this is currently the case for South Africa, the model is spreading across the continent. Being exported by these macro-actors within the framework of their economic expansion, as such strengthening their models and their vision of agricultural development; it has been adopted by public development agencies (NEPAD, AfDB, etc.). These transformations lie at the foundation of the present agricultural development tensions: the debate between small-scale agriculture and the large mechanized operations, the opposition between speculative investment and food security and the questions related to the promotion of foreign investment and food sovereignty. They particularly underline the lack of reflections and debates around the implications of these transformations regarding national and international development policies and trajectories, whether agricultural or not, for these developing countries in search of alternatives. 


Dernière édition par shadok le Jeu 14 Mar - 15:29 (2013); édité 3 fois
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:47 (2016)    Sujet du message: Le débat sur les retraites : l'entourloupe absolue

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement Index du Forum -> Rubrique Finance -> Billets d'humeur Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
Page 2 sur 3

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com