FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement Index du Forum

FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement
Finance Européenne, Crise de la Dette, Banques, Zone Euro, Forum temporaire pour analyser l'activité , informer donner des nouvelles à ceux qui en ont envie .

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

tiens, un petit pastiche pour les sans grades

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement Index du Forum -> Blogs amis et pensées émouvantes -> Pensées et textes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
chenpen


Hors ligne

Inscrit le: 20 Oct 2012
Messages: 7
Localisation: rennes

MessagePosté le: Dim 28 Avr - 16:39 (2013)    Sujet du message: tiens, un petit pastiche pour les sans grades Répondre en citant

Que voulez-vous?...Toujours l'Europe qui se ligue!
Etre vainqueur, c'est beau, mais vivre a bien son prix!
Toujours Bruxelles, ou bien Berlin,-jamais Paris!
Tout à recommencer, toujours!...On recommence
Deux fois, trois fois, et puis...C'était de la démence!
Au resto sans jamais desserrer les genoux!
A la fin nous étions trop fatigués!...

LE salarié Et nous?...
LE DUC de Sachs-Bercy, Hein?
LE salarié
Et nous, les petits, les obscurs, les sans-grades,
Nous qui bossions fourbus, blessés, crottés, malades,
Sans espoir de mandats, sans autres dotations;
Nous qui bossions toujours et jamais ne vivions;
Trop simples et trop gueux pour que l'espoir nous berne
De ce fameux bulletin qu'on a dans sa giberne;
Nous qui par tous les temps n'avons cessé d'aller,
Suant sans avoir peur, grelottant sans trembler,
Ne nous soutenant plus qu'à force de trompette,
De fièvre, et de chansons qu'en bossant on répète;
Nous sur lesquels depuis bien longtemps, songez-y,
Sac, pince, tourne-vis, blouses bleues, ordis,
-Ne parlons pas du poids toujours absent de vivre
A rendu des collègues désespérés de vivre.
Nous qui coiffés de casques sous les cieux bien trop chauds,
Sous les neiges n'avions même plus de paletots
Qui d'Espagne à Athènes exécutions des trottes;
Nous qui pour arracher ainsi que des carottes
Quelques droits pour apprendre, se soigner, s'abriter,


Devions les exiger, en nous privant d'manger;
Nous qui pour notre toux n'ayant pas de jujube,
Prenions des bains de pied d'un jour dans le Danube;
Nous qui n'avions le temps quand un beau financier
Nous disait : Tina, Ani, Flexi, c'est le pied !
"L'ennemi nous attaque, il faut qu'on le repousse!"
Que de manger un blanc de corbeau sur le pouce,
Ou vivement, avec un peu de neige, encor,
De nous faire un sorbet au sang de cheval mort;
Nous qui, la nuit aidant, n'avions pas peur des bourses,
Mais de nous réveiller, le matin, sans ressources;
Nous qui allions bosser et gagner notre pain
Ne cessions de suer pour de beaux lendemains.


Pour tous nos descendants, au chômage un sur quatre.

Pour vivre en travaillant, et vivant pour bosser.

Bossant et nous battant, maigres, nus, noirs et gais …

Nous, nous ne l'étions pas, peut-être, fatigués?
_________________
la liberté individuelle s'arrête là où elle met en danger la vie collective


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 28 Avr - 16:39 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement Index du Forum -> Blogs amis et pensées émouvantes -> Pensées et textes Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com