FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement Index du Forum

FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement
Finance Européenne, Crise de la Dette, Banques, Zone Euro, Forum temporaire pour analyser l'activité , informer donner des nouvelles à ceux qui en ont envie .

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Ukraine
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement Index du Forum -> Rubrique Finance -> Intelligence et Guerre Economique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
bergs2


Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2013
Messages: 106

MessagePosté le: Mar 4 Mar - 16:27 (2014)    Sujet du message: Ukraine Répondre en citant

Crise en Ukraine :bénéfique pour les céréaliers mais risquée pour certains groupes français
PARIS - La banque Société Générale, dont la stratégie internationale est basée sur la Russie, le constructeur automobile Renault, mais aussi les céréaliers français, concurrents des blés ukrainiens, l'industrie chimique et les cosmétiques pourraient être touchés par la crise russo-ukrainienne.

L'excédent commercial avec l'Ukraine a atteint l'an dernier 334 millions d'euros, après 514 millions en 2012. Avant la crise, il atteignait 603 millions en 2008.

Les préparations pharmaceutiques (101 millions d'euros) arrivent en tête des exportations françaises (958 millions) vers ce pays. Elles devancent les pesticides et autres produits agrochimiques (82 millions) et les parfums et cosmétiques (71 millions), selon les Douanes françaises.

Les importations depuis l'Ukraine (624 millions) sont, elles, dominées par un seul secteur: l'agriculture. Les céréales (hors riz), légumineuses et oléagineux ont pesé le plus lourd à 210 millions d'euros, devant les huiles et graisses (185 millions) et les engrais et composés azotés (31 millions).

La situation en Crimée a entraîné une flambée soudaine lundi des cours sur le marché européen des céréales, notamment en blé et en maïs. Ce pays est un acteur majeur des exportations de ces céréales.

A court terme, cette hausse représente des opportunités à saisir pour les producteurs français, selon le cabinet d'analyse agricole Agritel. Mais ce n'est pas un mouvement pérenne, dans la mesure où le stock mondial est abondant et les cours plutôt sur une tendance baissière.

Par ricochet, la crise ukrainienne pourrait ainsi peser sur les relations économiques entre la France et la Russie.

En particulier sur le premier poste des exportations françaises vers la Russie (7,68 milliards au total), le secteur des aéronefs et engins spatiaux qui a rapporté 1 milliard l'an dernier.

Moscou a signé en 2011 l'achat de deux navires de type Mistral (porte-hélicoptères), pour plus d'un milliard de dollars. Le premier doit être livré en octobre 2014.

Par ailleurs, Arianespace négocie actuellement l'achat de lanceurs russes Soyouz, tandis qu'Airbus Helicopters lorgne sur la prochaine grosse commande russe.

- 18 milliards d'euros d'échanges avec la Russie-

Les banques françaises, quasiment absentes d'Ukraine, ont mis un pied en Russie. Surtout la Société Générale, puisqu'il s'agit de son deuxième marché derrière la France. Elle détient notamment 90% de Rosbank, n°2 du pays en termes de réseau.

Sa concurrente BNP Paribas a créé une société commune avec Sberbank dans le crédit à la consommation, Cetelem Bank, et possède UkrSibbank (2 millions de clients) en Ukraine.

Le titre Société Générale a terminé en baisse de 5,43% lundi à la Bourse de Paris, où le constructeur automobile Renault (la Russie est son troisième marché) et le fabricant de revêtements de sol Tarkett, dont la Russie est l'un des principaux marchés, ont également été chahutés.

Il est bien trop tôt pour évaluer l'impact d'éventuelles sanctions, a estimé mardi Jérôme Stoll, directeur commercial de Renault, qui contrôle le groupe russe Avtovaz.

Le futur numéro un de PSA Peugeot Citroën, Carlos Tavares, ne s'est pas montré inquiet car malheureusement le groupe n'est pas très gros en Russie.

En 2013, les exportations françaises vers la Russie ont atteint 7,68 milliards d'euros et les importations 10,58 milliards, selon les Douanes.

Derrière l'aéronautique, les plus grosses exportations françaises concernent les préparations pharmaceutiques (800 millions) et les parfums et cosmétiques (439 millions).

Mais la France est particulièrement gourmande de produits pétroliers et gaziers russes: les produits du raffinage du pétrole représentent la moitié des importations françaises (4,9 milliards), devant le pétrole brut (3,8 milliards) et la houille (260 millions).

En 2013, la Russie a représenté 17% des approvisionnements en contrats de long terme de GDF Suez, derrière la Norvège (27%). Lors de la précédente crise de 2009, le groupe avait subi une réduction de 15% de ses approvisionnements du jour au lendemain mais dans un contexte différent.

Les dépenses à l'étranger des riches Russes --deuxième clientèle touristique mondiale avec 5% des dépenses en biens personnels de luxe-- pourraient souffrir en cas de sanctions, selon un expert du marché, mais les marques de luxe sont peu présentes en Russie.

bur-elm/cb/pb

SOCIETE GENERALE

RENAULT

AIRBUS GROUP

BNP PARIBAS

SBERBANK ROSSII OAO

TARKETT

AVTOVAZ


(©AFP / 04 mars 2014 14h19)


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 4 Mar - 16:27 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
bergs2


Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2013
Messages: 106

MessagePosté le: Mar 4 Mar - 19:20 (2014)    Sujet du message: Ukraine Répondre en citant

Alain Campiotti La violence paie . Voyez Poutine

Donc, Vladimir Poutine s’est emparé, de l’intérieur, grâce à son armée et sans tirer un coup de feu, de la Crimée que Nikita Khrouchtchev avait cédée il y a juste soixante ans à l’Ukraine, par souci de cohérence géographique quand l’URSS paraissait indestructible. Et Moscou ne rendra pas la presqu’île, sauf si l’Ukraine redevient le vassal accommodant que le Russe demande.
La force fait son œuvre. L’Europe et les Etats-Unis (les amants de Vénus : voir l’article précédent) sont plongés dans un profond embarras. Et Didier Burkhalter, président pour un an de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe, est à la manœuvre. Vous voyez le tableau.
Rappel de l’épisode précédent. Quand le sang commençait de couler à Kiev, trois ministres européens étaient accourus pour proposer un compromis. Viktor Ianoukovytch, aux abois, avait saisi cette perche, et signé. Mais les insurgés de Maïdan ne voulaient plus de ce kleptocrate vacillant ; organisés quasi militairement, ils ont chassé le président. Le nouveau pouvoir qui s’est mis en place déplaisait tant aux Russes (on ne dit pas : aux russophones d’Ukraine) que Vladimir Poutine a employé, pour tenter de renverser ce cours défavorable, le moyen à disposition : la force armée. Et ça marche.
Cette chronique n’est pas une apologie de la violence. Elle cherche juste à attirer l’attention sur les risques que prend l’Occident, et les périls vers lesquels il va en refusant de regarder la force en face.
Les Européens, pour des raisons historiques manifestes, sont maintenant des pacifistes pas très heureux, docteurs en compromis, grands maîtres dans l’art d’arrondir les angles. Quand un coup dur arrive, ils s’éparpillent pour se cacher dans l’abri le plus proche, après avoir constaté leurs désaccords sur ce qu’il faut faire.
Les Etats-Unis, eux, rentrent à la maison avec pas mal de sang sur leur treillis, et ils veulent désormais faire confiance à leur technologie et à leur mobilité, plus aux boots dans le sable ou la steppe.
On a déjà vu ça. Naturellement, Poutine n’est pas Hitler. Mais ce qu’a entrepris le Russe en Ukraine (et auparavant, dans d’autres conditions, en Géorgie), ressemble furieusement à l’action menée par l’Allemagne en 1938 pour récupérer les territoires des Sudètes au détriment de la Tchécoslovaquie : mêmes proclamations enflammées sur la défense des «nationaux», même agitation organisée dans les populations qu’on veut récupérer, même hystérie dans la propagande nationaliste : si vous n’entendez pas le russe, vous pouvez quand même aller jeter un coup œil à la chaine de TV «Russia Today», ou sur son site internet. Vous aurez peur.
Comme en 1938, il ne manque pas de ce côté de l’Europe d’avocats, moins excités, des «intérêts géopolitiques», de l’Allemagne alors, de la Russie aujourd’hui, qu’il faudrait prendre en compte et respecter. C’est l’évidence : il faut toujours écouter ce que l’autre a à dire et comprendre ce qui l’anime. Mais la pire manière de traiter, c’est d’avancer en état de faiblesse, en ayant honte de sa force et de la montrer. Enfouir sa capacité de violence revient à la libérer chez l’autre. Regardez l’Ukraine.
La paix que les Européens souhaitent sur leur continent ne sera durablement établie – après une autre guerre ? – que s’ils mettent leurs ressources et leurs forces en commun, dans tous les domaines, et en particulier en matière de sécurité et de défense. Aujourd’hui, avec ses innombrables petites armées, l’Europe est une puissance impuissante. Et cela concerne aussi la Suisse. L’espace aérien continental, par exemple, sera mieux protégé par une défense unifiée et collective que par de petits systèmes enfermés dans des frontières. Avec ou sans Gripen…
Publié le 4 Mars 2014 à 14:40
Bio
Journaliste

S'il hésitait entre Pékin et New York, Alain Campiotti choisirait-il Lausanne, où il vit maintenant? Journaliste, il a surtout écrit hors de Suisse, pour 24 heures, L'Hebdo, Le Nouveau Quotidien et Le Temps, comme reporter ou comme correspondant. Terrains de prédilection: la Chine, les Etats-Unis et le Proche-Orient au sens large. Autrement dit le monde qui change et qui craque.

Lire la suite


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Mer 5 Mar - 10:38 (2014)    Sujet du message: Ukraine Répondre en citant

6:25pm
US considers sanctions on Russian banks First action would be visa bans and asset freezes


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Mer 5 Mar - 10:38 (2014)    Sujet du message: Ukraine Répondre en citant

7:34am WORLD
US and Russia to hold Ukraine talks Moscow spent $11.3bn supporting rouble at start of the week


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Lun 16 Juin - 23:25 (2014)    Sujet du message: Ukraine Répondre en citant

Après réflexion :

  1. Oettinger n'exclut pas le soutien de South Stream
    Voix de la Russie ‎- il y a 5 heures
    La Commission européenn n'exclut pas que le projet russe du gazoduc South Stream pourrait être soutenu, a communiqué le commissaire ...



Revenir en haut
shadok
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 2 052

MessagePosté le: Mer 18 Juin - 07:43 (2014)    Sujet du message: Ukraine Répondre en citant

http://histoireetsociete.wordpress.com/2014/06/17/les-autorites-de-kiev-quand-on-ne-sait-pas-boire-on-ne-boit-pas-par-danielle-bleitrach/


et le remarquable article d'OB sur le prix du gaz 
http://www.les-crises.fr/le-gaz-ukrainien/


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Jeu 19 Juin - 20:35 (2014)    Sujet du message: Ukraine Répondre en citant

How the Fed helped cause Ukraine crisis
 Reuters
One author says the Federal Reserve stirred the political upheaval in Ukraine that led to crisis.


Revenir en haut
shadok
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 2 052

MessagePosté le: Sam 5 Juil - 16:46 (2014)    Sujet du message: Ukraine Répondre en citant

Nouveau discours de Paul Craig Roberts 
http://fr.sott.net/article/22085-Washington-assassine-des-pays-la-constitution-des-Etats-Unis-et-les-medias-pressetitues-rendent-les-Americains-complices


Revenir en haut
shadok
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 2 052

MessagePosté le: Sam 19 Juil - 01:42 (2014)    Sujet du message: Ukraine Répondre en citant

La presse américaine se lâche 
enregistrements confisqués
http://bit.ly/1oRCSgg
http://www.zerohedge.com/news/2014-07-18/ukraines-security-service-has-confiscated-air-traffic-control-recordings-malaysian-j


The Final Moments Of Flight MH-17: The Russian Side Of The Story
http://www.zerohedge.com/news/2014-07-18/final-moments-flight-mh-17-russian…
http://www.zerohedge.com/news/2014-07-17/ukraine-releases-youtube-clip-prov…


Revenir en haut
shadok
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 2 052

MessagePosté le: Lun 21 Juil - 21:24 (2014)    Sujet du message: Ukraine Répondre en citant

http://www.zerohedge.com/news/2014-07-21/russia-says-has-photos-ukraine-deploying-buk-missiles-east-rader-proof-warplanes-mh1
conférence officielle Russe avec preuves à l'appui ... Pour l'instant , la meilleure synthèse est celle là 





Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Lun 21 Juil - 22:13 (2014)    Sujet du message: Ukraine Répondre en citant

shadok a écrit:
http://www.zerohedge.com/news/2014-07-21/russia-says-has-photos-ukraine-deploying-buk-missiles-east-rader-proof-warplanes-mh1
conférence officielle Russe avec preuves à l'appui ... Pour l'instant , la meilleure synthèse est celle là 






Oui


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Lun 21 Juil - 23:36 (2014)    Sujet du message: Ukraine Répondre en citant

8:33pm WORLD
Europe urged to harden Russia sanctionsUN calls for unrestricted access to MH17 crash site


Revenir en haut
shadok
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 2 052

MessagePosté le: Jeu 24 Juil - 19:42 (2014)    Sujet du message: Ukraine Répondre en citant

http://fr.ria.ru/business/20140724/201932764.html
Sanctions OMC 


Revenir en haut
shadok
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 2 052

MessagePosté le: Jeu 24 Juil - 19:43 (2014)    Sujet du message: Ukraine Répondre en citant

Les Russes soutiennent désormais les thèses dites "conspirationnistes" .. 
Accrochez vous , tout va sortir 
http://french.ruvr.ru/2014_07_24/Les-intrigues-autour-de-Strauss-Kahn-ou-que-reproche-Washington-a-l-ancien-patron-du-FMI-4928/


Revenir en haut
shadok
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 2 052

MessagePosté le: Lun 28 Juil - 00:18 (2014)    Sujet du message: Ukraine Répondre en citant

Projets fils Biden En Ukraine 
http://www.zerohedge.com/news/2014-07-25/company-which-joe-bidens-son-director-prepares-drill-shale-gas-east-ukraine


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:20 (2016)    Sujet du message: Ukraine

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement Index du Forum -> Rubrique Finance -> Intelligence et Guerre Economique Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
Page 2 sur 3

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com