FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement Index du Forum

FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement
Finance Européenne, Crise de la Dette, Banques, Zone Euro, Forum temporaire pour analyser l'activité , informer donner des nouvelles à ceux qui en ont envie .

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Compétitivité : Prix ou coût du travail ?
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement Index du Forum -> Rubrique Finance -> Les derniers Billets publiés:Retraites, Supervision bancaire, Deutsche Bank , Marchés, Compétitivité, Marché transatlantique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Ven 9 Nov - 22:56 (2012)    Sujet du message: Compétitivité : Prix ou coût du travail ? Répondre en citant

From GLOBAL ECONOMY 8:11pmOsborne launches raid on QE surplusBank of England to transfer £11bn to Treasury

Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 9 Nov - 22:56 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Ven 9 Nov - 22:56 (2012)    Sujet du message: Compétitivité : Prix ou coût du travail ? Répondre en citant

From WORLD 6:45pmEU annual budget talks flounder
©ReutersFeuding is worrying sign for long-term budget negotiations
From GLOBAL ECONOMY 5:36pm


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Ven 9 Nov - 23:16 (2012)    Sujet du message: Compétitivité : Prix ou coût du travail ? Répondre en citant

Invité de TV5 Monde
nov 1207 
Le coup de grâce
On n’attendait rien, mais surtout pas ça !
Ce billet a été lu 30 084 fois. 
Ajouter un commentaire
I


 


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Ven 9 Nov - 23:20 (2012)    Sujet du message: Compétitivité : Prix ou coût du travail ? Répondre en citant

La conclusion du remarquable billet de Jean-Luc Mélenchon, référencé ci-dessus :


.../...


Au-delà du coût social, cette politique est un désastre économique. Le Bureau international du travail insiste aussi sur le fait que les "réformes" allemandes ne peuvent pas être généralisées à toute l'Europe. Il explique que l'Allemagne est même en grande partie responsable de la crise actuelle dans la zone euro ! « Comme les coûts unitaires de main-d’oeuvre en Allemagne ont baissé par rapport à ceux des concurrents durant la décennie écoulée, il en est résulté des pressions sur la croissance dans ces économies, avec des conséquences néfastes pour la viabilité des finances publiques. Et, surtout, les pays en crise ne pouvaient pas recourir aux exportations pour pallier l’insuffisance de la demande intérieure car leur secteur manufacturier ne pouvait pas bénéficier de la hausse de la demande globale en Allemagne ». 
La « stratégie allemande » arrive à sa limite. Ces dernières années, l'Allemagne s'est comportée comme le passager clandestin de l'Union européenne. Elle profitait de la demande de ses voisins pour exporter. Et pour leur faire la leçon. Mais pendant ce temps la contraction des salaires allemands empêchaient les autres pays de faire de même. La farce s’épuise. L’Allemagne s'est prise à son propre piège. A force de vouloir imposer l'austérité salariale et budgétaire à toute l'Europe, elle a scié la branche sur laquelle elle est assise. L'austérité généralisée plonge l'Europe dans la récession. L'austérité française, italienne, grecque, espagnole ou portugaise prive les entreprises allemandes de clients. Et comme les salaires allemands sont trop bas pour compenser, l'Allemagne s'enfonce à son tour dans le marasme économique. Le mois dernier, le chômage a progressé en Allemagne pour le septième mois consécutifs. La hausse du nombre de chômeurs a même été deux fois plus forte que ce qu'attendaient les principaux économistes. Quelqu’un a prévenu Ayrault ? Et Hollande ? 
Le mirage du modèle allemand commence à se disperser. Même dans le sacro-saint registre financier où parait-il rien n’est plus sûr et fiable que le coupon allemand ! Mais oui : ces derniers mois, l'Allemagne a aussi rencontré des difficultés sur les marchés financiers. Le 5 septembre dernier, l'Etat allemand a cherché à placer 5 milliards d'euros de titres de dette. A longue échéance : septembre 2022. Il n'a pas trouvé preneur pour la totalité. Il n'a reçu des offres qu'à hauteur de 3,93 milliards d'euros. Ainsi donc à horizon de dix ans, l'Allemagne inquiète les financiers ! C'est normal, elle vieillit et repose sur un modèle archaïque. Quelqu’un prévient Hollande et Ayrault que la ligne Maginot et la ligne Siegfried sont dépassées ? 

 


Revenir en haut
samines
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 21 Oct 2012
Messages: 98
Localisation: Poitiers

MessagePosté le: Sam 10 Nov - 09:54 (2012)    Sujet du message: Compétitivité : Prix ou coût du travail ? Répondre en citant

Okay
Comme quoi, même en économie, la diversité est la seule voie possible.
Mais la vraie, née de vraies différences vraiment respectées.
Pas le verbiage discursif que l'on sort comme alibi, pour reprendre ce que dit Hélène Genet sur son blog.
http://helenegenet.over-blog.com/article-au-royaume-de-la-diversite-le-raci…
_________________
Être humain c'est aimer les Hommes, être sage c'est les connaître.


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Sam 10 Nov - 15:16 (2012)    Sujet du message: Compétitivité : Prix ou coût du travail ? Répondre en citant

Voir :


Intelligence et Guerre Economique


Revenir en haut
samines
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 21 Oct 2012
Messages: 98
Localisation: Poitiers

MessagePosté le: Dim 11 Nov - 22:53 (2012)    Sujet du message: Compétitivité : Prix ou coût du travail ? Répondre en citant

Pour la bonne bouche (et un dimanche soir) ce bon article des Echos qui rappelle que la formulation d'"un "problème de compétitivité" date de...1959.
http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20121109trib000730034/ra…
.
La dimension dogmatique de cette vision étroite de l'économie n'augure rien de réellement possible quant à une autre façon d'aborder l'avenir.
.
Sur le plan international, le salut passerait peut-être par un crash mondial, mais le crash ne sera pas forcément suffisant. Par contre le risque de conflit majeur l'est (premières salves israeliennes vers la Syrie ce week-end).
.
La question est finalement de savoir combien d'équilibres économiques locaux peuvent émerger avant un effondrement boursier généralisé.
_________________
Être humain c'est aimer les Hommes, être sage c'est les connaître.


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Lun 12 Nov - 18:37 (2012)    Sujet du message: Compétitivité : Prix ou coût du travail ? Répondre en citant

La compétitivité ne sauvera pas l'euro

Revenir en haut
shadok
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 2 052

MessagePosté le: Lun 12 Nov - 18:51 (2012)    Sujet du message: Compétitivité : Prix ou coût du travail ? Répondre en citant

Danyves a écrit:
La compétitivité ne sauvera pas l'euro



Bien sûr que non puisque le problème de la zone euro est lié à la structure même de l'euro qui en fait la variable d'ajustement de la politique monétaire américaine ,  au gré des jugements des agences de notation , qui sont maintenant quand même attaquées en justice pour leurs manipulations ... ou "erreurs de jugement" pour ne pas tomber dans les procès d'intention . 


La seule chose de certaine c'est que de 0,88 en 2000 (taux le plus bas contre le dollar) à 1,60 en 2007 (taux le plus haut) , l'euro n'a pas aidé à la compétitivité Européenne, particulièrement les pays vivant du tourisme ou exportant hors zone euro . 


Revenir en haut
samines
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 21 Oct 2012
Messages: 98
Localisation: Poitiers

MessagePosté le: Lun 12 Nov - 21:56 (2012)    Sujet du message: Compétitivité : Prix ou coût du travail ? Répondre en citant

Danyves a écrit:

La compétitivité ne sauvera pas l'euro

Par contre, l'austérité européenne va faire plonger l'Allemagne.
_________________
Être humain c'est aimer les Hommes, être sage c'est les connaître.


Revenir en haut
samines
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 21 Oct 2012
Messages: 98
Localisation: Poitiers

MessagePosté le: Lun 12 Nov - 22:23 (2012)    Sujet du message: Compétitivité : Prix ou coût du travail ? Répondre en citant

Il est usuellement considéré que l'évolution du marché de l'intérim anticipe sur l'évolution des chiffres officiels du travail (de trois à six mois environ).
En 2012, le taux d'emploi des intérimaires a baissé de 11,6%
http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20121112trib000730412/le… (septembre à septembre).
De source bien informée quoique non chiffrée, je peux aussi dire qu'octobre a été morose et que novembre s'annonce très faible. Ce sera de toute façon une chute d'activité continue à mois de 2011 égal. Il subsiste un espoir de stabilisation de l'activité pour décembre.
.
A mon avis, le premier semestre 2013 nous verra passer la barre des 11% de demandeurs d'emploi.
_________________
Être humain c'est aimer les Hommes, être sage c'est les connaître.


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Mar 13 Nov - 16:53 (2012)    Sujet du message: Compétitivité : Prix ou coût du travail ? Répondre en citant

Tuition fees boost inflation again

Spiralling university tuition fees and dearer food bills helped send Britain's annual inflation rate sharply higher last month
101 comments


Revenir en haut
samines
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 21 Oct 2012
Messages: 98
Localisation: Poitiers

MessagePosté le: Mar 13 Nov - 17:59 (2012)    Sujet du message: Compétitivité : Prix ou coût du travail ? Répondre en citant

Oui, ils ont un gros souci en GB.
Ce ne sont pourtant pas les allocations chômage qui retiennent les demandeurs d'emploi chez eux, outre-manche.
Ni le droit du travail qui empêche les entreprises de licencier
Ni les spéculations qui sont trop encadrées à La City...
.
Evil or Very Mad
_________________
Être humain c'est aimer les Hommes, être sage c'est les connaître.


Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Mar 13 Nov - 18:02 (2012)    Sujet du message: Compétitivité : Prix ou coût du travail ? Répondre en citant

ENTRETIEN AVEC NICHOLAS SHAXSON, AUTEUR DE LES PARADIS FISCAUX : ENQUÊTE SUR LES RAVAGES DE LA FINANCE NÉOLIBÉRALE
« La Grande-Bretagne est au centre d’un réseau de paradis fiscaux qui enveloppe la planète »
Par Christophe Ventura  |  4 juillet 2012     
Journaliste financier et auteur britannique de réputation internationale, Nicholas Shaxson écrit régulièrement dans leFinancial Times et dans The Economist. Dans son enquête approfondie consacrée au système de la finance internationale « off-shore », l’auteur éclaire d’un jour nouveau le rôle de la City de Londres – située au cœur du nouveau scandale bancaire du Libor – et du réseau formé par les anciennes colonies de l’empire britannique dans ce dernier.

Christophe Ventura : Dans votre ouvrage, vous indiquez les montants exorbitants (actifs bancaires, investissements directs à l’étranger des multinationales, évasion fiscale, etc.) qui transitent par le système international des paradis fiscaux. Selon vous, « plus de la moitié du commerce international (...) passe par eux ». Mais, au fond, qu’est-ce qu’un paradis fiscal ?

Nicholas Shaxson : On peut expliquer facilement ce qu’est un paradis fiscal avec deux mots : « échapper à » et « ailleurs ».
Les paradis fiscaux permettent d’échapper à l’impôt, certes, mais aussi aux lois pénales, à la régulation financière, aux obligations de transparence, etc. En un mot, aux responsabilités civiques et sociales. Ils exemptent les riches et les entreprises des contraintes, risques et obligations que la démocratie exige de chacun d’entre nous. La fiscalité n’est qu’un aspect de la question.
Le mot « ailleurs » est également crucial. Pour échapper aux responsabilités, il faut mettre son argent (son argent personnel ou celui de sa société) ailleurs. D’où le mot « off-shore », littéralement, en anglais : « hors du pays ». Ainsi, par exemple, la législation des Bahamas sera conçue pour attirer l’argent, non pas des habitants de l’archipel, mais des ressortissants étrangers.

CV : Vous décrivez l’un des mécanismes auquel ont recours les multinationales : la « manipulation des prix de transfert  ». De quoi s’agit-il ?
NS : Les prix de transfert sont un dispositif utilisé par les multinationales pour réduire le montant de leurs impôts. En gros, ce dispositif permet de localiser les profits de la société dans un paradis fiscal – où ils ne sont pas imposés –, et les coûts dans un Etat à forte fiscalité – où ils sont déductibles des impôts. Comment la multinationale procède-t-elle ? En jouant sur le prix des biens et des services que se facturent ses filiales. Prenons par exemple le cas d’une machine construite en France et vendue en l’Equateur via les Bermudes. Les coûts de production s’élèvent à 1000 dollars pour la filiale française ; le prix de vente en Equateur est de 2000 dollars. La filiale des Bermudes paie à la filiale française 1001 dollars pour la machine, qu’elle facture ensuite à la filiale équatorienne 1998 dollars. La filiale française réalise donc 1 dollar de profit (1001 – 1000 = 1), la filiale équatorienne 2 dollars (2000 – 1998 = 2), ce qui génère très peu de recettes fiscales tant pour l’Etat français que l’Etat équatorien. La filiale des Bermudes réalise quant à elle un profit de 997 dollars (1998 – 1001 = 997), qui n’est pas imposé. Hey presto ! Voilà comment a disparu une note d’impôt salée ! La réalité est bien sûr plus complexe, mais l’idée de base est là.
CV : Qu’est-ce que l’Offshore Magic Circle  ?
NS : C’est le nom que s’est donné le petit groupe de cabinets juridiques qui dominent le secteur de la finance « off-shore ». Ils ont des bureaux dans de nombreux paradis fiscaux à travers le monde et sont passés maîtres dans l’art d’élaborer des montages financiers transfrontaliers, si fréquents aujourd’hui.

Lire la suite....


Revenir en haut
samines
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 21 Oct 2012
Messages: 98
Localisation: Poitiers

MessagePosté le: Mar 13 Nov - 18:22 (2012)    Sujet du message: Compétitivité : Prix ou coût du travail ? Répondre en citant

Mmmh
M'a l'air tout à fait passionnant.
Smile
_________________
Être humain c'est aimer les Hommes, être sage c'est les connaître.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:53 (2016)    Sujet du message: Compétitivité : Prix ou coût du travail ?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement Index du Forum -> Rubrique Finance -> Les derniers Billets publiés:Retraites, Supervision bancaire, Deutsche Bank , Marchés, Compétitivité, Marché transatlantique Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
Page 3 sur 7

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com