FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement Index du Forum

FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement
Finance Européenne, Crise de la Dette, Banques, Zone Euro, Forum temporaire pour analyser l'activité , informer donner des nouvelles à ceux qui en ont envie .

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Fusion des banques Grecques : un article surréaliste

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement Index du Forum -> Rubrique Finance -> Billets d'humeur
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
shadok
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 2 052

MessagePosté le: Mar 9 Avr - 12:02 (2013)    Sujet du message: Fusion des banques Grecques : un article surréaliste Répondre en citant

Cet article publié hier par Boursorama me parait tellement surréaliste qu'il semble important d'y revenir, surtout dans le contexte actuel des "révélations" permettant les transferts de capitaux vers des paradis fiscaux .. et là il faut bien parler non pas de particuliers , mais également d'entreprises . 


On y découvre en particulier que les prêts de 50 milliards d'euros du FMI et de l'UE n'ont été destinés qu'à la recapitalisation bancaire !!! .. 
C'est à dire uniquement à combler des trous sans fond , dont le principe même des flux de capitaux non régulés  fait qu'ils partent vers les paradis fiscaux . 


Ces deux établissements, comme les deux autres banques systémiques du pays, Alpha bank et la banque du Pirée, sont en cours de recapitalisation, ayant déjà bénéficié des prêts de 50 milliards d'euros de l'UE et du FMI via le Fonds hellénique de stabilité financière (FHSF).




On bloque cette fusion car la part de marché de la nouvelle banque serait trop importante !!!  
 
 
Le gel de la fusion a été décidé à l'issue de discussions dimanche entre le gouvernement grec et la troïka des bailleurs de fonds UE, BCE et FMI, qui avait exprimé des inquiétudes sur la position dominante sur le marché grec de la nouvelle entité BNG-Eurobank, dont les actifs seraient équivalents au PIB grec, avec une part de marché de l'ordre de 40%. 
 
 
BNG et Eurobank est nationalisée mais convoquent leurs actionnaires ???  
 
 
 
 
Mardi, BNG et Eurobank ont annoncé la convocation d'une assemblée générale de leurs actionnaires en vue de lancer leurs augmentations de capital respectives, qui doivent s'achever "d'ici fin avril", selon le ministère grec des Finances. 
 
 
Il me semblait pourtant qu'en cas de nationalisation , l'actionnaire devenant l'Etat , la convocation n'est plus à l'ordre du jour .  
 
 
La conclusion me parait être la seule phrase sensée de l'article en question  :  
 
 
 
 
Le plus grand syndicat du privé GSEE a condamné lundi dans un communiqué "les pratiques de la troïka et le gouvernement grec qui les adopte". "L'objectif de la troïka est le contrôle politique et économique du pays", a estimé la GSEE.
Je crois qu'à ce niveau là c'est un dessaisissement immédiat qui s'impose de manière à retirer à la Troika tout pouvoir de nuisance , car là cela dépasse toutes les bornes . 


Cet article est  à rapprocher de l'article d'Olivier Berruyer publié aujourd'hui même sur la description de ce qu'est vraiment la Banque Universelle !!!!
http://www.les-crises.fr/modele-de-banque-universelle/
et cela donne une idée de l'utilisation démente des capitaux faite par la Troika , capitaux qui n'ont en rien aidé les Grecs , ni l'Etat grec, mais qui ont été uniquement destinés à sauver un concept insauvable par définition . 


AU FOU .. 




Ci-dessous reproduction de l'intégralité de l'article en question : 


L'annonce du gel de la fusion de la Banque Nationale de Grèce (BNG), première banque commerciale grecque, et d'Eurobank, ouvrant la voie à une possible nationalisation d'une ou des deux banques, a provoqué une chute de l'action de BNG en Bourse lundi, Eurobank s'envolant de 20%.
La décision de la Banque de Grèce, publiée tard dimanche soir, de geler la fusion annoncée depuis des mois entre BNG et Eurobank, qui seront recapitalisées séparément, a dans un premier temps fait chuter de 30% les titres des deux établissements à l'ouverture de la Bourse d'Athènes.
A la mi-journée, le titre de la BNG réduisait ses pertes à -8,85% alors que celui d'Eurobank gagnait 10%. A la fin de la séance à 14H20 GMT, l'action de la BNG a clôturé sur un recul -10,38%. En revanche, celle Eurobank a terminé sur un bond de+20% .
Le matin, une source bancaire expliquait que "la chute des actions de BNG et d'Eurobank est normale", en estimant que les deux établissements seraient certainement placés "sous contrôle du Fonds hellénique de stabilité financière (FHSF) et de la troïka", ce qui signifie une nationalisation de facto des deux établissements.

Une cliente retire de l'argent à un distributeur automatique de l'Eurobank à Athènes, le 17 mai 2012

Les dépôts bancaires dans ces établissements "sont garantis", affirmait en écho lundi le porte-parole du gouvernement Simos Kedikoglou à la télévision grecque Antena.
Ces deux établissements, comme les deux autres banques systémiques du pays, Alpha bank et la banque du Pirée, sont en cours de recapitalisation, ayant déjà bénéficié des prêts de 50 milliards d'euros de l'UE et du FMI via le Fonds hellénique de stabilité financière (FHSF).
Le gel de la fusion a été décidé à l'issue de discussions dimanche entre le gouvernement grec et la troïka des bailleurs de fonds UE, BCE et FMI, qui avait exprimé des inquiétudes sur la position dominante sur le marché grec de la nouvelle entité BNG-Eurobank, dont les actifs seraient équivalents au PIB grec, avec une part de marché de l'ordre de 40%.
Mardi, BNG et Eurobank ont annoncé la convocation d'une assemblée générale de leurs actionnaires en vue de lancer leurs augmentations de capital respectives, qui doivent s'achever "d'ici fin avril", selon le ministère grec des Finances.
Alpha Bank et Banque du Pirée ont aussi convoqué leurs actionnaires, jeudi pour la première, et vendredi pour la deuxième.

Des clients devant une agence d'Eurobank, à Athènes le 8 avril 2013

Pour garantir leur autonomie de direction, les quatre banques s'étaient engagées en décembre auprès des prêteurs du pays à lever elle-mêmes auprès d'investisseurs privés, 10% du capital final des établissements.
C'est cette condition qui a peu de chances d'être remplie par la BNG et Eurobank, indiquait une source proche du dossier à l'AFP lundi matin.
"La BNG et Eurobank ont admis qu'elles seraient incapables de réunir cet argent," a affirmé cette source.
Néanmoins, lundi après-midi, des sources au sein de la direction d'Eurobank ont fait savoir à l'Agence de presse grecque ANA, que la banque allait elle aussi essayer de relever le défi des 10% de capital privé nécessaire à son indépendance, au besoin en ayant recours à une participation volontaire du personnel.
Alpha et Banque du Pirée vont aussi tenter de lever les fonds auprès d'investisseurs privés, nécessaires au maintien de leur indépendance.
Si les trois établissements réussissent leur pari, ne resterait donc dans le giron du Fonds héllénique de stabilisation financière que la vénérable BNG.

Le siège de la Banque nationale de Grèce (BNG) à Athènes, le 26 octobre 2011

La Banque de Grèce a confirmé que le processus de recapitalisation de ces quatre banques dites systémiques "se poursuivait normalement et prendrait fin au mois d'avril".
Par ailleurs, le processus global de consolidation du paysage bancaire grec ne s'arrête pas, malgré le gel de ce que la presse grecque a surnommé la mega-fusion, a précisé une source bancaire proche du dossier.
Des rumeurs de marché font état d'un rapprochement possible entre Eurobank et Banque postale (Postbank) et d'une reprise de la petite banque en difficulté Proton par BNG.
Le plus grand syndicat du privé GSEE a condamné lundi dans un communiqué "les pratiques de la troïka et le gouvernement grec qui les adopte". "L'objectif de la troïka est le contrôle politique et économique du pays", a estimé la GSEE.





 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 9 Avr - 12:02 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement Index du Forum -> Rubrique Finance -> Billets d'humeur Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com