FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement Index du Forum

FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement
Finance Européenne, Crise de la Dette, Banques, Zone Euro, Forum temporaire pour analyser l'activité , informer donner des nouvelles à ceux qui en ont envie .

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Billet Donde Vamos Privatisation de l'eau exigée par la Commission européenne

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement Index du Forum -> Rubrique Finance -> Les derniers Billets publiés:Retraites, Supervision bancaire, Deutsche Bank , Marchés, Compétitivité, Marché transatlantique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Jeu 8 Nov - 22:52 (2012)    Sujet du message: Billet Donde Vamos Privatisation de l'eau exigée par la Commission européenne Répondre en citant


Billet Donde Vamos Privatisation de l'eau exigée par la Commission européenne


30 octobre 2012 
 
 
La commission européenne profite de la crise pour exiger la privatisation de l'eau
La Commission européenne s'apprête à exiger que les pays endettés et aidés -pour l'instant la Grèce et le Portugal- par l'Europe privatisent le secteur de l'eau. Ce principe, la commisison veut qu'il soit gravé dans le marbre des contrats liant les pays aidés à l'Europe, ent ant que condition aux versements. Comme la privatisation des années 90 a été un bide, les technocrates  reviennent à la charge. Et le lobbying des multinationales impliquées dans le commerce de l'eau 'nest pas étranger à cette décision débile. 
 
 
  
 
 
Diverses associations ont demandé ça à Barroso de stopper cettte exigence qu'il juge "socialement et démocratiquement inadaptée". Mais Barroso ne veut rien entendre, semble-t-il, se retranchant derrière des "arguments idéologiques". Il est d 'ailleurs amusant de voir un vice président de la commission parler d'idéologie pour désigner la politique de l'indéboulonnable Barroso, un terme qu'on utilise sur ce blog depuis des années. De fait, cela fait aujourd'hui une trentaine d'années que la commission européenne fait tout pour enlever cette ressource aux citoyens. 
 
 
Et de relever que la "vague de privatisation" de l'eau dans les années 90 a déjà beaucoup nui aux municpalités et aux consommateurs. Mais pour Barroso, cette  "a le potentiel d'accroître l'efficacité des entreprises et, par extension,la compétitivité des l'économie dans son ensemble, tout en attirant l'investissement étranger direct". Pourquoi cette réforme agirait ainsi, mystère. On se contente de nous resservir la messe habituelle, celle dont l'Europe ne se départit jamais.
 
 
 
De fait, la privatisation de l'eau, c'est-à-dire le transfert au privé de la distribution de l'eau, imposée dans les années 90, a été si désatreuse que nombre de municipalités sont revenues à une régie municipale. Et cela, à travers le monde entier. En 2004, le gouvernement néerlandais a adopté une loi interdisant la délégation du service public de l’eau au secteur privé et en 2010, la Cour constitutionnelle italienne a jugé que toute législation future tentant de privatiser les services publics serait inconstitutionnelle.
 
 
 
Idem en Allemagne: "L’Allemagne a été le premier pays à subir la loi d’un grand groupe, en l’occurrence Veolia. Les contrats ont été si bien négociés par les Français que les Allemands ont payé très cher cette privatisation pendant de nombreuses années. A la suite d’une vague de manifestations populaires de grande ampleur, la gestion de l’eau à Berlin est redevenue publique en 2010", explique un adepte de la privatisation. Au final: 84 millions d'euros dépensés chaque année, pour zéro service en plus, par les consommateurs de Berlin.
 
 
 
De fait, le privé a des tarifs 12% plus chers aujourd'hui (en moyenne), et 20 à 40% plus chers dans les années 90. Et c'est logique: " Le principe de la gestion publique est de fonctionner à l’équilibre, alors que l’essence même des contrats de délégation de service public est de générer une marge pour pouvoir financer les capitaux privés investis dans l’entreprise et rémunérer les actionnaires", remarque Jacques Tcheng, directeur général de la régie des eaux de Grenoble. 
 
 
 
 
 
.../...


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 8 Nov - 22:52 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Danyves
Groupe des Six

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 8 405

MessagePosté le: Jeu 8 Nov - 23:00 (2012)    Sujet du message: Donde Vamos Privatisation des Barrages Répondre en citant



13 avril 2012 
 
 
Privatisation des barrages: quelles conséquences?


Basta Mag vient de publier un article sur la privatisation des barrages hydrauliques, et pointait les risques liés à ce processus : privatisation de la gestion des cours d’eau, conditions de travail au rabais, cahier des charges des plus flous et déconnecté de la réalité du terrain… Zoom sur cette nouvelle spoliation dont on ne parle pas malgré la campagne. 
 
 
 
 
Lobbying auprès de la commission européenne oblige, il est désormais imposé aux Etats de mettre en concession leurs barrages hydro électriques. Aujourd’hui en France, 12% de l’électricité produite est d’origine hydroélectrique
 
 
A terme, les 399 plus gros barrages de France, ayant une puissance supérieure à 4,5 mégawatts, et encore exploités[1] par EDF à 85%, et à 15% pour GDF-Suez, via ses filiales la Compagnie nationale du Rhône (CNR) et laSociété hydro-électrique du Midi (SHEM)[2], sont visés par la privatisation. Cela représente 95% de la production d’électricité d’origine hydraulique. D’ici 2015, un cinquième (20%) de ces 399 barrages sera mis en concession, vallée par vallée. Les 49 barrages regroupés en dix concessions concernés par la première vague de privatisation produisent 5.300 Mégwatts, et les premières seront attribuées fin 2013. 
 
 
Les marchés ont été annoncés en 2010[3] (mais ils étaient prévus pour 2009 et on les attend encore début 2012[4]. Ce processus a pourtant été entamé en 2006). Mais dès 2008, une certaine Mission d’appui à la réalisation de partenariats publics privé (Mappp) pilotée par Bercy poussait déjà les Voies Navigables de France, qui a en gestion certains barrages, à lancer des partenariats public privé (PPP) pour rénover des barrages car elle n’en avait pas les moyens. Finalement, ledit PPP consistait à la reconstruction, l’entretien et l’exploitation de 29 barrages de l’Aisne et de la Meuse, et cela pour 30 ans ou 40 ans. 
 
 
.../...
 
 
 


Revenir en haut
shadok
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 2 052

MessagePosté le: Ven 9 Nov - 15:16 (2012)    Sujet du message: Privatisations en cours Répondre en citant

Pour rappel Mon précédent billet sur le sujet : 
Ceci n'est pas un complot 
http://fipcarolinep.xooit.fr/t20-Ceci-n-est-pas-un-complot-c-est-une-strate…


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:51 (2016)    Sujet du message: Billet Donde Vamos Privatisation de l'eau exigée par la Commission européenne

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FINANCES : Sortir de la boîte, Penser autrement Index du Forum -> Rubrique Finance -> Les derniers Billets publiés:Retraites, Supervision bancaire, Deutsche Bank , Marchés, Compétitivité, Marché transatlantique Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com