FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement Index du Forum

FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement
Finance Européenne, Crise de la Dette, Banques, Zone Euro, Forum temporaire pour analyser l'activité , informer donner des nouvelles à ceux qui en ont envie .

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Divers
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement Index du Forum -> ARCHIVES Billets -> Archives Revue de presse
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Sam 17 Nov - 18:44 (2012)    Sujet du message: Divers Répondre en citant

Rappel sur Ponzi :


http://fr.wikipedia.org/wiki/Chaîne_de_Ponzi


http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_Ponzi_schemes



Charles Ponzi - Wikipedia, the free encyclopedia
en.wikipedia.org/wiki/Charles_Ponzi

Carlo Pietro Giovanni Guglielmo Tebaldo Ponzi, (March 3, 1882 – January 18, 1949), commonly known as Charles Ponzi, was an Italian businessman and con ...

Early life - Arrival in America - Origin of the term "Ponzi scheme" - Prison and later life




Ponzi scheme - Wikipedia, the free encyclopedia
en.wikipedia.org/wiki/Ponzi_scheme

The scheme is named after Charles Ponzi, who became notorious for using the technique in 1920. Ponzi did not invent the scheme (for example, Charles ...

Accessoirement, pour spécialistes, ressources de droit US :


http://www.law.cornell.edu/supremecourt/text/258/254


http://www.law.cornell.edu/


http://law.justia.com/cases/federal/district-courts/new-york/nyndce/5:2009c…


http://law.justia.com/


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 17 Nov - 18:44 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Sam 17 Nov - 21:05 (2012)    Sujet du message: Divers Répondre en citant

Toujours d'actualité :


Les Confessions d'un assassin financier


Les Confessions d'un assassin financier - Révélations sur la manipulation des économies du monde par les États-Unis est la traduction en français du livre Confessions of an Economic Hit Man écrit par John Perkins et publié en 2004. Perkins y relate sa carrière dans la firme de consultants Chas. T. Main (en) de Boston.
Avant d'être engagé par la firme, l'auteur affirme avoir passé une entrevue pour un travail à la National Security Agency (NSA). Perkins affirme que cette entrevue a servi de test pour devenir ce qu'il nomme un « assassin économique » (economic hit man).
Selon Perkins, il a commencé à écrire Confessions of an Economic Hit Man dans les années 1980.
Sommaire  [masquer]  
Contenu[modifier]
Perkins soutient qu'une certaine élite aux États-Unis souhaite construire un empire global, défini par les présidents Lyndon Johnson et Richard Nixon. Pour ce faire, ils ont constitué un groupe de consultants qui utilisent les organisations financières internationales pour créer les conditions permettant d'assujettir des nations à cet empire par l'endettement économique auprès d'organismes comme le FMI et la Banque mondiale. La tâche de ces consultants est de justifier et d'argumenter la conclusion par des États d'énormes prêts internationaux dont l'argent finira, déduction faite des sommes destinées à la corruption des élites locales, sur les comptes en banques de grandes sociétés d'ingénierie et de construction américaines. Les besoins en liquidités ayant été au préalable surévalués par ces consultants, l'État se révèle incapable de payer sa dette et entre en sujétion vis-à-vis ducréancier. Cette position de pouvoir permet ensuite au créancier d'exiger à l'état débiteur l'établissement de bases militaires, un vote favorable auxNations unies ainsi qu'une loyauté politique en général ou l'accès à d'éventuelles richesses pétrolières et autres ressources naturelles. Perkins qualifie ces méthodes de mafieuses.
Parfois ces prêts prennent la forme pernicieuse d'une aide au développement, ce que critique Perkins, car cette aide est motivée par la cupidité. Perkins s'attaque d'ailleurs au bien fondé de l'idéal du développement universel, se demandant si le monde entier peut vivre avec le même train de vie que les États-Unis, sachant que les ressources globales sont limitées. Il exprime des doutes sur la viabilité et le suprématisme du système dominant, si on considère sa piètre qualité de vie et les statistiques élevées de suicides, divorces, abus de drogues, dépressions et crimes divers.
Perkins désigne le dollar comme la pierre angulaire de l'empire global ; c'est parce qu'il est la principale monnaie internationale que ce système est pérenne. Car tous ces prêts à fonds perdus provoqueraient la banqueroute de tout autre créancier. Mais les États-Unis impriment de l'argent qui n'est pas soutenu par l'étalon-or, juste par la confiance internationale dans l'économie américaine et, précisément, son empire global. Les États-Unis peuvent ainsi accumuler une immense dette nationale (début 2003, 6 trillions de $). Il prévoit un possible effondrement de ce système si une nouvelle monnaie internationale devait remplacer le dollar comme monnaie de transaction et si les créanciers des États-Unis demandaient le remboursement de leur dette dans une autre monnaie, par exemple l'euro.
Il explique que lorsque les « assassins financiers » comme lui échouent dans leurs plans, des tueurs à gages font leur apparition, les « chacals », et assassinent les personnes faisant obstacle aux ambitions américaines. Puis, en dernier recours, si les assassins échouent aussi, des soldats américains sont envoyés au combat, suivant une stratégie d'impérialisme classique.
Pour Perkins, l'invasion de l'Irak en 1990 fut décidé avec la libération du Koweït comme prétexte, non comme but, le but étant de détrôner Saddam Hussein qui n'avait pas accepté de jouer un rôle de marionnette de cette stratégie de sujétion à l'empire global à cause de son nationalisme.
Perkins s'oppose à l'idéologie de la Destinée manifeste visant à justifier l'expansionisme américain.
Il nie tout apport aux Théories du complot, soutenant que nous ne pouvons jeter le blâme sur une conspiration quelconque car bien que l'empire global dépende de l'efficacité des banques, des compagnies et des gouvernements, c'est nous même qui en permettons l'existence étant donné que nous travaillons aussi pour ces sociétés et consommons les produits qu’elles commercialisent, bien qu'il soit plus facile de jeter le blâme sur un bouc émissaire. Pour lui l'élite qui travaille pour l'empire global est une simple association d'intérêts et de croyances communes, non de comploteurs maléfiques.
Il soutient la vision politique du président américain Jimmy Carter, considéré comme le président américain le plus proche des idéaux des insurgés de1776 et raille celle de Ronald Reagan qualifié « d'acteur habitué à se faire diriger ». Il dénonce Robert McNamara comme étant l'homme qui a permis de transformer la Banque mondiale en un moyen d'asservissement du tiers monde à l'empire global.
.../...


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Sam 17 Nov - 21:08 (2012)    Sujet du message: Divers Répondre en citant

[Livre] La grande fraude, de Jean-François Gayraud



    Excellent livre, que je vous recommande.
    Jean-François Gayraud est commissaire divisionnaire, ancien élève de l’Ecole nationale supérieure de police (ENSP, Saint-Cyr-au-Mont-d’Or).Docteur en droit, diplôme de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris et de l’Institut de criminologie de Paris, Jean-François Gayraud est l’auteur de nombreux articles et d’ouvrages traitant de criminologie et de géopolitique. Il exerce au Conseil Supérieur de la Formation et de la Recherche Stratégiques (CSFRS).
    Critique Decitre : Et si la crise financière dont nous subissons encore les effets était bel et bien une vaste fraude ? Voici un ” autre récit ” du krach.
    En tout cas, pas celui proposé en général par les économistes ou les financiers. Décryptant les mécanismes ayant permis une succession d’actes criminels, reprenant les événements pièce par pièce et les replaçant dans une histoire plus longue, Jean-François Gayraud va ainsi au-delà de la stigmatisation de quelques boucs émissaires ou de la dénonciation de certains excès. Des politiques aveugles et dogmatiques de dérégulation des marchés ont ouvert la voie à des comportements criminels de grande ampleur au point de déclencher la crise des subprimes.
    Dès lors, pour lui, il est impossible d’envisager un vrai assainissement, une reconstruction durable de la finance si ce diagnostic criminel n’est pas fait. Après la globalisation des phénomènes mafieux et la pénétration du monde du spectacle, Jean-François Gayraud poursuit son exploration des criminalités organisées qui gangrènent les sociétés contemporaines. Un document sans appel !
    Olivier Berruyer




    Un commentaire :


    MorvanLe 29 septembre 2012 à 09h16

    Afficher/Masquer


    Cela fait 40 ans que j’entends prononcer le mot “crise”. Pour ma part, depuis de nombreuses années, je propose que tous les médias alternatifs, tous les gens qui ont une certaine conscience et une propension à comprendre ce qui se passe, remplace à chaque fois le mot “crise” par “holdup” “escroquerie” ou autre. Il n’est peut-être pas trop tard.
    Je vous prie de me croire que nous créons une véritable bombe.
    Très rapidement nous arriverions à convaincre une grande majorité de la population.
    Il n’y aurait plus gauche/droite (ou plutôt PS/droite) comme maintenant, mais le parti de la Crise d’un côté et le parti de ceux qui pensent que c’est un Holdup de l’autre. La séparation se faisant au niveau des intérêts des uns et des autres, soit une vision beaucoup plus large qu’actuellement.
    Je suis persuadé que cette méthode peut s’appliquer à d’autres mots. Je pense aux médias mensonges.
    Nos chers médias officiels, aux ordres des dirigeants de cette planète, seraient bien embarrassés.


    Revenir en haut
    shadok
    Administrateur

    Hors ligne

    Inscrit le: 16 Oct 2012
    Messages: 2 052

    MessagePosté le: Dim 18 Nov - 10:32 (2012)    Sujet du message: Divers Répondre en citant

    Un site très intéressant sur lequel je viens de tomber 
    http://www.scoop.it/t/attentes


    Revenir en haut
    shadok
    Administrateur

    Hors ligne

    Inscrit le: 16 Oct 2012
    Messages: 2 052

    MessagePosté le: Dim 18 Nov - 10:37 (2012)    Sujet du message: Divers Répondre en citant

    Le Management de Transition, un secteur dynamique et prometteur pour les séniors


    Article à lire sur le succès de ce qu'a mis en place le cabinet Delville 
    Le marché connait une forte croissance* car le management de transition apporte une réponse aux besoins actuels des entreprises, notamment la difficulté de recruter dans un contexte économique délicat. Le management représente cette année en France environ 3000 missions alors que la moyenne de nos managers Delville est de 52 ans. C’est donc un marché florissant et qui va continuer de dynamiser l’emploi des séniors


    *Le Club Delville est le plus grand club structuré de managers de transition et experts de France. Le Club compte plus de 150 membres (managers et experts tels qu’avocats, coachs de dirigeants, administrateurs judiciaires et représentants de fonds d’investissements), qui sont tous des cadres opérationnels faisant état d’au moins 20 ans d’expérience au sein de grands groupes français et internationaux. 
      
    À propos de Delville Management
    Delville Management est un cabinet de management de transition cofondé par Anthony Baron et Patrick Abadie en 2010. La mission du Cabinet est de mettre à la disposition des entreprises, pour des périodes limitées dans le temps, un ou des managers (DG, DAF, DRH, DSI, etc.) qui vont répondre à des situations complexes, types urgences managériales, transformation/retournement ou encore amélioration de performances. Delville Management c’est aujourd’hui 30 missions menées, un réseau de plusieurs centaines de managers de transition ainsi que le plus grand club structuré de professionnels experts de France – le Club Delville. 


    Revenir en haut
    Danyves
    Groupe des Six

    Hors ligne

    Inscrit le: 16 Oct 2012
    Messages: 8 405

    MessagePosté le: Dim 18 Nov - 15:08 (2012)    Sujet du message: Divers Répondre en citant

    Jack Blum


    Jack Blum is a Washington lawyer who specializes on issues of money laundering, financial crime, and international tax evasion. He spent fourteen years as a Senate investigator with the Senate Antitrust Subcommittee and the Senate Foreign Relations Committee. He played a central role in the Lockheed Aircraft bribery investigation of the 1970's which led to the passage of the Foreign Corrupt Practices Act, and in the investigation of the Bank of Credit and Commerce International. He is currently chair of Tax Justice Network USA, and the Violence Policy Center.






    Blog Entries by Jack BlumShadow Elite: Are They Responsible For The Subprime Mortgage Crisis?
    Posted January 15, 2010 | 07:30:00 (EST)


    When I came to Washington 45 years ago to work as an investigator for the Senate Antitrust Subcommittee, a senior investigator with years of experience told me that the beginning of any good investigation was a clear understanding of the players. "Everyone you will look at has a history," he...

    Read Post


    http://www.taxjustice.net/cms/front_content.php?idcat=14&lang=1


    Revenir en haut
    Danyves
    Groupe des Six

    Hors ligne

    Inscrit le: 16 Oct 2012
    Messages: 8 405

    MessagePosté le: Lun 19 Nov - 21:58 (2012)    Sujet du message: Divers Répondre en citant

     Andrew Hill Business education is ripe for reinvention


    High quality global journalism requires investment. Please share this article with others using the link below, do not cut & paste the article. See our Ts&Cs and Copyright Policy for more detail. Email ftsales.support@ft.com to buy additional rights. http://www.ft.com/cms/s/0/f1499f18-2d8d-11e2-9988-00144feabdc0.html#ixzz2ChUKepO4


    November 19, 2012 5:45 pm
    Business education is ripe for reinvention
    By Andrew Hill


    The most thought-provoking declaration at the conference I attended last week on the future of capitalism came not from a chief executive, business school dean or management sage but from a newly minted “Gen Y” graduate with an entrepreneurial bent. Traditional education is flawed, according to Hongjun Wang from Singapore. “It isn’t a complete system,” he said. “We need to start taking personal responsibility [and ask ourselves]: ‘What are the ways I can complement and supplement my education?’”
    As recently as 20 years ago – and for decades up to that point – that question would have received the same answer: night school, graduate school, perhaps some on-the-job training, or, for the self-taught, out-of-work or impecunious, study at the local library. But mild-mannered revolutionaries such as Mr Wang are launching their challenge at a time when the same content – and more – is available online, in myriad forms, at all times.

    MoreON THIS STORYANDREW HILL
    The dangers posed by this gap between young people’s demands and the hidebound reality of much orthodox education are particularly acute for businesses – and business schools. At the other end of the seniority scale at last week’s Global Peter Drucker Forum was Paul Polman, Unilever’s chief executive. He prefigured Mr Wang’s comments when he described the rift between youth and the rest of society as Europe’s most worrying problem and improvements in education as “the responsibility of business”, as well as of schools and universities.




    It’s easy to exaggerate the threats to business education. It has the support of the corporate sector as a supplier and sponsor of students, as well as a recruiter of graduates. The fact employers still demand MBAs, explicitly or implicitly, as a condition of promotion to many well-paid senior roles embeds the qualification in the education system, just as credit ratings – another flawed, hard-to-reform benchmark – are embedded in the financial system.
    But the truth is students can increasingly select MBA components separately and reconstitute them at will. They can build a toolkit for modern management – core finance, valuation, microeconomics – in modular form through organisations such as the Khan Academy. They can download lectures on strategy, branding, competition and finance as video clips from YouTube, in ebook form to their smartphones, or as complete courses from Coursera and others. That leaves the soft MBA assets: a powerful network and a break from day-to-day office drudgery. Among graduates to whom I’ve talked, networking is the only part of an MBA they all endorse (and the only part that runs counter to employers’ interest in retaining those same graduates), but sophisticated online business networks could gradually erode the on-campus advantage. As for offering a break from the workplace, any course of further education can provide vital refreshment for executives – often at far lower cost than a full MBA.


    Revenir en haut
    Danyves
    Groupe des Six

    Hors ligne

    Inscrit le: 16 Oct 2012
    Messages: 8 405

    MessagePosté le: Mar 20 Nov - 14:53 (2012)    Sujet du message: Divers Répondre en citant

    La Jaune et la Rouge


    DANIEL DEWAVRIN (58),NOUVEAU PRÉSIDENT DE L'AX

    JEAN-MARC CHABANAS(58)


    DU MÊME AUTEUR
    Introduction : Honneur aux polytechniciennes
    ( N°677 / Août/Septembre 2012 )

    La guerre de l’eau aura-t-elle lieu ?
    ( N°670 / Décembre 2011 )

    Informer dans la presse écrite, un art populaire
    ( N°660 / Décembre 2010 )

    Votre avis sur <em>La Jaune et la Rouge</em>
    ( N°647 / Août/Septembre 2009 )

    Le " Défi Jeunes ", un ensemble flou
    ( N°637 / Août/Septembre 2008 )

    Comment lancer une école professionnelle au Cambodge
    ( N°636 / Juin/Juillet 2008 )

    Des pyramides en forme de toupies
    ( N°635 / Mai 2008 )

    Quarante annuités dans la jungle et toujours la vie devant soi
    ( N°634 / Avril 2008 )

    Les treize caissiers de la 2006
    ( N°634 / Avril 2008 )

    Des utopistes très réalistes
    ( N°632 / Février 2008 )

    Cinquante ans d'expérience et pas une ride
    ( N°631 / Janvier 2008 )

    Les ingénieurs polytechniciens sont parmi les plus satisfaits
    ( N°630 / Décembre 2007 )



    ARTICLES DU DOSSIER


    Daniel Dewavrin (58),nouveau président de l'AX

    0
    (0 vote)
    aucun commentaire


    « L'École doit s’adapter à un nouveau paradigme »

    «Ce n’est pas parce que c’est difficile qu’il ne faut pas oser. C’est parce qu’on n’ose pas que c’est difficile. » Daniel Dewavrin, élu à la présidence de l’AX au début de l’été dernier, cite ainsi volontiers Marc Aurèle, à l’issue d’une carrière industrielle aux multiples rebondissements


    Revenir en haut
    Danyves
    Groupe des Six

    Hors ligne

    Inscrit le: 16 Oct 2012
    Messages: 8 405

    MessagePosté le: Mar 20 Nov - 15:24 (2012)    Sujet du message: Divers Répondre en citant

    Coulson and Brooks face charges over payments

    Former editors among five to face new charges over alleged corrupt payments by NI staff to public officials


    Revenir en haut
    Danyves
    Groupe des Six

    Hors ligne

    Inscrit le: 16 Oct 2012
    Messages: 8 405

    MessagePosté le: Mar 20 Nov - 15:48 (2012)    Sujet du message: Divers Répondre en citant

    Poland says university scientist planned to blow up parliament

    Revenir en haut
    Danyves
    Groupe des Six

    Hors ligne

    Inscrit le: 16 Oct 2012
    Messages: 8 405

    MessagePosté le: Mar 20 Nov - 16:59 (2012)    Sujet du message: Divers Répondre en citant

    From WORLD 12:31pmNato to supply Turkey with Patriot missilesTurkey soon to make formal request to Nato


    Revenir en haut
    Danyves
    Groupe des Six

    Hors ligne

    Inscrit le: 16 Oct 2012
    Messages: 8 405

    MessagePosté le: Mar 20 Nov - 18:06 (2012)    Sujet du message: Divers Répondre en citant

    L'avocat Olivier Metzner met en vente son île en Bretagne
    20/11 | 12:26 | mis à jour à 12:38

    L'île de Boëdic, située dans le golfe du Morbilhan, comprend notamment une maison de maître, une chapelle et une grande longère. Son prix approcherait les 10 millions d'euros.






     


    Revenir en haut
    Danyves
    Groupe des Six

    Hors ligne

    Inscrit le: 16 Oct 2012
    Messages: 8 405

    MessagePosté le: Mar 20 Nov - 18:08 (2012)    Sujet du message: Divers Répondre en citant

    L'invraisemblable naïveté de l'Europe
    Par Nicolas Barré
    Le sujet est technique donc n'intéresse ni les politiques ni...

    Les réseaux de la raison
    Par Jean-Francis Pecresse
    Il existe trois raisons très simples pour lesquelles les...


     
     


    Revenir en haut
    Danyves
    Groupe des Six

    Hors ligne

    Inscrit le: 16 Oct 2012
    Messages: 8 405

    MessagePosté le: Mar 20 Nov - 19:05 (2012)    Sujet du message: Divers Répondre en citant

    Apple : Tim Cook, patron le mieux payé des Etats-Unis
    20/11 | 17:34 | mis à jour à 17:45

    Tim Cook, le patron d'Apple, reste en haut du podium des patrons les mieux payés des Etats-Unis avec 95 millions de dollars en moyenne sur les cinq dernières années. Puis suivent Larry Ellison, fondateur et président d'Oracle et Ron Johnson, directeur général de la chaîne de grands magasins JC Penney.




     


    Revenir en haut
    Danyves
    Groupe des Six

    Hors ligne

    Inscrit le: 16 Oct 2012
    Messages: 8 405

    MessagePosté le: Mar 20 Nov - 19:32 (2012)    Sujet du message: Divers Répondre en citant

    French find it hard to drop holiday habit despite economic woes
    En crise? Non, en vacances, say French as poll shows they take more holidays than anyone else in Europe

    [*]guardian.co.uk, Tuesday 20 November 2012 16.04 GMT[*]
    [*]
    [*]

    Tourists on the Côte d'Azur: the French take an average of 30 days' holiday compared with 26 elsewhere in Europe.
     Photograph: Nik Wheeler/Corbis


    Revenir en haut
    Contenu Sponsorisé






    MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:02 (2016)    Sujet du message: Divers

    Revenir en haut
    Montrer les messages depuis:   
    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement Index du Forum -> ARCHIVES Billets -> Archives Revue de presse Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
    Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
    Page 5 sur 7

     
    Sauter vers:  

    Portail | Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
    Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
    Traduction par : phpBB-fr.com