FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement Index du Forum

FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement
Finance Européenne, Crise de la Dette, Banques, Zone Euro, Forum temporaire pour analyser l'activité , informer donner des nouvelles à ceux qui en ont envie .

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

NEWS SUISSES : la file de Bergs
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement Index du Forum -> Rubrique Finance -> Revue de presse financière
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Mer 12 Mar - 00:10 (2014)    Sujet du message: NEWS SUISSES : la file de Bergs Répondre en citant

nouvelles règles financières mercredi 12 mars 2014
Fathi Derder exclu d’une banque pour être «politiquement exposé»
Le Conseil des Etats débat des nouvelles règles du GAFI. Les élus fédéraux doivent faire l’objet d’un contrôle plus serré. Le politicien vaudois en fait l’amère expérience


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 12 Mar - 00:10 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Mer 12 Mar - 11:44 (2014)    Sujet du message: NEWS SUISSES : la file de Bergs Répondre en citant

justice 10:38
Blanchiment: la Suisse inculpe Gulnara Karimova Gulnara Karimova, l’automne dernier, alors qu’était déclenchée une purge visant à l’écarter du pouvoir. Tachkent 24 octobre 2013 (Getty Image Europe)


La fille du chef de l’Etat ouzbek est rattrapée par un cas de corruption mêlant le groupe scandinave TeliaSonera. 800 millions de francs ont été gelés par Berne, dont 500 millions sont des pots-de-vin présumés.


Revenir en haut
bergs2


Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2013
Messages: 106

MessagePosté le: Dim 16 Mar - 12:37 (2014)    Sujet du message: NEWS SUISSES : la file de Bergs Répondre en citant

http://www.prorussia.tv/L-emission-A-baton-rompu-recoit-Oskar-Freysinger-Co…

int. D'oscar Freysinger auteur de l'initiative concernant immigration de masse ,l'interdiction des minarets en suisse .Les radios russes donnent la parole plus facilement que boursorama ou la censure fait merveille


Revenir en haut
bergs2


Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2013
Messages: 106

MessagePosté le: Lun 17 Mar - 19:05 (2014)    Sujet du message: NEWS SUISSES : la file de Bergs Répondre en citant



La convention sur les successions enterrée aux Etats? Relations France-Suisse —
Après le refus d’entrée en matière du National en décembre dernier, c’est au tour du Conseil des Etats d’examiner le texte ce mardi. Mais la convention est pratiquement morte et enterrée quoi qu'il advienne.
Par Christine Talos, Berne. Mis à jour à 16h28

1/17 Mardi 18 mars
Après le National, le Conseil des Etats s'empare à son tour de la convention sur les successions. La commission de l'économie et des redevances propose l'entrée en matière et de renvoyer le texte au Conseil fédéral.
Image: Keystone

   


Articles en relation

La convention sur les successions avec la France est mal en point. Le Conseil national a refusé sèchement en décembre dernier, par 122 voix contre 53, d’entrer en matière sur ce texte fustigé par la droite, les Romands en tête. Le Conseil des Etats pourrait lui porter le coup de grâce ce mardi 18 mars.
Rappel des faits.
La convention sur les successions, c’est quoi déjà?
La France a fait savoir à la Suisse en 2011 qu’elle dénonçait la convention sur les successions en vigueur depuis 1953 entre les deux pays. Comme Berne ne souhaitait pas de vide juridique, elle a entamé des négociations avec Paris. Négociations qui ont abouti à la signature d’une «nouvelle convention contre les doubles impositions en matière de successions» le 11 juillet dernier entre Eveline Widmer-Schlumpf et le ministre français de l’économie et des finances, Pierre Moscovici.
Quel est l’enjeu de la nouvelle convention?
Il est de taille. Car le texte prévoit une imposition sur la base du domicile de l'héritier et non plus de celle du défunt, comme cela se pratique aujourd’hui dans de nombreux pays. Si le défunt (qu’il soit suisse, français ou autre), meurt en France et détient des immeubles en Suisse, ceux-ci seraient imposés par la France. Ou si un expatrié suisse en France hérite de la maison familiale suisse, il devrait payer jusqu'à 45% de droits de succession sur celle-ci contre presque rien avec le système actuel. Condition toutefois : l'héritier devra résider dans l’Hexagone depuis au moins 8 ans.
Pourquoi le National a descendu en flamme ce projet?
Le débat a été chaud en décembre et la droite a démoli ce texte jugé beaucoup trop favorable à la France. Le Genevois Christian Lüscher (PLR) a résumé la position des opposants à la convention en dénonçant ce «diktat d’un pays ami et voisin». L’UDC a jugé elle inadmissible qu'un entrepreneur suisse dont la fille s'est établie dans l'Hexagone voit toute sa succession taxée à 45% par le fisc français. Pour la gauche en revanche, le nouveau texte vaut mieux que rien et évitera les risques de double imposition.Verts et PS auraient voulu accepter l'entrée en matière pour ensuite renvoyer le texte au Conseil fédéral en le priant d'obtenir la réciprocité et de négocier une meilleure convention.
Que va-t-il se passer aux Etats?
Contrairement au National, la Chambre haute va peut-être accepter l’entrée en matière pour renvoyer au Conseil fédéral cette convention en le chargeant de la renégocier dans le cadre d’un « dialogue structuré» qui portera sur d’autres objets de politique financière. C’est du moins ce que prône la commission de l’économie et des redevances à l’unanimité. Celle-ci a jugé, comme le National, que le texte signé par Eveline Widmer-Schlumpf défavorisait trop les résidents en France héritant de parents en Suisse par rapport à l’actuelle convention. Mais elle préfère que le Conseil des Etats accepte l’entrée en matière pour ne pas enterrer définitivement le texte et risquer ainsi le vide juridique. Si la Chambre des cantons suit la commission, la nouvelle convention retournera alors au National ou la Chambre du peuple ne manquera pas de l'enterrer en seconde lecture.
Va-t-on vers un vide conventionnel? Très probablement. Car le ministre français de l’Economie Pierre Moscovici, en visite en Suisse début mars, s’est montré ferme et n’a pas l’intention de renégocier ce texte, qu’il a qualifiée d’équilibré et qui n’a rien d’impérialiste. Vu de Paris, il n'est pas question de rester sur ce document de 1953, jugé obsolète et déséquilibré. La France va donc dénoncer cette vieille convention et rien ne la remplacera pour l’heure. Il y aura alors un vide conventionnel, ce qui privera les contribuables concernés d’un cadre juridique bilatéral, ce qui risque d’engendrer des contentieux.
Pas de convention, et alors?
Le risque pour les 187'000 expatriés suisses en France ou les 100’000 Français vivant en Suisse est qu’ils soient imposés à la fois par Berne et Paris s’ils héritent d’un parent en Suisse. Dans ce système de double imposition, Paris assure que la Suisse a plus à perdre que la France, notait récemment le journal Le Figaro. En outre, il pourrait y avoir un impact sur les relations franco-suisses. En effet, Paris avait d’abord fait comprendre qu'il n'était pas question de discuter d'autres sujets avant d'avoir clos ce dossier. Or Paris et Berne ont notamment la question en suspens des avoirs français non déclarés au fisc et placés dans des coffres helvétiques, comme l’a rappelé début mars Pierre Moscovici.


Revenir en haut
bergs2


Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2013
Messages: 106

MessagePosté le: Mar 18 Mar - 16:49 (2014)    Sujet du message: NEWS SUISSES : la file de Bergs Répondre en citant

Contrairement à la france et aux US la suisse ne sanctionnera pas la Russie .....

Crimée: Berne ne suivra pas les sanctions de l'UE et des Etats-Unis


La présidence de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) oblige la Suisse à être "doublement impartiale" dans la crise en Ukraine, affirme Didier Burkhalter dans une interview publiée mardi. Berne ne s'alignera ainsi pas automatiquement sur les sanctions décrétées par l'UE et les Etats-Unis.
"La Suisse analyse la situation et ce que font ses principaux partenaires", a déclaré le président de la Confédération dans une interview parue mardi sur le site internet de la "NZZ". "Nous nous laissons un peu de temps et ne faisons pas simplement ce que fait l'alliance X ou Y", a-t-il ajouté.
"Rien à voir avec la démocratie"

A Moscou, le président Vladimir Poutine a paraphé mardi le traité intégrant la Crimée à la Russie, au surlendemain du référendum par lequel les électeurs de la presqu'île ont voté à près de 97% en faveur du rattachement.
Le ministère ukrainien des affaires étrangères a réagi en déclarant que l'Ukraine "ne reconnaîtra jamais" le rattachement de la Crimée à la Russie: l'accord signé à Moscou n'a "rien à voir avec la démocratie, le droit et le bon sens".
Comportement occidental "irresponsable"

Vladimir Poutine a par ailleurs fustigé l'Union européenne et les Etats-Unis. Dans la crise ukrainienne, "les Occidentaux ont franchi la ligne rouge et se sont comportés de manière irresponsable", a affirmé le président russe, estimant qu'ils font preuve de "cynisme", agissent selon "le droit du plus fort" et ignorent "le droit international".

La Russie incontournable

Des "Occidentaux" qui vont devoir maintenir des liens avec la Russie même s'ils n'acceptent pas la sécession de la Crimée et son intégration probable dans la Fédération russe selon le professeur André Liebich, professeur honoraire à l'Institut de hautes études internationales et du développement (IHEID) à Genève, dans un entretien avec l'ats.
Les sanctions ne sont jamais "unilatéralement nocives", souligne le spécialiste, notant que l'Union européenne et les Etats-Unis ont besoin de la Russie, sur des dossiers comme la Syrie ou l'Iran, mais aussi pour des questions énergétiques.


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Mer 19 Mar - 09:11 (2014)    Sujet du message: NEWS SUISSES : la file de Bergs Répondre en citant

Conflit fiscal 07:34
Deux sénateurs américains veulent extrader des banquiers suisses John McCain et Carl Levin veulent traquer vigoureusement par l’extradition des banquiers suisses (Reuters)


Carl Levin et John McCain, présidents du comité d’enquête du Sénat, ont demandé mardi au ministère de la justice (DoJ) que les banquiers et conseillers financiers suisses qui ont aidé des contribuables américains à frauder le fisc soient extradés aux Etats-Unis


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Mer 19 Mar - 11:13 (2014)    Sujet du message: NEWS SUISSES : la file de Bergs Répondre en citant

Credit Suisse, remake lucratif de l’affaire UBS Myret Zaki C’est l’histoire d’une grande banque suisse. La justice américaine lui reproche d’avoir aidé des citoyens US à frauder le fisc entre 2002...


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Jeu 3 Avr - 13:29 (2014)    Sujet du message: NEWS SUISSES : la file de Bergs Répondre en citant

Malversations jeudi 03 avril 2014
Un mandat d’arrêt international vise un professeur des HUG

Deux plaintes pénales poussent le responsable de l’unité de génétique psychiatrique à prendre la fuite. Les préjudices sont estimés à 1,7 million


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Jeu 3 Avr - 14:12 (2014)    Sujet du message: NEWS SUISSES : la file de Bergs Répondre en citant

5:42pm COMPANIES
Widow of finance chief hits at Zurich Wauthier’s family attacks insurer over probe into his death


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Ven 25 Avr - 18:09 (2014)    Sujet du message: NEWS SUISSES : la file de Bergs Répondre en citant

La Suisse se penche sur un "Smic" supérieur à 3.000 euros
25/04 | 14:28 | mis à jour à 15:26 | Les Echos

A l'initiative de deux syndicats suisses, le pays pourrait se doter d'un salaire minimum de 4.000 francs suisses, soit l'équivalent de 3.240 euros. Un record mondial...


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Mer 7 Mai - 19:37 (2014)    Sujet du message: NEWS SUISSES : la file de Bergs Répondre en citant

OCDE 16:13
Johann Schneider-Ammann évoque un référendum sur le secret bancaire
Le conseiller fédéral a posé des conditions pour l’application de l’accord de l’OCDE sur l’échange automatique d’informations signé mardi à Paris. Johann Schneider-Ammann a en outre relevé que le peuple suisse pourrait avoir le dernier mot


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Jeu 8 Mai - 10:00 (2014)    Sujet du message: NEWS SUISSES : la file de Bergs Répondre en citant

blanchiment d’argent 09:55
Recul du nombre de dénonciations en Suisse
Le nombre de dénonciations pour soupçons de blanchiment d’argent a reculé l’an dernier en Suisse. Mais les sommes de valeurs patrimoniales suspectes sont restées proches de trois milliards de francs


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Jeu 8 Mai - 10:03 (2014)    Sujet du message: NEWS SUISSES : la file de Bergs Répondre en citant

réforme bancaire jeudi 08 mai 2014
La Finma ne durcit pas ses exigences pour les fonds propres d’UBS et de Credit Suise
La Finma exigera un ratio de levier de 4% pour Credit Suisse et de 4,6% pour UBS. La différence de traitement vise à mieux protéger les activités bancaires vitales pour la Suisse


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Jeu 8 Mai - 17:25 (2014)    Sujet du message: NEWS SUISSES : la file de Bergs Répondre en citant

chômage vendredi 09 mai 2014
Genève pourrait perdre chaque année jusqu’à 600 postes bancaires d’ici à 2020 Crise financière et changement de modèle d’affaires dû à la fin du secret bancaire devraient conduire – à l’horizon 2020 à Genève – jusqu’à la suppression de 3000 postes supplémentaires sur les plus de 19 000 existants. (Keystone)


Pour l’heure, le secteur financier a su absorber le choc des départs. Les cadres de la gestion privée ne sont plus à l’abri du chômage


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Ven 9 Mai - 09:35 (2014)    Sujet du message: NEWS SUISSES : la file de Bergs Répondre en citant

votation du 18 mai vendredi 09 mai 2014
Le salaire minimum inquiète l’hôtellerie-restauration
Les syndicats défendent la limite à 4000 francs par mois, alors que les responsables d’établissements se disent en difficulté


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:01 (2016)    Sujet du message: NEWS SUISSES : la file de Bergs

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement Index du Forum -> Rubrique Finance -> Revue de presse financière Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  >
Page 5 sur 9

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com