FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement Index du Forum

FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement
Finance Européenne, Crise de la Dette, Banques, Zone Euro, Forum temporaire pour analyser l'activité , informer donner des nouvelles à ceux qui en ont envie .

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Chypre et le moment Russe mais aussi le moment Turc
Aller à la page: <  1, 2, 3, 412, 13, 14  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement Index du Forum -> Rubrique Finance -> Billets d'humeur
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
shadok
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 2 052

MessagePosté le: Sam 23 Mar - 11:59 (2013)    Sujet du message: Chypre et le moment Russe mais aussi le moment Turc Répondre en citant

Comment les Chinois acquièrent des propriétés à Chypre pour obtenir la résidence permanente dans l'UE

Mon business > Economie
Lu 1051x
07 févr. 2013
par Audrey Duperron

Chypre a peut-être trouvé un moyen de juguler la crise qui a provoqué un effondrement de ses prix de l’immobilier de près de 15% depuis 2007 : accorder, sous conditions financières, la résidence permanente à des non-Européens, rapporte The Guardian. Les candidats – principalement des Chinois - doivent payer 300.000 euros pour un bien immobilier, prouver qu'ils n'ont pas de casier judiciaire, qu’ils disposent de ressources financières suffisantes et ils doivent déposer 30.000 euros sur un compte bloqué pendant au moins 3 ans auprès d’une banque locale. Tous ceux qui répondront à ces conditions recevront leur permis de résidence permanente au bout de 45 jours.

Cette mesure est une véritable aubaine pour le secteur de l’immobilier, puisque une enquête officielle publiée le mois dernier a révélé qu’entre août et octobre 2012, plus de 600 propriétés ont été vendues à des acheteurs chinois, dont 90% d’entre elles étaient situées dans la ville côtière de Pafos.

Le permis de séjour permanent est très prisé des Chinois fortunés, parce qu'ils peuvent envoyer leurs enfants dans des écoles européennes, ce qui constitue un réel avantage pour eux, puisque le rapport Hurun indique que 85% des 1,4 million de Chinois millionnaires en dollars souhaiteraient envoyer leurs enfants à l’école à l’étranger.

La Commission Européenne n’y trouve rien à redire, dans la mesure où les questions d’attribution de la résidence permanente demeurent une prérogative des gouvernements nationaux des Etats membres. En outre, Chypre ne fait pas partie de l'espace Schengen.

Selon François Godement, qui dirige le China programme for the European council on foreign relations, ces attributions de résidence permanente ne posent de réels problèmes que lorsqu’elles sont accordées par des pays en difficulté membres de l’Espace Schengen, comme le Portugal et l'Espagne, par exemple.

Or, l’année dernière, le gouvernement espagnol a proposé de l’accorder à toutes les personnes prêtes à acquérir des biens immobiliers espagnols d’une valeur minimale de 200.000 dollars. Ces conditions sont bien plus favorables que ce qui se pratiquait jusqu’alors, puisqu’il fallait débourser 500.000 euros en Irlande et 600.000 euros au Portugal pour obtenir la résidence permanente.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 23 Mar - 11:59 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
shadok
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 2 052

MessagePosté le: Sam 23 Mar - 11:59 (2013)    Sujet du message: Chypre et le moment Russe mais aussi le moment Turc Répondre en citant

http://www.alternatives-economiques.fr/__TRAVAIL/graphique_legends/include.…


Paradis fiscaux banques françaises


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Sam 23 Mar - 12:19 (2013)    Sujet du message: Chypre et le moment Russe mais aussi le moment Turc Répondre en citant

Et pour les banques allemandes ?

Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Sam 23 Mar - 12:26 (2013)    Sujet du message: Chypre et le moment Russe mais aussi le moment Turc Répondre en citant

Les Paradis Fiscaux


Les paradis fiscaux

 
 
 
  1. Introduction
La crise financière qui sévit actuellement dans le monde entier vient opportunément de rappeler aux dirigeants de tous les pays et aux citoyens qui subissent cette crise l’existence des paradis fiscaux qui avait sans doute été oubliée. Leur existence avait été occultée par le monde entier depuis de nombreuses années puisque même l’OCDE déclarait en juin 2000 qu’il ne restait plus que 3 pays dits non coopératifs sur sa liste noire : 
 
 
  • Andorre,
  • Principauté du Liechtenstein,
  • Principauté de Monaco.
Les 60 autres pays répertoriés « paradis fiscaux » par ce même organisme étant désormais considérés comme coopératifs c’est-à-dire s’engageant à appliquer les 40 recommandations de l’OCDE et du GAFI. Cette bonne volonté de façade les conduirait sur le chemin de la rédemption. Il a été recensé entre 60 et 90 paradis fiscaux, financiers, bancaires et maritimes dans le monde. 16 en Europe ou dans son voisinage. Sur ces 16 pays, 9 appartiennent directement à un pays de l’UE. La plupart des autres appartiennent à l’Espace Économique Européen comme le Liechtenstein, la Suisse ou l’Autriche. La France compte directement ou indirectement au moins 5 paradis fiscaux (Polynésie, Monaco, Andorre, St Barthélemy, St Martin).
Il est clair que, sans l’apparition de cette crise financière dont l’ampleur n’a pas de précédent dans l’histoire, rien n’aurait été engagé pour diminuer ni le nombre ni la place des paradis fiscaux dans la finance mondiale. Certains pays d’Afrique (le Ghana par ex.) disposant de peu de ressources réfléchissent à se doter d’une législation de type paradis fiscal. 




  1. Géographie

Carte des Paradis Fiscaux 
 
 Cliquez sur l’image pour l’agrandir 
 
Les paradis fiscaux sont au nombre d’une centaine. Parmi lesquels on peut citer les plus connus : Autriche, Suisse, Luxembourg, Andorre, Bahamas, Liechtenstein, Monaco, Jersey et Guernesey, Panama, Gibraltar, Seychelles et d’autres, aux noms plus exotiques mais tout aussi “paradisiaques “Vanuatu, Îles Cook, Îles Caïman, Antigua et Barbuda, Dominique, Saint Vincent et les Grenadines, Tonga, Nauru, Saints Kitts et Nevis, Îles Turks et Caiques, Myanmar.
Dans cette liste, il est possible de ranger les paradis fiscaux en deux catégories selon le GAFI ou le FSF :
Les pays dits non coopératifs en matière d’investigations liées à la lutte contre le blanchiment des capitaux, ainsi que l’a suggéré le GAFI : Égypte, Indonésie, Ukraine, Guatemala, Nigeria, Hongrie, Bahamas, Îles Caïman, Îles Cook, Saint Domingue, Israël, Liban, Liechtenstein ; Îles Marshall, Nauru, Niue, Panama, Philippines, Russie, Saint Kitts et Nevis, Saint Vincent et les Grenadines, Anguilla, Barbades, Royaume de Bahrein, Belize, Samoa, Montserrat, Seychelles, Vanuatu.
Les centres offshore du Forum de Stabilité Financière (FSF) : Irlande, Luxembourg, Suisse, Andorre, Saint Marin, Barbades, Bermudes, Gibraltar, Aruba, Hong Kong, Île de Man, Bahamas, Anguilla, Nauru, Antilles Néerlandaises, Îles Turks et Caiques. Le FSF existe depuis 1999 et gère des réserves de devises pour le compte de pays en développement (liste non exhaustive).
Il faut remarquer que, étrangement, plusieurs pays membres et futurs membres de l’UE figurent dans cette liste : Autriche, Luxembourg, Irlande, Grande Bretagne et ses dépendances telles les Îles Anglo-Normandes, Gibraltar et l’Île de Man, la France et sa dépendance Monaco, les Pays-Bas et ses dépendances, Aruba et les Antilles Néerlandaises, Malte. 


Il ne faudrait pas oublier les Offshore Financial Centers qui sont des places financières pratiquant une activité offshore, c’est dire empruntant à des non-résidents pour prêter à des non-résidents en profitant par exemple de conditions fiscales ou autres favorables. On trouve des OFC à Londres, New York (U.S.International Banking Facilities, IBFs), Tokyo (Japanese Offshore Market, JOM), Hong Kong et Singapour.

La différence entre territoires offshore et centre financier offshore est minimale et entretient une confusion qui n’est sans doute pas innocente. 
 
 


Revenir en haut
shadok
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 2 052

MessagePosté le: Sam 23 Mar - 12:49 (2013)    Sujet du message: Chypre et le moment Russe mais aussi le moment Turc Répondre en citant

http://cemoti.revues.org/570


L'union européenne savait tout . 
Conditions dans lesquelles se placeront les pourparlers pour l'adhésionContexte économique
  • 6  Francesco Cerri, "Chypre tentée par la CEE", Libération, 10 juin 1987.
14Economiquement, surtout si l'on se limite au Sud de l'île, l'intégration ne pose pas de problème sauf celui dans lequel certains observateurs voient un phénomène de "criminalisation de l'économique" : l'île est devenue la principale place financière et le premier centre off-shore de la Méditerranée orientale. Attirées par des conditions fiscales très avantageuses, les compagnies off-shore installées à Chypre sont près de 6 000. Le PNB par habitant se situait (en 1987) autour de 6000 dollars dans le secteur chypriote-grec, soit près du double de celui de la Grèce et du Portugal, quatre fois celui de la Turquie et à peu près celui de l'Italie6. D'aucuns pensent que Chypre et le Luxembourg seraient les mieux à même de réunir les "critères de Maastricht" (imposition, politique agricole, etc.).15On peut toutefois constater une certaine déterioration du solde commercial de Nicosie avec l'UE, mais la situation n'est pas préoccupante car ce déficit est largement compensé par les recettes du tourisme, majoritairement d'origine européenne. Cependant, les exportations industrielles de Chypre ont tendance à stagner depuis quelques années et la question se pose, dès lors, d'examiner les moyens de mieux diversifier et d'améliorer la compétitivité de la base industrielle chypriote et d'attirer sur l'île davantage d'investissements étrangers. Chypre compterait parmi les bons utilisateurs de la facilité Ecip (European Community Investment Partner), l'effet devant être poursuivi dans cette voie, et les engagements que la BEI devrait consentir au titre du prochain Protocole financier seront vraisemblablement de nature à améliorer la compétitivité globale de l'économie chypriote.
  • 7  Nouvelles de Chypre, n° 53, août 1995, p.2.
16Le Parlement Européen, très mobilisé sur la question, a adopté, le 12 juillet 1995, le rapport du député européen Jean Willem Bertens (Groupe Libéral) concernant la demande d'adhésion de Chypre à l'U.E. Le rapport souligne que l'économie chypriote peut parfaitement faire face aux problèmes et obligations qui résultent de l'adoption des acquis communautaires, y compris en cas de participation à la troisième phase de l'Union Economique et Monétaire7.
  • 8  Nouvelles de Chypre(Bulletin d'information de l'Ambassade de Chypre en France), n° 54, sept. 1995, (...)
  • 9  Cf "Commission opinion on the application by the Republic of Cyprus for membership",Documents Com (...)
  • 10  La partition de Chypre. Etude géopolitique en Méditerranée orientale, Thèse de doctorat non-publiée (...)
17Le problème qui se pose, sur le plan économique, est le grand décalage qui existe entre le Nord et le Sud, en faveur de ce dernier. Le PNB par habitant qui serait aujourd'hui, de l'ordre de 12 000 $ dans le Sud8, atteindrait un peu plus de 2 000 $ dans le Nord. L'économie du Nord est étroitement liée à celle de la Turquie de laquelle elle reçoit une aide financière et importe 40 % de ses produits. L'industrie procure 10 % de l'emploi9. L'inflation, autre produit importé de la "mère-patrie" approche de 60 % par an et le déficit du secteur public est important à l'instar de l'économie de la Turquie. M.-P.Richarte résume bien la situation du Nord: "L'isolement international, l'embargo maritime, les incertitudes légales, l'ambiguïté du statut de la RTCN, les doutes sur la valeur foncière des terrains qui étaient propriété des Chypriotes grecs, la disproportion de la fonction publique qui gonfle le secteur tertiaire mais d'une manière artificielle -les deux tiers de la population active appartiennent à la fonction publique-, les lourdeurs et inefficacités administratives, sont autant de données pour expliquer l'enlisement d'une économie de partition"10.
18Par ailleurs certains points sombres persistent dans l'économie chypriote, notamment dans le Sud. L'économie parallèle y est florissante. Les compagnies offshores (parfois une simple domiciliation) profitent de la situation de "paradis fiscal" que constitue l'île. Cette dernière a également la mauvaise réputation d'être une plaque tournante pour le trafic d'armement, de drogue, de devises, voire d'objets d'art (à ce dernier se mêleraient parfois des agents onusiens). En l'absence d'un marché local rémunérateur, la commercialisation de la drogue se ferait en transit (Turquie et Moyen-Orient, en particulier Liban) ou en mettant en valeur la petite production locale (en particulier, semble-t-il, dans le Nord où se trouveraient également des laboratoires de transformation), malgré la lutte de la DEA (Drug Enforcement Agency) qui maintient à Nicosie l'une de ses représentations les plus importantes. La contrebande d'armes qui a connu un nouvel essor avec la guerre du Golfe, servirait surtout à approvisionner l'Iran et les Palestiniens du Liban. Les mafias russe, ukrainienne et serbe semblent bien implantées et se sont servis de l'argent serbe étatique ou paraétatique afin de contourner l'embargo qui frappe la Serbie. Les ressortissants de ce dernier pays comme de ceux de la Russie et de la Bulgarie (liaisons aériennes fréquentes entre Sofia et Larnaca) se sentent à l'aise dans l'île, parce qu'en "terre orthodoxe".


Revenir en haut
shadok
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 2 052

MessagePosté le: Sam 23 Mar - 16:17 (2013)    Sujet du message: Chypre et le moment Russe mais aussi le moment Turc Répondre en citant

L'Eglise Orthodoxe s'en mêle 
http://www.lemonde.fr/europe/article/2013/03/23/chypre-le-president-anastas…




La solution de l'église orthodoxe : sortir de l'euroLe chef de l'Eglise orthodoxe de Chypre, Mgr Chrysostomos, qui en a mis la fortune à disposition de l'Etat face au risque de faillite, se déclare en faveur d'une sortie, à terme, de la zone euro.
"Ce n'est pas facile, mais nous devons y consacrer autant de temps que celui dépensé pour entrer dans l'eurozone", juge ce prélat, réputé pour son sens aigu des affaires à la tête d'une Eglise qui est le premier propriétaire foncier de l'île méditerranéenne et l'un de ses grands acteurs économiques. "Avec de tels comportements, l'euro ne peut pas tenir, je ne dis pas qu'il va s'effondrer demain mais avec les cerveaux qu'ils ont à Bruxelles il est certain qu'à long terme il ne tiendra pas, et le mieux est de réfléchir au moyen d'y échapper", affirme-t-il au quotidien Realnews.
Mgr Chrysostomos confirme aussi que son offre d'hypothéquer les biens de l'Eglise pour dégager des fonds pour l'Etat, présentée mercredi au président chypriote Nicos Anastasiades, reste en vigueur.


Revenir en haut
shadok
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 2 052

MessagePosté le: Sam 23 Mar - 16:51 (2013)    Sujet du message: Chypre et le moment Russe mais aussi le moment Turc Répondre en citant

La Turquie propose la livre turque en cas de sortie de l'euro 
http://www.politis-news.com/cgibin/hweb?-A=231444&-V=articles


Turcs et Chypriotes ont désormais un ennemi commun : l'UE .. Rien de tel pour rassembler . 


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Sam 23 Mar - 17:17 (2013)    Sujet du message: Chypre et le moment Russe mais aussi le moment Turc Répondre en citant

15:18 Vers une taxe bancaire de 25% au-delà de 100.000 euros à Chypre (Reuters)

Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Sam 23 Mar - 17:18 (2013)    Sujet du message: Chypre et le moment Russe mais aussi le moment Turc Répondre en citant

Les conséquences du sidérant vide de toute réflexion stratégique en Europe, pardon, de la part d'Angela Merkel.

Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Sam 23 Mar - 20:19 (2013)    Sujet du message: Chypre et le moment Russe mais aussi le moment Turc Répondre en citant

China’s Leader Argues for Alliance With RussiaBy DAVID M. HERSZENHORN and CHRIS BUCKLEY 12:07 PM ET
President Xi Jinping of China suggested that the two countries could find common ground as they each seek to claim a place as a respected great power. 


Revenir en haut
shadok
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 2 052

MessagePosté le: Lun 25 Mar - 00:12 (2013)    Sujet du message: Chypre et le moment Russe mais aussi le moment Turc Répondre en citant

http://www.wikistrike.com/article-breaking-news-medvedev-demande-aux-russes…

Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Lun 25 Mar - 00:19 (2013)    Sujet du message: Chypre et le moment Russe mais aussi le moment Turc Répondre en citant

On peut noter avec intérêt la source de l'article du Spiegel, le BNDE.


 Weekend reading on Cyprus:
  • That the Cypriot government would “confiscate” property — taxing bank accounts —  is a bitter pill in light of history. Cyprus is split in two. The southern portion of the island is the Greek-speaking portion that is a member of the European Union and in crisis. Its 2012 GDP was $23.57 billion.  In 1974, the government of Greece attempted to seize control of Cyprus and was met by a Turkish military invasion. In 1983, the Turkish Cypriot-occupied north of the island declared itself the “Turkish Republic of Northern Cyprus,” but it is recognized only by Turkey, according to the CIA factbook. A border separates the two. That’s why one can’t call Cyprus an “island nation” as so many media outlets erroneously report.
  • To wit, Turkey may use the financial crisis to challenge accelerated natural gas exploration by “Greek Cyprus” off the south shore of the island, perhaps with investment from Russia. With an estimated value of $50 to $80 billion today, the Aphrodite field gas discoveries “can’t be subject to the will of southern Cyprus alone. [We] may act against such initiatives if necessary,” a Turkish official told Reuters Thursday,  according to this article in Today’s Zaman, an English-language, Turkish newspaper. More on Cyprus natural gas in Thursday’s WSJ: “How Mighty Is Aphrodite?
  • Cypriot Christopher Pissarides, who won a Nobel Prize in economics in 2010, opposes a Cyprus bank deposit tax. See Bloomberg Businessweek’s lively Q&A with Pissarides.
  • Citibank noted earlier this week that Cyprus is unique, with “the reputational shadow of money laundering, tax avoidance and tax evasion hanging over them, as has been reported in the widely leaked report by the German secret service.”

 


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Lun 25 Mar - 00:24 (2013)    Sujet du message: Chypre et le moment Russe mais aussi le moment Turc Répondre en citant

shadok a écrit:
http://www.wikistrike.com/article-breaking-news-medvedev-demande-aux-russes…




L'effet boomerang.


Revenir en haut
shadok
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 2 052

MessagePosté le: Lun 25 Mar - 01:03 (2013)    Sujet du message: Chypre et le moment Russe mais aussi le moment Turc Répondre en citant

Un live du guardian  qui donne les infos au fur à et mesure ... 
http://www.guardian.co.uk/business/2013/mar/24/eurozone-crisis-cyprus-bailo…


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Lun 25 Mar - 01:19 (2013)    Sujet du message: Chypre et le moment Russe mais aussi le moment Turc Répondre en citant

Spain Brings the Pain to Bank Investors
The Spanish government will impose heavy losses on investors at nationalized banks and hire external advisers to help it manage these banks' assets. 


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:59 (2016)    Sujet du message: Chypre et le moment Russe mais aussi le moment Turc

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement Index du Forum -> Rubrique Finance -> Billets d'humeur Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 412, 13, 14  >
Page 3 sur 14

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com