FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement Index du Forum

FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement
Finance Européenne, Crise de la Dette, Banques, Zone Euro, Forum temporaire pour analyser l'activité , informer donner des nouvelles à ceux qui en ont envie .

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Suisse : un universitaire syrien met en garde l’Europe qui «

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement Index du Forum -> Rubrique Finance -> Dernier BILLET: Face aux Faiseurs de Guerre: l'armée des ombres
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
bergs2


Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2013
Messages: 122

MessagePosté le: Ven 13 Avr - 20:33 (2018)    Sujet du message: Suisse : un universitaire syrien met en garde l’Europe qui « Répondre en citant

Bassam Tibi est professeur émérite de relations internationales à Göttingen. Il écrit régulièrement pour le grand journal suisse Basler Zeitung à propos de l’Islam, du monde arabe et des questions d’intégration. Selon lui, « la proportion de musulmans dans la population européenne augmente de manière inéluctable sans intégration. Les réfugiés arabes sont en train de changer l’Europe – et non l’inverse.« 
Est-il encore permis de s’interroger librement des conséquences de l’immigration musulmane en Europe ? Est-il encore possible, ou permis, dans le cadre d’un débat objectif, d’apporter la contradiction au discours dominant, en référence aux trois grands experts reconnus internationalement, Bernard Lewis, Bat Ye’or et Walter Laqueur ? Tous trois défendent la thèse selon laquelle le futur de l’Europe serait sa transformation en une Eurabie. Enfin, est-il possible de tirer des conclusions des statistiques qui prévoient l’augmentation de la proportion arabo-islamique de la population vivant sur le sol européen ?
Parmi les restrictions imposées par le discours dominant sur le droit fondamental à la liberté d’expression et à la science en relation avec le sujet en question se trouve l’accusation d’islamophobie. Ce terme fut forgé en Iran au début des années 1980 pour étouffer dans l’œuf toute discussion critique sur l’islam et l’islamisme ; il a ensuite été exploité comme une accusation et adopté par la gauche. L’écrivain français Pascal Bruckner s’oppose à cette direction. Il parle d’une islamophobie inventée, dont les principales victimes sont ceux qui ne participent pas à la tentative déplorée de tabouiser le sujet de « l’immigration islamique et ses conséquences ».
Tendance démographique
Sous le titre « Islamische Zuwanderung und ihre Folgen » (L’immigration islamique et ses conséquences), j’ai publié un livre qui est caché par tous les médias de langue allemande. Je suis l’une des victimes. Maintenant, les arguments peuvent être diffamés – mais il est plus efficace de les faire taire dans les médias. Mais qu’en est-il des statistiques ?
Au début de ce siècle, en 2004, la restriction de la liberté d’expression et de la science à l’égard de notre sujet n’était pas aussi sévère qu’aujourd’hui. Le quotidien Die Welt a publié le 28 juillet 2004 une interview de l’historien Bernard Lewis de Princeton sous le titre « L’Europe sera islamique à la fin du XXIe siècle« . La même année, le terme « Europe islamique » a été inventé dans un article publié dans le magazine américain Weekly Standard (numéro 4/2004) par le leader du Financial Times, Christoph Caldwell.
Un an plus tard, le publiciste juif d’origine égyptienne Bat Ye’or a publié aux Etats-Unis le livre très apprécié « Eurabia ». Elle y parle d’une tendance démographique et culturelle massive vers la transformation de l’Europe en une entité islamo-arabe. Les déclarations prophétiques de ce livre sont d’une actualité brûlante depuis la crise des réfugiés de 2015/2016.
Je me souviens toujours de ce livre quand j’entends dans de nombreuses villes allemandes aujourd’hui, dans les transports publics et les lieux publics, comment les « nouveaux Allemands » immigrés (Herfried Münkler, politologue) parlent très fort un arabe primitif qui me dérange en tant qu’arabophone syrien de langue maternelle. L’arabe est une langue mondiale belle et hautement civilisée, mais seulement si elle est maîtrisée par l’éducation. Les Arabes instruits parlent un arabe différent de ce que j’ai entendu si souvent dans les rues d’Allemagne depuis 2015 que je pense être dans un pays arabe.
L’arabe est une langue tellement différenciée que vous pouvez situer géographiquement et socialement une personne qui la parle. L’arabe que j’entends aujourd’hui en Europe n’est pas la langue des ingénieurs et médecins syriens éduqués qui nous font croire à la culture de l’accueil. J’entends un paysan ou un arabe de bidonville. En tant que Syrien civilisé, je ne connais la polygamie ni de ma famille Damascène ni des cercles où j’ai passé les 18 premières années de ma vie.
Dans son article « Strafbar, aber tolerated » (28 janvier 2018), le journal Welt am Sonntag parle de l’introduction de la polygamie par de nombreux réfugiés syriens, par exemple par un Syrien qui a amené quatre épouses et 23 enfants en Allemagne dans le cadre du regroupement familial aux frais du contribuable et est donc nourri en conséquence. L’article ajoute : « Ce n’est pas un cas isolé. »
Prévisions statistiques
J’en viens maintenant aux statistiques. L’American PEW Center à Washington et New York a publié des prévisions statistiques pour l’année 2050 à la fin novembre 2017, que le Frankfurter Allgemeine Zeitung a publié le 30 novembre. Selon le rapport, « la proportion de musulmans en Allemagne passera de 6,1 % en 2016 à 20 % en 2050« . En tant que Syrien et musulman, je n’ai aucune objection si ces gens ne deviennent pas Européens et n’apportent pas les conflits et la violence au Moyen-Orient en Allemagne. Le fait est que les réfugiés arabes changent l’Allemagne, et non l’inverse. Afin d’éviter d’emblée toute objection de préjugés et d’alarmisme, j’insiste sur le fait que je n’argumente pas contre les personnes qui fuient, mais contre les conséquences possibles qui modifient négativement l’Europe.
Indépendamment des statistiques citées et plus d’une décennie plus tôt, le journaliste égyptien Bat Ye’or, qui vit maintenant en partie en Suisse et en partie en Grande-Bretagne, a publié le livre provocateur « Eurabia » qui a déjà été cité. Walter Laqueur, l’autorité mondiale, argumente de la même façon dans son livre « Les derniers jours de l’Europe ». Il écrit : « Le déclin de l’Europe est regrettable ; il peut être ralenti (….) ». Et il ajoute que l’Europe islamique  » sera très différente de ce que nous savons et apprécions « . Comme Bat Ye’or, Laqueur a des racines juives et souligne sa sympathie pour les réfugiés, parce qu’il en a été un trois fois dans sa vie. Dans la préface de son livre, Laqueur se défend contre le fait d’être « placé dans le coin droit », comme le récit vert gauche le faisait avec les dissidents.
Menace non perçue
Dans ce qui suit, j’irai plus en détail sur le livre « Eurabia ». L’auteur y affirme qu’avec l’immigration islamique, une « transformation de l’Europe en Euro-Arabie » est en cours. Niall Ferguson, ancien historien d’Oxford et de Harvard, fait l’éloge du livre de Bat Ye’or avec la phrase suivante : « Plus tard, les historiens considéreront un jour leur monnaie du mot Eurabia comme prophétique.
Bat Ye’or s’étonne que les médias européens propagent une culture de l’accueil. « Les migrants musulmans qui affluent en Europe sont les créateurs de l’Eurabie. » La menace n’est donc même pas remarquée. En quoi Eurabia diffère-t-elle de l’Europe occidentale ? Ye’or répond : « Moins européen. » Tel semble être précisément l’objectif des multiculturalistes européens de gauche qui rejettent l’identité européenne et même proscrivent sa défense en tant que racisme.
Selon Bat Ye’or, l’Eurabie serait le résultat de « l’islamisation de l’Europe ». En tant que juive, elle est contrariée par le fait que l’Eurabie exprime une combinaison d’antiaméricanisme et de haine des juifs. « L’antisémitisme est le visage de l’Eurabie musulmane du futur. »
Ye’or attire l’attention sur les mauvaises mesures de propagande utilisées contre les critiques de ce scénario. Toute restriction contre l’afflux croissant de migrants musulmans en provenance de pays arabes et musulmans vers l’Europe est qualifiée de racisme.
Une décennie avant les statistiques PEW, Ye’or introduit la démographie comme argument. Entre le milieu du XXe et le début du XXIe siècle, le nombre total de la population arabe est passé de 80 à 320 millions. Aujourd’hui, on peut parler d’environ 400 millions d’Arabes, dont 50 pour cent ont moins de 20 ans ; ils ne voient une perspective d’avenir que s’ils fuient vers l’Europe. C’est pourquoi Bernard Lewis, dans le World Interview cité, a exprimé l’hypothèse que l’Europe sera arabo-islamique d’ici la fin du 21ème siècle. Ye’or note aussi : « L’intégration a généralement échoué ». Au lieu de cela, on assiste à une « islamisation ».
Bat Ye’or protège également son diagnostic de diffamation en soulignant qu’elle n’a pas de réserves contre les musulmans, mais contre les concessions aux normes religieuses et politiques des immigrants musulmans. Elle s’oppose également aux immigrés musulmans qui refusent de s’intégrer dans la culture européenne. Dans un tel développement, les immigrants ne deviennent pas européens, mais l’Europe devient moins européenne grâce à l’arabisation culturelle.
Un îlot de liberté
J’en viens maintenant à la question posée au début, pourquoi moi, un immigrant syrien, je me lève pour une Europe laïque contre l’Eurabie et partage les vues de Bernard Lewis et de Bat Ye’or. J’ai déjà répondu à cette question en 1998 dans la dédicace de mon livre « Europa ohne Identität ? La dédicace était destinée à mon professeur juif Max Horkheimer. De lui, j’ai appris que l’Europe était une « île de liberté » située dans un « océan de tyrannie ». C’est ce que dit la dédicace.
A la lumière de la crise des réfugiés en 2015/2016, j’ai publié une nouvelle édition de ce livre avec le nouveau sous-titre « Européanisation ou islamisation ». Le pays d’où je viens (Syrie) est une illustration de cet « océan de tyrannie ». Là-bas, les chiites alaouites au pouvoir et les sunnites s’entretuent depuis sept ans. Cela se poursuivra dans les années et les décennies à venir. Le diplomate italo-suédois de l’ONU Staffan de Mistura soupçonne que la solution au conflit syrien est plus difficile que de mettre fin à la guerre de Trente Ans.
Les choses se passent non seulement en Syrie, mais aussi en Irak, au Liban, au Yémen et en Afghanistan. Cela se produit avec des effets de transfert vers tous les pays du Moyen-Orient. L’Europe ne peut contenir l’explosion démographique de ces pays en accueillant des millions de réfugiés sans périr. L' »océan de tyrannie » du Moyen-Orient atteint l’Europe en tant qu’Eurabie.
Quelles conclusions peut-on tirer de la discussion Eurabia ci-dessus ? Le fait est que la part islamique de la population européenne continuera d’augmenter de façon inéluctable sans intégration. Il est également un fait que l’UE n’a pas de politique pour faire face à ce phénomène qui menace son existence. C’est aussi un fait qu’il ne s’agit pas d’un « asile politique » mais d’une migration des peuples.
La moralisation ne se poursuit pas
La première conclusion est que la moralisation ne se poursuit pas sur cette question ; elle est tout aussi néfaste que la polarisation opposée et l’islamophobie. L’Europe a besoin d’une politique qui remplit deux tâches : d’une part, transformer l’immigration clandestine en une immigration ordonnée. Ce règlement prévoit des quotas et une limitation du nombre de pays d’accueil en fonction de leurs capacités. De plus, toute immigration doit s’accompagner d’une politique d’intégration. Dans le cas contraire, des sociétés parallèles émergeront et contribueront à faire de l’Europe une Eurabie à long terme.
C’est pourquoi j’ai plaidé de manière restrictive dans plusieurs articles du Basler Zeitung en faveur de l’intégration des musulmans en tant que citoyens, en tant que citoyens individuels, et j’ai résisté à la définition des minorités qui ont des droits des minorités et qui se comporteront différemment lorsqu’elles deviendront majoritaires.
Les livres de Bassam Tibiactuels sont « Islamische Geschichte und deutsche Islamwissenschaft » (ibidem, 2017) et « Islamische Zuwanderung und ihre Folgen » (ibidem, 2018). (Basler Zeitung)
Bazonline


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 13 Avr - 20:33 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
warner009


Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2018
Messages: 2
Localisation: United States

MessagePosté le: Ven 20 Avr - 11:04 (2018)    Sujet du message: Suisse : un universitaire syrien met en garde l’Europe qui « Répondre en citant

Great discussion!
_________________
I am a writer


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
root56r


Hors ligne

Inscrit le: 31 Mar 2018
Messages: 31

MessagePosté le: Dim 10 Juin - 18:56 (2018)    Sujet du message: Suisse : un universitaire syrien met en garde l’Europe qui « Répondre en citant

Burger King Holdings, Inc., the parent company, is privately owned by 3G Capital.


burger king holiday hours      |
bk working hours


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
funnyjokes


Hors ligne

Inscrit le: 01 Juin 2018
Messages: 4
Localisation: Togo

MessagePosté le: Mer 11 Juil - 05:18 (2018)    Sujet du message: Suisse : un universitaire syrien met en garde l’Europe qui « Répondre en citant

 I vote on the question or comment. I will also make comment if I feel my words contribute to the discussion and has not be completely duplicated by someone else's words. I am interested in all of the discussions, although I may not be able to post my opinions because my workplace and I have to wait until the end of the day to make my comment or provide an answer.

    happy wheels


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:35 (2018)    Sujet du message: Suisse : un universitaire syrien met en garde l’Europe qui «

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement Index du Forum -> Rubrique Finance -> Dernier BILLET: Face aux Faiseurs de Guerre: l'armée des ombres Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com