FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement Index du Forum

FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement
Finance Européenne, Crise de la Dette, Banques, Zone Euro, Forum temporaire pour analyser l'activité , informer donner des nouvelles à ceux qui en ont envie .

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

CHINE : La MONNAIE un outil économique (2)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement Index du Forum -> ARCHIVES Billets -> Archives Shadok
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
shadok
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 2 052

MessagePosté le: Lun 29 Oct - 12:12 (2012)    Sujet du message: CHINE : La MONNAIE un outil économique (2) Répondre en citant

Monnaie Chine : un outil économique (2)
10 avril 2012 | 

La Monnaie Chinoise est un outil protectionniste au service de l'économie .
C'est en 1976 que les Chinois ont commencé à dévaluer le yuan pour réduire sa valeur tout en conservant son inconvertibilité .
En adhérant à l'OMC , la Chine a bénéficié de la suppression d'un certain nombre de barrières douanières tout en gardant une compétitivité accrue grâce à la sous-évaluation de sa monnaie .
Mais comment a-t-elle fait ?
La Banque centrale Chinoise regorge de liquidités , comme nous l'avons vu dans le billet 1 ..
Le bilan d’une banque centrale est schématiquement composé :
• à l’actif, de ses réserves de change (or et devises) ainsi que de ses créances sur son Etat et les établissements de crédit de son système financier ;
• au passif, de la monnaie nationale qu’elle émet, ainsi que de ses dettes à l’égard de son Etat et des établissements de crédit de son système financier.
Si les soldes sont excédentaires , la banque centrale en laissant s'apprécier sa monnaie retrouve un équilibre , mais réduit sa compétitivité .
Si les soldes sont déficitaires , la monnaie se déprécie et la compétitivité à l'exportation augmente retrouvant à nouveau un équilibre.
La Banque Centrale Chinoise n'est pas vraiment indépendante puisqu'elle agit de concert avec le Gouvernement Chinois . Elle conserve les devises de ses postes de réserves de change excédentaires et équilibre par une création supplémentaire de monnaie nationale . Cette augmentation de monnaie empêche l'appréciation et la perte de compétitivité mais risque de provoquer des tensions inflationnistes .
La BPOC stérilise cette augmentation de trois manières :
Par les taux et en particulier celui de son taux de base (mais la Chine joue assez faiblement sur les taux d'intérêts par rapport à d'autres pays, pour ne pas attirer de capitaux spéculatifs : à titre d'exemple le taux de base de la BPOC était de 2,75% en Mars 2011)


Par les coefficients de réserve obligatoires des banques chinoises
Par les opérations à marché ouvert et les émissions de obligations PCOB
A partir de 2002 , la progression spectaculaire des excédents chinois a forcé la BPOC à recourir très fortement à ces techniques pour maitriser l'inflation .
Les opération à marché ouvert lui permettent de retirer des milliards de Yuan (CNY) du circuit monétaire .
Ces retraits correspondent à des placements que les banques mettent chez elle à des taux faiblement rémunérés : ce que l'on appelle les bons de stérilisation .


La PBOC va donc récupérer des Milliards de yuans .. auprès des banques , en leur donnant en échange une obligation à un taux donné; C'est bien la PBOC qui doit de l'argent à la banque . Si la PBOC ne renouvelle pas cette obligation à sa maturité , la banque récupère les montants de monnaie prélevés , ce qui correspond en fait à une injection de liquidités dans le système .



En 2008 les Banques Chinoises étaient saturées de titres PBOC et la PBOC refusait d'en augmenter la rémunération pour éviter d'attirer des capitaux spéculatifs , les émissions devenaient insuffisantes pour "stériliser" , la PBOC a donc renforcé le relèvement des réserves obligatoires des banques . Le ratio des réserves obligatoires des banques a culminé à 21 % en 2011 .






Les Grandes banques chinoises ont des dépôts en provenance des ménages qui s'élevaient à 21 600 Milliards de CNY et 18 600 milliards de CNY en provenance des Entreprises . Le ratio des dépôts des ménages représente donc 53% du total des dépôts . Ces coefficients sont les ratios que les banques ont le droit de faire en fonction de leurs dépôts . Par exemple pour les 4 grandes banques chinoises , le ratio prêt sur dépôt n'a été que de 64% . Elles n'ont donc eu aucune difficulté à respecter ce coefficient de 21% (100-64= 36) .. Ce sont les petites banques chinoises qui ont été les plus gênées par ces augmentations car leur ratio Prêts/dépôts était de 84,7% (100,84,7= 15,3%) .. Ces augmentations ont donc forcé les petites banques chinoises à faire la course aux dépôts et à l'épargne des ménages .
La Crise de 2008 ayant également touché la Chine , la bourse chinoise s'étant effondrée , la stérilisation s'est interrompue et la base monétaire chinoise a augmenté très rapidement par injection massive de liquidités dans le système financier chinois . En janvier 2009, la PBoC annonçait qu’elle suspendait toutes ses émissions de titres à 1 an et 3 ans.
Associé à des plans de relance gouvernemental liés à la relance du crédit bancaire , cette politique a permis à la Chine d'associer stimulus budgétaire et assouplissement monétaire dès 2009 .
En 2011 , la PBOC s'est remise à stériliser ses excédents .
La Banque centrale chinoise (People’s Bank of China - PBoC) a défini le 7 mars 2011 un nouveau concept, le financement social total.
Son montant est fixé au Plan : Pour 2011 , il était fixé à 14 000 milliards de Yuans (2140 milliards de dollars) .
Il détaille comment les entreprises et les particuliers se financent pour assurer leur consommation ou leur investissement. A la différence de l’agrégat M2, qui mesure l’offre de liquidité disponible dans l’économie, le financement social s’intéresse à sa composition. Cet indicateur pose donc la question de l’allocation de la liquidité aux agents, et non plus seulement de son montant.
C'est pour le Gouvernement Chinois une manière d'orienter les secteurs qu'il veut voir se développer . La PBOC vient ainsi d'introduire des taux de réserves obligatoires différenciés pour compléter ces incitations sectorielles ou régionales.
Elle a aussi quelque part provoqué une crise de liquidités au sein même du secteur bancaire chinois , ce qui lui a permis d'effectuer un contrôle de l'inflation , mais qui a renchéri les taux interbancaires .. et a accentué les disparités entre petites banques et grandes banques .


Il est donc difficile comme on peut le voir de parler de Dette publique Chinoise .. On peut éventuellement parler de dettes des régions , mais ces dettes sont totalement sous la coupe du gouvernement Chinois .. qui est en train de trouver de nouvelles formules pour aider les régions à gérer leurs plans , sans pour autant recourir à des déficits trop importants (en apprenant aux gouverneurs régionaux à essayer de respecter des équilibres budgétaires) ..
La notion de Dette Chinoise suivant le principe des agences de notation américaine n'a même quasiment aucun sens dans le contexte qui vient d'etre décrit .
La Chine avance à petits pas dans un système qui s'internationalise de plus en plus .. Elle avance prudemment , en essayant de ne pas répéter nos erreurs qui sont nombreuses (spéculation, banques insolvables , ratios trop faibles etc... ) .. elle fait en sorte que la monnaie reste un outil public au service du public .
Et contrairement à l'Europe , dont la zone euro n'est destinée à rien d'autre qu'à servir de variable d'ajustement à la politique monétaire américaine, la Chine et les principaux BRICS viennent d'affirmer leur indépendance vis à vis de la maison dollar par la réunion de DELHI le 29 Mars 2012:
Le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud n’utiliseront plus le dollar dans leurs échanges
Les pays du BRICS représentent près de 20 du produit intérieur brut mondial, plus de 15% du volume des échanges mondiaux et environ 75% des devises étrangères. Leur contribution à la croissance économique mondiale dépasse les 50%.
Quant à la décision d’abandonner le dollar, les experts estiment que cela devrait provoquer « un basculement du monde ». Une fragmentation de l’espace monétaire mondial n’est pas à écarter. 


Cette description du système de stérilisation chinois est aussi destiné à montrer que les réflexions des agences de notation américaines sur l'endettement public chinois ne peuvent relever de rien d'autre que du fantasme le plus absolu .
Trois chiffres circulent et tout le monde parle bien entendu de déficit primaire et NON PAS DE DETTE .. 36% pour Moodys (qui ne fait pas de distinction avec une dette primaire ) , Entre 17 et 20% pour le Gouvernement chinois et selon un rapport présenté à Christine Lagarde en 2011 .. page 68 du rapport sur l'émergence de la Chine et graphiques associés N° 59 : Chine et déficits publics . Au vu de ces articles et commentaires surréalistes de la part des agences de notation , on peut se demander si leur dessein n'était pas simplement d'attirer un maximum de capitaux sur le territoire américain , en les dissuadant de s'investir en Chine .
Prochain billet : les taux et les placements chinois (pourquoi les obligations européennes) ... et les premiers Muni bonds (régions)


Sources
http://www.ambafrance-cn.org/La-politique-monetaire-chinoise-entre-t-elle-dans-un-nouveau-cycle.html
http://www.tresor.economie.gouv.fr/File/328674
http://lecercle.lesechos.fr/economie-societe/politique-eco-conjoncture/221133006/argent-chinois-et-dette-publique-zone-euro
Un exemple de retrait monétaire :http://french.peopledaily.com.cn/Economie/7119355.html
Plan : montant du Financement social :http://french.peopledaily.com.cn/Economie/7351034.html
http://www.algeriedz.info/2012/04/01/le-bresil-la-russie-linde-la-chine-et-lafrique-du-sud-nutiliseront-plus-le-dollar-dans-leurs- echanges/
Emergence de la Chine : http://www.cae.gouv.fr/IMG/pdf/098.pdf
Tableau récapitulatif qui montre les effets de la stérilisation ... et l'évolution du cours de la monnaie
http://www.ambafrance-cn.org/IMG/pdf/bulletin_economique_chine_no29_octobre…




Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 29 Oct - 12:12 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement Index du Forum -> ARCHIVES Billets -> Archives Shadok Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com