FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement Index du Forum

FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement
Finance Européenne, Crise de la Dette, Banques, Zone Euro, Forum temporaire pour analyser l'activité , informer donner des nouvelles à ceux qui en ont envie .

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Une Europe cohérente Chypre : la solution existait
Aller à la page: <  1, 2, 36, 7, 811, 12, 13  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement Index du Forum -> Rubrique Finance -> Dernier BILLET: Face aux Faiseurs de Guerre: l'armée des ombres
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Jeu 21 Mar - 18:05 (2013)    Sujet du message: Une Europe cohérente Chypre : la solution existait Répondre en citant

L’agence de presse Reuters a pu consulter une étonnante note dans laquelle des responsables européens expriment sans ménagement leur désarroi, voire leur panique, face à la situation à Chypre.
Lors d’une réunion téléphonique du groupe de travail de l’Eurogroup, les représentants des pays membres auraient exprimé leur scepticisme en des termes peu diplomatique.s L’Union européenne serait ainsi « dans le pétrin », a déclaré un des participants. « Nous n’avons jamais vu ça », a affirmé un autre.
Selon cette note, la situation serait même devenue « trop émotionnelle » pour pouvoir être résolu d’une manière rationnelle. Un responsable européen aurait été jusqu’à évoquer la possibilité « d’ouvrir des discussions sur le départ (de Chypre) de la zone euro ».
A lire sur le site de Reuters



Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 21 Mar - 18:05 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Jeu 21 Mar - 19:20 (2013)    Sujet du message: Une Europe cohérente Chypre : la solution existait Répondre en citant

Nick Farage

Voici ce qu'en pense Nigel FARAGE, député européen.
http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=pBiwjHFQ2ns
A méditer quand même !!!

Voici aussi ce qu'il pense du système anti-démocratique de l'U.E et de la Zone Euro :
http://www.youtube.com/watch?v=wgPAJnAa3Xw


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Jeu 21 Mar - 20:44 (2013)    Sujet du message: Une Europe cohérente Chypre : la solution existait Répondre en citant

Il n'est pas possible de monétiser les réserves de gaz de Chypre pour plusieurs raisons, dont en particulier celle-ci (le Figaro.fr):
"La Turquie menace de contrecarrer les plans de Chypre
La Turquie pourrait contester toute décision que prendrait la République de Chypre pour accélérer l'exploitation de gisements gaziers offshore en vue de remédier à sa crise financière, ont déclaré jeudi de hauts responsables turcs.
L'Union européenne a donné à la République de Chypre (partie grecque) jusqu'à lundi pour réunir les 5,8 milliards d'euros nécessaires pour obtenir un plan de sauvetage, faute de quoi son système financier serait menacé de faillite et le pays risque fort de sortir de la zone euro. Chypre est en pourparlers avec Moscou concernant d'éventuels investissements russes. Le ministre chypriote des Finances, Michael Sarris, a déclaré que les réserves gazières en mer étaient l'un des domaines dans lesquels les Russes pourraient investir.
"Ces ressources appartiennent aux deux communautés, et l'avenir de ces gisements ne peut être le seul fait de la volonté de la partie sud de Chypre. Nous pourrions si nécessaire prendre des mesures pour contrer de telles initiatives", a dit à Reuters l'un des responsables turcs. "L'exploitation exclusive de ces ressources par la partie sud de Chypre est hors de question(...) et inacceptable", a-t-il ajouté. "Nous envisageons tous les moyens juridiques(...). Nous pourrions porter l'affaire devant l'Union européenne mais nous recourrons à tous les canaux politiques et juridiques", a dit ce responsable sans donner davantage de précisions."


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Jeu 21 Mar - 21:08 (2013)    Sujet du message: Une Europe cohérente Chypre : la solution existait Répondre en citant

Eva Joly : "La crise chypriote est une bombe pour l'Europe"

Pour la député européenne EELV, l'UE doit arrêter de céder aux banques.
Interview.

Chypre doit présenter jeudi 21 mars son plan B pour tenter une sortie de crise, un plan dont on sait déjà qu'il exclut toute taxe sur les dépôts bancaires. Au moment où la Banque centrale européenne (BCE) pose un ultimatum à Nicosie sur la négociation du plan de sauvetage, la député européenne EELV Eva Joly redoute "l'effet domino".

La crise chypriote peut-elle représenter une véritable menace pour l'Union européenne ?

- C’est une bombe. L’effet domino de la restructuration sauvage de la dette grecque continue. A force de céder aux banques, on est en train de tuer l’Europe : aujourd'hui, à Chypre, on n'accuse guère l'opacité et l'hypertrophie du secteur bancaire, pourtant à l'origine de la crise, mais uniquement l'Europe. C'est un nouvel échec de ce fonctionnement intergouvernemental, totalement détaché des réalités. Le mépris et l'irresponsabilité avec laquelle les chefs de gouvernements européens ont traité la situation ne peut conduire qu'à une exacerbation des haines et du rejet européen. La crainte d’une situation à la chypriote est dans toutes les têtes. La crise construit une internationale de la peur. Faute d'un rebond collectif et démocratique, je crains le pire.

L'Eurogroupe avait proposé de ne pas taxer les comptes inférieurs à 100.000 euros mais Nicosie s'est empressée de défendre les intérêts des dépôts russes. Comment interprétez-vous cette décision ?

- Chypre est un paradis fiscal. L'essentiel de sa richesse provient de services financiers qui, depuis une dizaine d'années au moins, font la joie des investisseurs russes qui en ont fait leur "lessiveuse" pour argent sale. On estime à près de 20 milliards d'euros le montant des dépôts russes. Or depuis le début de la semaine, les menaces de retrait massif de capitaux se font de plus en plus pressantes au Kremlin. En refusant de prendre le problème à bras le corps, nous avons jeté le gouvernement chypriote dans les bras des oligarques moscovites. L’argent sale est l’ennemi de la souveraineté des peuples.

On a entendu Nicolas Sarkozy répéter à l'envi que "les paradis fiscaux, c'est terminé" et voilà qu'on les redécouvre au sein de l'Union. Est-ce vraiment une surprise ?

- Non. La répétition d’un mensonge ne fait pas une vérité. Depuis 20 ans je me bats pour dénoncer l'effet dévastateur des paradis fiscaux sur l'ensemble des économies mondiales. Nicolas Sarkozy s’est haussé du col en bluffant. On ne combat pas l’argent sale avec des paroles, mais avec des actes. Allons plus loin. On nous dit que la France vit au dessus de ses moyens, que nous devons faire des efforts, flexibiliser le travail pour en réduire le coût, rallonger la durée de cotisation retraite. Le problème serait notre modèle social. Mais pourquoi passer sous silence le fait que si le budget national est aussi mal en point, c'est parce que depuis des décennies, nous laissons prospérer et s'organiser de nombreux réseaux d'évasion fiscale ? La France y perd a minima 40 milliards d'euros par an. Lutter contre ce fléau devrait être notre priorité. Puisque François Hollande cherche des marges de manœuvre budgétaire, je ne comprends pas son immobilisme en la matière.

Peillon et Montebourg rappellent aujourd'hui que déjà à la fin des années 90, ils s’étaient rendus à Chypre dans le cadre d’une mission contre le blanchiment des capitaux. Comment l'Union européenne a-t-elle pu laisser une telle situation s'installer et perdurer ?

- Beaucoup ont été aveuglés par l'argent facile, par la croissance sans fin. Par exemple l'Irlande, qui, à sa manière est aussi un paradis fiscal, a longtemps été considérée comme un miracle économique. Ce ne fut qu'un mirage, une bombe à retardement. Chypre en est une autre. C'est une première clé d’explication de l'inaction. La seconde est liée à la paralysie de la structure intergouvernementale européenne. La gauche et les écologistes, en France mais pas uniquement, se battent depuis longtemps pour une harmonisation fiscale, pour plus de transparence dans le secteur bancaire. Mais les Etats-membres, dotés de leur droit de veto, et afin de conserver leur avantage comparatif, n'ont rien voulu entendre. Les égoïsmes nationaux nous coûtent plus cher qu'on ne veut bien le dire.

Faut-il penser de nouvelles règles au sein de l'Eurogroupe ?

- Oui, mais pas seulement, ce ne sera pas suffisant. Ce n'est pas uniquement en rendant le dialogue entre les capitales européennes plus fluide que nous mettrons un terme à cette irresponsabilité quasi permanente. Il nous faut un sursaut démocratique. Je suis profondément convaincue que jamais un parlement de l'Eurogroupe, élu et responsable devant les peuples, n'aurait laissé faire une telle chose. Jamais un gouvernement européen, responsable devant les peuples, n'aurait imaginé un plan pareil. L'Europe est malade de cette absence de responsables.

Selon vous, comment est-il maintenant possible de sortir de cette crise ?

- Il n'y aura pas de solution miracle pour Chypre. Son économie est une économie toxicomane, totalement dépendante du système financier. Le sevrage sera long et douloureux. Cela nécessitera le soutien des Européens, mais aussi que les nouvelles règles de supervision financière et de transparence bancaire soient strictement appliquées et, je le souhaite, renforcées. L’avenir de Chypre ne se dessinera que si les citoyens reprennent les choses en main.

Propos recueillis par Louis Morice, le 21 mars 2013 - Le Nouvel Observateur




Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Jeu 21 Mar - 21:28 (2013)    Sujet du message: Une Europe cohérente Chypre : la solution existait Répondre en citant

A MOSCOUFillon "n'aime pas" la décision prise sur Chypre
21/03 | 19:14 | Les Echos

En marge du sommet qui réunit la commission européenne et les autorités russes, les commentaires vont bon train sur la crise chypriote.

Pour François Fillon, invité d'honneur à la conférence internationale « Russie-Union européenne : potentiel pour un partenariat », « la décision de l'eurogroupe était avant tout une grosse bêtise. Si on estime que la fiscalité du capital à Chypre n'est pas suffisante, c'est aux Chypriotes de décider eux-mêmes s'il faut augmenter l'imposition. Mais imposer de l'extérieur une dîme, cela ne se fait pas. », a-t-il expliqué aux « Echos ».





La veille, Dimitri Medvedev, le premier ministre russe, a eu des mots plus durs : « L'Union Européenne dans sa gestion de la crise chypriote se comporte comme un éléphant dans un magasin de porcelaine », a-t-il déclaré mercredi soir. « Je peux seulement la comparer à certaines décisions prises par les autorités soviétiques, qui n'avaient aucune considération pour l'épargne de la population. »

A la tribune, l'ancien Premier ministre français a déclaré: « Je n'aime pas la décision qui a été prise sur Chypre par les Européens, non pas parce qu'elle viendrait léser les intérêts russes, mais parce qu'elle vient affaiblir un principe qui a été à l'origine de la lutte que nous avons menée pour sauver le système financier mondial : il n'y aurait jamais de mise en cause des dépôts bancaires. C'est cette décision qui a stoppé la crise menaçant alors l'ensemble du système financier mondial. »

« De la pure expropriation »
De son côté, David Iakobachvili, homme d'affaires libéral russe qui a été à la tête du groupe agroalimentaire russe Wimm-Bill-Dann avant le rachat par Pepsico, ne mâche pas ses mots : « Quand ça se passe dans la rue, cela s'appelle un braquage. La taxe de 9,9% relève pareillement de la pure expropriation. En Russie, on est habitué à ces méthodes. On ne s'attendait pas à cela de l'Europe... Lorsque les libéraux critiqueront désormais le Kremlin pour non-respect de l'Etat de droit, Poutine pourra leur répondre que leurs amis en Europe civilisée font la même chose. Cette décision de l'eurogroupe envoie donc un très mauvais signal qui pourra avoir des conséquences sur la politique russe ! »

Et de poursuivre, « Il est faux de dire que l'argent russe sur l'île se réduit à de l'argent sale. C'est précisément pour se protéger de toute forme d'expropriation et pour sécuriser leurs actifs que les sociétés russes, y compris des groupes publics, ont créé des structures et ouvert des comptes à Chypre... Chypre est désormais à rayer de la carte des centres off-shore. Jamais la confiance ne reviendra. »

Pour Poutine, un affront
Un diplomate explique que « ce qui aux yeux de Poutine est inacceptable dans la crise de ces derniers jours, c'est d'entendre la chancelière Angela Merkel dire aux Chypriotes de négocier uniquement avec la troïka, sans la Russie. Pour Poutine, c'est un véritable affront ! Il pourrait du coup relancer le projet de l'automne dernier lorsque les autorités russes avaient envisagé un plan de sauvetage purement russe en échange d'actifs mais aussi d'une base militaire à Chypre. Ce plan n'avait pas été finalement proposé car le président communiste de l'île s'est retrouvé alors sur le départ. Mais le nouveau président libéral est aujourd'hui à son tour dépendant de la Russie... »

Quelle part les russes prendront-ils dans le plan de sauvetage de Chypre ? Il est trop tôt pour le dire et ils font preuve -notamment les grandes banques russes-, de beaucoup de réticences. « Nous avons des propositions et nous discutions avec les Chypriotes. Contrairement aux Européens, nous les informons de ces possibilités. Mais c'est peu probable que la Russie à elle seule couvre la totalité du coût du plan de sauvetage », explique Vladimir Tchijov, l'ambassadeur russe à Bruxelles.

Un pas en arrière, deux pas en avant
Tout cela ne doit pas gâcher la coopération entre l'Union européenne et la Russie, estime pour sa part Igor Yurgens, président d'Insor (Institut du développement contemporain, un influent think-tank) et vice-président de RSPP (Union des industriels et des entrepreneurs qui représente le patronat russe

« Comme le disait Lénine : un pas en avant, deux pas en arrière. C'est à ce rythme que progressent les relations entre l'Union européenne et la Russie. En ce moment, il y a une avalanche de mauvaises nouvelles. Mais la Russie, au-delà de la crise chypriote, doit garder le cap de son rapprochement avec l'Europe, sans céder aux sirènes asiatiques. »

« Merkel a raison de dire que Chypre doit avant tout négocier avec la troïka. Car c'est avec l'Europe que l'île doit résoudre ses problèmes de dettes : une fois que le processus est lancé, il ne faut pas changer d'interlocuteur principal. »

BENJAMIN QUENELLE, CORRESPONDANT À MOSCOU


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Jeu 21 Mar - 21:36 (2013)    Sujet du message: Une Europe cohérente Chypre : la solution existait Répondre en citant

Zone euro 15:50

Bruxelles demande à Chypre d’instaurer un blocage des capitauxDes employés de banque chypriotes au chômage technique, mercredi à Nicosie. (Reuters)


L’Union européenne souhaite que les dirigeants de Chypre mettent en place un blocage des capitaux. La Banque centrale européenne pourrait en outre couper les vivres à l’île sans accord d’ici à lundi


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Jeu 21 Mar - 22:21 (2013)    Sujet du message: Une Europe cohérente Chypre : la solution existait Répondre en citant

 From GLOBAL ECONOMY 8:01pm
Cyprus targets big depositors in bank plan
©Reuters
Emergency liquidity to be suspended if no bailout plan by Monday


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Jeu 21 Mar - 22:30 (2013)    Sujet du message: Une Europe cohérente Chypre : la solution existait Répondre en citant

 S&P abaisse la note de Chypre
21/03 | 17:35 | mis à jour à 21:17


Jeudi soir, la zone euro s'est dite prête à discuter d'une nouvelle proposition de Nicosie. Au même moment, Standard and Poor's a dégradé d'un cran la note de l'île.


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Jeu 21 Mar - 22:39 (2013)    Sujet du message: Une Europe cohérente Chypre : la solution existait Répondre en citant

 
Crise à Chypre: Un mauvais coup américain ?
20 mars 2013 Par Jean-Paul Baquiast


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Ven 22 Mar - 00:08 (2013)    Sujet du message: Une Europe cohérente Chypre : la solution existait Répondre en citant

 http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2012/04/26/97002-20120426FILWWW00598-turquiepetrole-recherche-a-chypre.php


» La Turquie lance une campagne de prospection au large de Chypre Nord
 


Revenir en haut
shadok
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 2 052

MessagePosté le: Ven 22 Mar - 00:16 (2013)    Sujet du message: Une Europe cohérente Chypre : la solution existait Répondre en citant

Alexis Tsipras dénonce une stratégie de colonisation de la Grèce et de Chypre 


http://www.humanite.fr/monde/alexis-tsipras-denonce-un-strategie-de-colonis…


Revenir en haut
shadok
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 2 052

MessagePosté le: Ven 22 Mar - 00:51 (2013)    Sujet du message: Une Europe cohérente Chypre : la solution existait Répondre en citant

Pour la Turquie qui remet en cause les projets Chypriotes çà va même plus loin que cela : 
ils sont quasiment en train de remettre en cause le contrat signé avec Israel ainsi que les forages faits par Noble ENERGY 


Regain de tensions autour de l’exploitation gazière[modifier]
À la suite de la découverte en 2010 du champ gazier géant au cœur du bassin Levantin, appelé Tamar 2 par Israël, la République chypriote a commencé courant 2011 les premières explorations dans sa zone économique exclusive75. En collaboration avec Israël avec qui elle a signé un accord de coopération, ainsi qu'avec la société américaine Noble Energy qui exploite déjà certaines plates-formes pétrolières offshore plus au sud et qui a été chargée des explorations pour le compte du gouvernement chypriote76, Chypre espère profiter de la manne financière conséquente que les exportations de gaz vers l'Union européenne lui fournira77. De l'autre côté de l'île, la Turquie réclame le droit d'opérer ses propres forages et l'arrêt de l'exploitation et de l’exploration de tous les sites chypriotes ; outre le fait qu'elle veuille elle-même opérer des explorations dans la ZEE chypriote, elle souhaite s'affirmer en Méditerranée et s'opposer à l’hégémonie israélienne sur l'exploitation des hydrocarbures75. L’Union européenne, qui cherche à se poser comme un médiateur face à la Turquie a en effet besoin de diversifier ses approvisionnements en matières énergétiquesNote 22, c'est pourquoi elle soutient l'initiative chypriote tout en essayant de ménager la Turquie qui menace de rompre ses relations diplomatiques78.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Partition_de_Chypre


Revenir en haut
shadok
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 2 052

MessagePosté le: Ven 22 Mar - 01:37 (2013)    Sujet du message: Une Europe cohérente Chypre : la solution existait Répondre en citant

Je ne sais pas si il y a un rapport , mais çà pourrait être le cas  
Chypre devenant  un prétexte .. 


Revealed! Evidence Iran crossed nuclear 'red line'
Read more at http://www.wnd.com/2013/03/revealed-evidence-iran-crossed-nuclear-red-line/#aF4vKeT0OQWOHukr.99 


Reza Kahlili, author of the award-winning book "A Time to Betray," served in CIA Directorate of Operations, as a spy in the Iranian Revolutionary Guard, counterterrorism expert; currently serves on the Task Force on National and Homeland Security, an advisory board to Congress and the advisory board of the Foundation for Democracy in Iran (FDI). He regularly appears in national and international media as an expert on Iran and counterterrorism in the Middle East.
Read more at http://www.wnd.com/2013/03/revealed-evidence-iran-crossed-nuclear-red-line/#aF4vKeT0OQWOHukr.99 


Un Chypre totalement vidé des Russes sera plus facile pour faire partir des avions .. Chypre est la meilleure base aérienne qui soit dans le contexte actuel . 


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Ven 22 Mar - 01:48 (2013)    Sujet du message: Une Europe cohérente Chypre : la solution existait Répondre en citant

WorldNetDaily - Wikipedia, the free encyclopedia


en.wikipedia.org/wiki/WorldNetDaily
WorldNetDaily (WND) is an American web site that publishes news and associated content from the perspective of U.S. conservatives and the political right.


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Ven 22 Mar - 01:53 (2013)    Sujet du message: Une Europe cohérente Chypre : la solution existait Répondre en citant

Un Chypre totalement vidé des Russes sera plus facile pour faire partir des avions .. Chypre est la meilleure base aérienne qui soit dans le contexte actuel . 



Ils sont 40 000, et ont l'intention de rester. Je ne vois pas la Troïka entrer dans un tel jeu stratégique. La base anglaise a servi pour la Libye.
Les Chypriotes pourraient être le problème :

Le Figaro - Flash Actu : Libye: Chypre hostile aux avions anglais


www.lefigaro.fr/.../97001-20110320FILWWW00... - Translate this page
Mar 20, 2011 – Flash : Libye: Chypre hostile aux avions anglais... Les autoritéschypriotes ont déclaré s'opposer à ce que les bases britanniques de Chypre ...


La base au sud de l'Italie suffit.


A Londres, le secrétaire à la Défense Liam Fox a déclaré à la BBC-télévision que les Britanniques allaient déployer des Typhoon et des Tornado sur une base du sud de l'Italie, soit dimanche, soit lundi.
Cela dit les deux bases sont souveraines, même si contestées :


Les bases britanniques contestées à Chypre - Zone Militaire


www.opex360.com/.../les-bases-britanniques-conte... - Translate this page
Jan 4, 2012 – Quand, en 1960, Chypre a obtenu son indépendance vis à vis du Royaume-Uni, le gouvernement britannique a tenu à conserver deux bases situées ... I will my money back ! ah ces anglais des vrais marchands de tapis.


Le statut de ces bases britanniques est relativement compliqué. Administrées par le Royaume-Uni, les terres agricoles qu’elles renferment sont sous l’autorité de la République de Chypre. En outre, elles ne font pas partie de l’Union européenne, alors que les deux pays dont elles dépendent en sont des Etats membres.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:21 (2016)    Sujet du message: Une Europe cohérente Chypre : la solution existait

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement Index du Forum -> Rubrique Finance -> Dernier BILLET: Face aux Faiseurs de Guerre: l'armée des ombres Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 36, 7, 811, 12, 13  >
Page 7 sur 13

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com